Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
L'étrangère
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 1er février 2015.

oOo

TEMPS I

Vu du ciel, de l’espace, on voit instantanément la surface de l’eau qui recouvre en grande partie cette planète, connue pour certains sous le nom de planète bleue.

De l’autre côté, il y a de la matière, sous forme d’espaces clos, multiples, qui s’étendent sur plusieurs hectomètres carrés, qui forment une station habitable. De longs couloirs succèdent à d’autres couloirs, tous abondamment éclairés, du sol au plafond en passant par les parois, des changements obliques alternent avec des angles droits, autant d’arcs et de croix qui peuvent déjà donner un aperçu de l’extérieur de la station, de son architecture, et surtout autant de voies qui conduisent à différentes salles, des pièces emménagées en fonction de la vie quotidienne, des besoins les plus élémentaires au travail de recherche, sans oublier la détente ou le repos.

Dans les couloirs, dominent la lumière et le silence qui confèrent à l’espace une statique accrue. A gauche, à droite, au fond, ils continuent, ils se répètent, avec parfois quelques modifications au niveau de la hauteur ou largeur, au niveau également - seulement ou conjointement - de leur profondeur. Et toujours cette lumière nette et vive, et encore ce silence dense, compact, plein.

Jusqu’à ce qu’un peu plus loin s’ouvre un sas, dans un bruit néanmoins ténu qui ne fait pas véritablement irruption, que l’on ne peut considérer comme une intrusion, un bruit synonyme d’ouverture, de disjonction bilatérale à partir de laquelle une femme de grande envergure, de haute stature apparaît, avant d’emprunter l’un des couloirs et se diriger, apparemment, vers une salle précise.

Elle surgit seule, vêtue d’une combinaison blanche qui se termine par un col roulé. Autour de celui-ci, ses cheveux bruns et longs, ondulés, prennent leur place, masquant quelque peu des épaules dont on peut cependant remarquer la largeur et la droiture. Sa silhouette est athlétique, à moins que la nature en ait tout simplement décidé ainsi. Assez rapidement, cette femme parvient à une salle de travail où l’attendait visiblement une équipe de collaborateurs. Là, elle s’arrête devant eux et semble prononcer un discours précis et synthétique, le résumé, peut-être, de ses propres recherches. Au nombre de cinq, ses collègues écoutent attentivement, certains intervenant pour exprimer une remarque ou apporter une contradiction. Etant donné sa position dans l’espace, devant ses collaborateurs dont l’alignement forme un arc, on peut supposer, sans trop de risques, que celui ou celle qui dirige la mission, c’est bien elle.

Une mission dont il est possible de souligner quelques éléments sur les écrans, derrière les silhouettes, à travers des icônes végétales ou rocheuses, des mesures, des calculs, des reliefs ...

Puis, le groupe se disperse pour sans doute se remettre à l’œuvre, tandis que la directrice ou coordinatrice s’avance à droite, vers cet espace libre accessible par le biais d’un escalier, un espace à partir duquel ont peut voir l’extérieur, la nuit étoilée, une partie de la station, ainsi que cette planète bleue, là-bas au loin.

Ses yeux regardent ce disque bleu alors que dans sa tête des êtres humains, des individus prennent place comme ses enfants, ses anciens voisins ou encore celui qui est peut-être le narrateur...

Investie d’une mission à la fois précise et sans nom, même si d’après les données évoquées précédemment - images, cartes, chiffres - il est possible d’en supputer la nature, cette femme, cette dame s’octroie, ici et maintenant, une pause, le regard exilé vers cette immensité noire criblée de constellations, vers cet infini dont la connaissance demeurera inaboutie, inachevée, comme le reste, d’ailleurs ...

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -