Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
L'idée s'est cassée comme un beau vase étrusque
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 1er mars 2015.

oOo

Accoudé à la poussière des morts il se repait des odeurs de Byzance. Fait un rot furtif d’une idée macaron dans un orteil d’écume. Alma Venus, caeli subter labentia signa… Écrit sur le coté de la nappe serveuse avec son pli secret. –« Quand nous rencontrerons nous ma chère Alvéole ? » se demande-t-il. Une consommatrice un rien mante et en forme de coupe-papier consomme avec ses cuisses aux lèvres de vermouth un canard qu’elle y trempe d’un ongle bleu-vert. Les jambes se décroisent pour que les mots passent mis à sa hauteur. Que mon corps se raidisse dans ta loge à bail est murmure affamé sous la plume accoudée. Pique dans les pickles de la butte venteuse « y a un vent coulis qui passe sur le zinc fermez la lourde merde !! » Elle celle du bar haussée chaussée de chair décroise et croise étroite et ça crisse du ciel potelé en rosée et del’infiniment. Ecrire sur le zinc est un jupon graisseux qui fleure la ruelle et la queue du Pernod. Le barman louche un peu vers son occupation qu’on disait louchebem dans les temps plus anciens. Les plats du déjeuner en font un au sous-sol. On rengaine la chair étroite et son cricri ce qu’il a voulu dire et qui n’était pas çà. Le barman a bien cru à ceci est mon corps qu’il relançait sa muse au coup de pied à prendre- « portez ce p’tit poulet d’papier à mad’moiselle en lousdé et vit’ fait ». Mais l’écrit déchiré met les voiles du bar. Trop de boucans pour rien le barman est déçu le sens qu’il voyait poindre a foiré on se tire. L’occasion perdue ? Peut-être pas. L’idée était fragile comme un vase étrusque entre les jambes écartées studieusement de la jolie et brune archéologue en chaire et son actualité son parfum d’occasion…l’idée qui se casse… ce qu’on voulait dire étrusquement qui foire… la poésie qui rame entre ceci cela…l’idée qui se raidit devant ce que l’œil voit. La poésie c’est du poulet… comme mon cul dit-t-il en se tirant.

 

Le génie se lève et va se regarder dans une glace

 

Donald Barthelme

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -