Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
Poissons et oiseaux
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 2 novembre 2014.

oOo

Chanson extraite de La chanson de Kateb.
Lecture du texte intégral [ICI]

 

il jette les poissons dans la mer
seulement voilà
la mer n’est plus où elle était
même si elle continue d’exister
et les deux poissons s’enfoncent dans le ciel
mince ! dit Kateb ils vont se noyer
tant pis pour eux
ils auraient pu attendre demain
on aurait eu une bonne conversation
entre gens de bonne moralité
mais voilà le soleil va se coucher
et je n’ai plus toute ma patience
j’ai sommeil
et je me fiche qu’ils se noyent
dans ce qui n’est plus la mer
mais quelque chose qui m’échappe
à demain tout le monde
je vais me coucher !
 

— Ah ! pas question pas question !
dit un oiseau surgi du ciel
pas question d’aller se coucher
avant d’avoir remis ces poissons à leur place
non mais qui es-tu
pour oser déranger tout le monde
à une heure pareille
 
et d’un geste majestueux
l’oiseau balance un poisson
sur la tête de Kateb

— Remets-le à sa place
et ne recommence plus
sinon je vais me fâcher !
 
Kateb remet le poisson dans la mer
il le remet doucement
mais le poisson ne tient pas
et retombe dans le sable.

— Maladroit espèce de cancre !
dit l’oiseau surgi du ciel

— ah ! ne m’insulte pas, dit Kateb
en montrant son poing
je fais ce que je peux
il faut aussi qu’il y mette du sien

— Je ne mettrai rien, dit le poisson
et certainement pas du mien
je m’en fiche

— Il y avait deux poissons, dit Kateb
Donne-moi l’autre poisson,
dit-il à l’oiseau surgi du ciel
l’un raisonnera l’autre
c’est plus facile à deux
donne-moi l’autre poisson

— Je ne peux pas je l’ai mangé
je voulais t’éviter des problèmes
j’ai entrepris de les manger tous les deux
mais le premier m’est resté sur l’estomac
fais ce que tu peux
ça ne me regarde plus.

— Tu es gonflé comme oiseau !
dit Kateb en s’approchant du bord du ciel
tu as de la chance
que je ne sache pas voler

— J’ai de la chance d’être un oiseau !

— Et toi, maudit poisson,
retourne d’où tu viens
ou je te fais rôtir entre deux pierres

— Tu ne feras rien rôtir du tout
D’ailleurs tu ne manges que les oiseaux
depuis que tu as changé de métier

— Je pourrais bien en changer de nouveau
et te croquer tout vivant et tout cru !

— Ça va, ça va ! Je retourne d’où je viens
on en reparlera demain
dit le poisson en haussant les épaules.
Kateb le jette dans l’eau
et le poisson
qui a perdu beaucoup de force
agite toutes ses nageoires
pour ne pas retomber sur terre
Kateb l’aide un peu
et le poisson fait un saut périlleux
et se retrouve la tête en bas
comme sont tous les poissons curieux
de ce qui se passe en bas

— A demain, dit-il en soufflant
je dis toujours ce que j’ai à dire
personne ne m’empêchera de le dire
et surtout pas toi
pas plus que ce misérable volatile
qui se prend pour un oiseau !

— Volatile toi-même ! dit l’oiseau
et tout rentre dans l’ordre
le poisson file d’un coup
au plus profond de la mer
et l’oiseau se met à croiser les nuages
vers l’horizon qui s’éteint doucement.

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -