Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
La Chanson de Lorenzo 2573/2587
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 mars 2015.

oOo

Extrait de la [Chanson de Lorenzo...]

 

2573 C’est toujours agréable à cette époque de l’année de descendre avec des amis vers la mer et d’y choisir une crique à l’ombre verticale des eucalyptus pour immobiliser un moment et tranquilliser si c’est encore possible les forces tournoyantes et labyrinthiques des sentiments plus ou moins partagés

2574 Choisir la nudité et l’approche de l’eau ne rien interposer entre le soleil et ce qui nous sépare de lui excepté l’ombre du myrte qui est un chant d’amour ou la vague clarté d’une roche qui a l’air d’un miroir

2575 Chant et miroir de l’été

2576 Il suffit d’y conduire un ami et de le briser agréablement comme reflet de soi-même

2577 Au fond à peu de distance de la surface qui se tranquillise les coquillages n’ont pas de nom

2578 Tranquille ignorance qui annonce le plaisir

2579 Je crois que j’ai toujours su faire la différence entre les deux questions qu’on peut se poser ensemble : — Qu’est-ce qu’on pourrait construire ? et — Qu’est-ce qui nous ferait plaisir ? délimitant le territoire de chaque question uniquement par fidélité

2580 Construire et jouir

2581 Jamais l’un sans l’autre mais l’un excluant l’autre au moment de le conjuguer au présent

2582 Pour ce qui est de la mémoire à confondre avec la passé si on veut chacun a la sienne et y cultive les sentiments de son crû

2583 Si ce présent existe comme il est question de le faire exister (construire ? jouir ?) c’est que le futur par contre n’a plus aucune espèce d’importance

2584 Où que je sois c’est la nature qui fournit les objets et c’est moi qui impose leur présence textuelle

2585 Algue coquillage rocher sable mouette crabe entouré de mes amis je retrouve ces mots qui ont intrigué ma solitude au soir de mon enfance mots d’objets nus sans valeur scientifique ni morale mots parfaitement capables d’isoler leur objet qui a pris une place exacte non pas dans la mémoire de ce qui n’a duré que pour finir d’exister mais dans le présent recommencé avec la même idée du temps

2586 Entouré de ces amis de sexe et de littérature loin de toute autre préoccupation jouant les personnages de notre propre artisanat et n’échangeant pas autre chose que la manière de le jouer

2587 Faire l’acteur sur la plage en plein soleil du midi exact et vertical tandis que l’ami vous regarde plonger l’impeccable nudité et le silence érotique d’un autre plongeon destiné à lui plaire une bonne fois pour toutes après être descendu de la montagne calcinée où l’hôtel blanc et rouge s’est arrêté de vivre en attendant supportant le poids du soleil et du désert qui est le sien

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

 

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -