Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
De la lecture
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 2 novembre 2014.

oOo

 L’appréhension de la littérature est un cheminement tout à fait personnel.

 Partant de la langue enseignée, la langue maternelle, elle nous conduit au langage de l’écrivain, jusqu’à cette destination provisoire que je nommerais le style.

 Ce sont donc différents niveaux de langage que nous franchissons, que notre entendement et notre sensibilité acceptent et sélectionnent. Puis, cette activité régulière et solitaire, relativement répandue par ailleurs qu’est la lecture, devient régulière, comme naturelle. La confrontation avec cette résistance que constitue le style de l’écrivain peut devenir un jeu riche d’enseignements, un jeu permanent.

 Le lecteur amateur aime les livres, il est désormais dépendant de cette volonté d’évasion ou de connaissance. C’est sans doute à ce niveau que l’on peut commencer à parler d’influence de la littérature sur l’individu, une influence dont les effets sont à considérer toujours sous l’angle de la subjectivité, avec de surcroît beaucoup de précaution.

 Le lecteur peut aimer les livres dès l’enfance ou dès l’adolescence. Le lecteur peut aussi découvrir la lecture tardivement, après en avoir eu un avant-goût lors de sa scolarité.

 Là n’est sans doute pas le plus important. Ce qui compte, c’est le rapport entre le matériau ou la fiction et l’esprit du lecteur, de celui qui reçoit. S’il se plonge dans un ouvrage de divertissement, il aura été en contact avec une forme narrative destinée à l’évasion, une forme potentiellement intéressante, dans le meilleur des cas bien écrite, une forme qui lui aura peut-être même appris quelques tournures de phrases, voire de vocabulaire et, qui sait, convaincu que l’on ne finit jamais d’en apprendre sur sa propre langue.

 Maintenant, si le lecteur choisit des ouvrages de connaissance, des fictions qui interpellent, qui requièrent son attention c’est-à-dire sa participation, il se rendra compte que son esprit demeure actif, qu’il ne peut rester au repos ... au risque de se perdre dans une structure narrative devenue labyrinthique.

 Les oeuvres qui interpellent sur soi-même, qui nous remettent en cause sont les oeuvres les plus importantes. Elles s’apparentent à des repères qui nous empêchent de nous amarrer à la moindre certitude. Nous sommes en quelque sorte des nageurs emportés par un courant dont nous ne connaissons ni la source ni la destination, mais que l’on peut suivre ou épouser en étant à l’écoute de son mouvement.

 Le souvenir de ces lectures est souvent gravé, comme un événement au cours de la vie, comme un jalonnement. A un stade supérieur, le lecteur se confrontera aux livres qui transforment, après lequel il ne sera plus le même. Ces livres, je les qualifierais volontiers de " traversants " , tant ils sont influents sur l’individu, c’est-à-dire sur sa sensibilité, son intellect, son affect. On peut dire que le lecteur est un autre ... Et pour se rendre compte physiologiquement de cette déflagration, citons la phrase de Vladimir Nabokov, en réponse à ses étudiants lorsqu’il enseignait la littérature à l’université : " Mesdames et messieurs, c’est le frisson dans la moëlle épinière qui vous dit en vérité ce que l’auteur a ressenti ou a voulu que vous ressentiez " .

 La littérature de repos est un contact avec la langue, alors que la littérature dynamique est une interactivité avec l’oeuvre. Et une possible transformation de soi-même. Jusqu’à ne plus jamais revenir en arrière, jusqu’à espérer une nouvelle modification. Pour peut-être entrer dans un mouvement perpétuel ...

2008

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -