Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Berceuse pour un grognon salé
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 février 2015.

oOo

DORS
----------------Les anges sont
Longs comme des vielles
Lucifer sur son
Rouge canasson
Lit du Supervielle
Il pleut mon garçon
Fabre d’Eglantine
Qui sait les saisons
Ecrit sa chanson
Sa plume trottine

DORS
----------------L’Epouvantail
Aux belles de Grève
Vend des éventails
Peints des tresses d’ail
Des morceaux de rêves
Couronné d’oiseaux
Les soirs de grand’peine
Il prône les eaux
Usées aux biseaux
Des quais de la Seine

DORS
----------------Trop veiller nuit
Pour des mirabelles
Le marchand d’ennuis
Traîne dans tes nuits
Sa jambe rebelle
Et tes chemineaux
De Sinope à Gênes
Via Landerneau
Roulent le tonneau
Du sage Diogène

DORS
----------------Tous les marchands
De sable d’Olonne
Vieux birbes touchants
Au bord du couchant
Sans allant violonent
Tandis que ceux-là
Sont dans l’infortune
Sans ta ta ni fla
Ceux-ci de Pilat
Se paient sur la dune


DORS
----------------Mon mousaillon
Dans ta chaude cale
Des doigts tatillons
Brodent tes haillons
D’escale en escale
Ta muse s’éteint
Comme une chandelle
Sont-ce des potins
Les bras pleins de thym
Les fées sont près d’elle

DORS
----------------Sale marmot
La Lune s’apprête
Dans les rues de Meaux
Le livreur de mots
Tire sa charrette
Il en tient de gros
Du Père Larousse
On frappe au carreau
A qui sont ces crocs
De moustache rousse

DORS
----------------De son vivant
Sans être un gai drille
Riait plus souvent
Le soldeur de vans
De pots d’espadrilles
Pilier de bistrots
Ruiné en promesses
Il buvait fiérot
Son dernier verre aux
Nymphes du Permesse

DORS
----------------Petit voleur
D’arbouses de mûres
De figues de fleurs
De rires de pleurs
De cris de murmures
Les doux aigrefins
En faux s’y connaissent
A fouiller sans fin
Paniers et couffins
Ils jouent de finesse

DORS
----------------Le spleen te point
Il faut que jeunesse
Se morde les poings
Martin pour un point
Perdit son ânesse
Mais j’entends des pas
De loups dans la rue
Notre huis ne clôt pas
Le charmant repas
De chair tendre et crue

DORS



Robert VITTON, 1992

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -