Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Au-delà de la saturation
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 26 avril 2015.

oOo

 La houle, à elle seule ou presque, provoque l’ondulation qui modifie le plan de l’eau, le plan de l’océan. Sa forme douce, d’abord, avance lentement, avant de devenir de plus en plus nette, jusqu’à ce qu’une crête, maintenant, n’émerge, comme soudainement. Le blanc de l’écume se déverse au sommet, le blanc se propage sur une longueur mobile, tandis que la largeur se creuse, une largeur, maintenant, de plusieurs mètres. C’est dans le tube, là, à l’intérieur de cet arc laiteux que la planche et son athlète font corps pour suivre les mouvements naturels de la nature, pour créer, également, leur propre sillon, leur propre marque, leur empreinte provisoire, très provisoire. La vague, l’immense vague est une rampe sur laquelle l’équilibre et la tonicité du corps dessinent l’ascendant et le descendant, jouent avec les éléments. La vitesse s’accroît, le rouleau se transforme en rideau, un rideau parallèle qu’il faut maintenant dépasser en franchissant le mur d’eau, devant, là où l’écume est encore absente, pour rejoindre, à partir des airs, la surface plane de l’océan …
 La flexibilité de la perche se vérifie dans des mains préparées à tous les stades de la préhension, à tous les degrés de serrement ou de desserrement. Les bras sont tendus, maintenant, la perche est saisie, ensuite les pas de la course maintes fois répétées marquent leur empreinte sur le tartan, la perche se fixe, la perche s’élève, le corps athlétique s’enroule au-dessus de la matière, avant de choir souplement sur le grand rectangle bleu amortissant. Tout cela a cours, mentalement, tout cela a cours, réellement, dans un scénario ou la hauteur demandée ne cesse d’être repoussée.
 La perche suit le retrait de l’athlète, là, sur la piste rectangulaire, tandis qu’une nouvelle hauteur, supérieure, vient d’être érigée.
 L’écume, la formation de la vague, son itération … la planche, le dressement du corps, l’attaque du mur, la trajectoire dans le tube … le fracas du mur derrière soi … le sel de l’océan … les éclats de soleil … les éléments …
 L’écume …
 Le talc sur le cylindre, la prise, l’estimation … la puissance, la flexion … la déflexion … l’homogénéité de l’élévation ...et du saut ...le bruit de la perche qui sort du socle, celui, mat, du corps amorti …
 La sudation, l’adrénaline …
 Il n’y a plus que la houle, il n’y a plus que l’écume, il n’y a plus que la tension des muscles sur l’eau et les figures géométriques sans cesse changeantes de l’océan, il n’y a plus que le tartan et l’incommensurabilité des sauts ou élévations, il n’y a plus que la configuration de l’enceinte …
 Que l’écume des sauts …
 Tout comme les mots qui s’agrègent sous l’effet du flux, du flot de la narration qui peut prendre une orientation inattendue, des mots dont le nombre, toujours croissant, augmente la matière narrative, et avec elle les sensations, les émotions, les fantasmes, les souvenirs, les impressions, tout ce qui fait l’essence de la littérature, avec ses inédits, ses récurrences, avec, aussi, son avancée … ses multiples détours, ses révolutions …
 Des thèmes reviennent, donc, des angles d’approche, aussi, avec des mots nouveaux. La musique du style apparaît, et les partitions s’étendent, se multiplient.
 La plume court toujours, suivant le cours de la littérature.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -