Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
7- Promenons nous dans les bois pendant que le loup y est
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 12 avril 2015.

oOo

Promenons nous dans les bois pendant que le loup y est

Ça pue sacrément l’essence dans les rues. J’aimerais plutôt que ça sente la rose et la tendre violette. Imaginons nous donc revenus dans les bois, où se tient la cabane de ma Mère-grand. On dit que parfois le bucheron s’y rend, pour la voir et l’entendre parler cuisine et champignons. Les rouges appelés amanites dit-on sont phallo quelque chose. Le bûcheron a des oreilles pointues et poilues que je l’ai dessiné, tellement que ça m’impressionnait et me plaisait beaucoup. Ses poils sont un peu roux comme mon capuchon. La maîtresse m’a dit parle correctement. Je ne sais pas pourquoi elle m’a dit des fois parle correctement. N’empêche le loup c’est des histoires. Il a sa grande hache qui fait peur au loup et même à ma grand-mère. Pas à moi. La hache elle a de beaux reflets, comme de la dentelle, avec de grandes mailles, pour mieux aérer le dessin mon enfant dit grand-mère. Ma culotte a des trous parfois par où Jean-Loup m’épie. C’est pour mieux t’exciter mon enfant je lui dis. Reluque ma dentelle. C’est piquant ça de se promener dans les bois pendant que le loup se cache dans les bois. Je lui mordrais les pattes et la truffe et le bec à ce drôle d’oiseau. Jean-Loup dit que mes poils sont comme les taillis des bois que je devrais les raser. Je l’ai fait tout à l’heure c’est la barbe ça pique et maintenant c’est rouge. Le bûcheron s’appelle Mergrant il est barbu du visage et je suppose au même endroit que moi. Je lui demanderais pourquoi chez moi c’est rouge. Il voudra regarder et je lui montrerais car il a une hache et elle est comme un ange donc il l’est un peu. Il m’appelle parfois son petit loup, sa louve. Il dévore des yeux ma peau de beurre alors ça la fait fondre de frissons partout. Mais s’il voit ma dentelle. Çà c’est embêtant. C’est ma dentelle monsieur.

— C’est pour mieux t’aérer mon enfant dira-t-il.

— Et la hache fera de pareils bonds que les grenouilles auxquelles j’arrachais les cuisses. D’ailleurs elles ne pouvaient pas bondir, que je suis bête. Sans cuisses on est comme une hache ou un cheveu, sans bonds possibles, c’est pour dire que dans les histoires on peut lire n’importe quoi. Donc je suis retournée dans la forêt. J’espère que vous m’avez suivie malgré tous les détours de l’histoire, les anges sont anges comme dit Swedenborg, la ville est forêt comme dit Robert Frost. Du moins je le crois. Donc me voilà rentrée au cœur de la forêt donc dans mon classicisme de conte édifiant. Mais c’est pour rassurer les âmes trop sensibles. Les âmes qui se mettent toujours à la place de leurs héroïnes de romans ou contes. Imaginez un peu une rencontre entre Perrault, les Grimm, et Charles Bukowski ou avec De Kooning et ses Chaperons rouges. On voit d’ici l’affaire ! Donc et re donc je suis rentrée dans la forêt que fréquente le loup et ses hyper espaces. La hache de Mergrant est peut-être le portrait craché du loup, son profil allongé et son large menton. Et je mâche mes mots pour mieux vous exciter mes enfants, pour mieux me rassurer sur l’impact de ce conte, ce fatras exquis de Dreiser dans Génie. Mais pour ce qui se fait attendre dans ce conte, il ne sera question de tirer l’obsolescence du terme chevillette et celle de l’objet qui fait cherrer l’objet bobinette obsolète aussi bien que cherra. Il me faudra sonner en appuyant le pouce sur un bitoniau très bien nommé ma foi. Et pour qui m’ouvrira je vous laisse le choix. Ma mère a tout prévu pour son Chaperon-rouge.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -