Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Anti-portrait
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 15 mars 2015.

oOo

A la volonté de savoir adjoins toujours la volonté de communiquer, non ton savoir, mais ce qui, passant toute communication, est au fondement-même de l’acte de communiquer qui s’entend jusque dans le savoir.

C’est par ce passage étroit, ce bief qu’il t’arrive, aux meilleurs heures, de devenir poème.

Savoir perdu pour une part, une part seulement, soit la somme de tes lectures, ce que tu en as explicitement retenu et que tu peux mobiliser à tous moments moins ce qui n’a en apparence pas laissé de traces dans ta mémoire, mais qui, tu le sais d’expérience, agit en toi à la manière d’un pôle magnétique, t’incitant à revenir sans cesse sur les lacunes, les oublis, les sous-entendus qui dynamisent ta recherche au moins autant que ta curiosité bien informée par ce que tu sais fermement.

L’outre-dit, souvent outrancier, je veux dire les petits et les grands chocs de l’existence que subit tout un chacun, les propos houleux qui renversent le temps, nous rabattent sur notre passé enfoui, nos vieilles habitudes, nos craintes les plus archaïques, toute cette involontaire imitatiochristi, cette passion subie-subite, dédite-dédiée qui s’est ensommeillée dans le lointain d’une vie hachée, coupée, jetée dans des tiroirs profonds, tout cela, oui, mais encore ? et de si belles choses aussi, de grandes et petites émotions si éloignées de nous désormais mais qui brillent encore dans notre ciel nocturne : voilà qui communique à notre insu dans qui nous sommes au sommet de notre volonté de dire, vouloir-dire involontaire, pur instinct de chasseur chassé qui baisse les armes, s’avance dans la sylve odorante ou sur la grève bruissante.

Avec au cœur une rivière ou deux qui remontent à l’enfance.

De crue en décrue, de méandres en mortes, de berges humides en plages sablonneuses, aller, sa vie durant, ne rien y chercher de précis, y trouver cependant le pendant de notre être multiple, et revenir, le sourire aux lèvres, en parler d’abondance ou se taire, selon les heures.

Je n’ai pas le bras assez long pour m’introduire dans les hautes sphères, mais j’ai le regard incisif. J’y vois clair. Perspicace à mes heures, rêveur furieusement réaliste, volontiers sceptique, un brin enjôleur, amer jamais, ni aigri ni vindicatif.

Tristesse et colère vite envolées, transmutées en goût de vivre, de transmettre un peu de joie, beaucoup d’énergie à qui se montre intéressé, m’intéresse, m’attire, me passionne, m’émeut, jamais ne me subjugue.

Personne bien réelle, femme pour le dire franchement, et personne au-delà de tous et de toutes, humanité inconnue, rivale, concurrente, jamais complémentaire, antagoniste parfois.

Emulation. Goût de vivre dans l’écrire ce que la vie ne saurait dire.

Jean-Michel Guyot
6 mars 2015

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -