Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Sempiternelles contestations électorales
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 janvier 2017.

oOo

On nous signale à la radio de violentes manifestations un peu partout à Delmas, à Tabarre et àLalue ! Pare-brises brisées, barricades de pneus enflammés, voitures d’infortunés citoyens incendiées, jets de pierre tous azimuts par des prestataires enragés ; tout le cortège d’emmerdes qui accompagne ce genre d’incidents. A peine deux jours après la proclamation des résultats(préliminaires !) de l’électionprésidentielle, l’éruption pressentie se précise aux yeux de l’observateur perspicace. Des faubourgs mal famés, pestilentiels de la Saline,du bas de Delmas, du Bel-Air et de Cité-Soleil monte un grognement menaçant qui parcourt toute l’autoroute de Delmas comme un frisson de colèreune échine pour résonner dans les hauteurs de la cité, dans les beaux quartiers habités par ceux qui à l’abri derrière leurs hautes murailles bardées de barbelésrésident dans ce pays sans réellement en faire partie.

 Les élections ont abouti à la victoire sans surprise du candidat officiel du parti au pouvoir ; triomphalement éludès le premier tour, JM a bénéficié( ce n’est un secret pour personne) du soutien massif et indéfectible de l’oligarchie économique toute puissante qui règne sans partage sur ce pays miséreux de la Caraïbe. JM, hier un parfait inconnu, d’allure fluette, issu de la province, devenu par le plus grand des hasards le champion du régimeMartelly, a connu une ascension fulgurante qui l’aura conduit à la plus haute marche du pouvoir : au vu de l’immense écart qui le sépare de son dauphin, il est aujourd’hui pratiquement président de la république ; sans la moindre expérience politique…

 Il incarne la continuité d’un régimedécrié de partout, vilipendé, étrillé par les accusations avérées de prévaricationsgénéralisées, de népotisme, d’accointance avec le secteur narco-oligarco-bourgeois, de traffic en tous genres et qui en 5 ans de gestion,aura conduit ce pays déjà exsangue au bord de l’asphyxie ou pire encore, du chaos. Il est l’homme de ce pouvoir pillard et festoyeur,carnavalier ! L’homme de ce pouvoir détenu par un clan de jouisseurs frénétiques, ripailleurs, gaspilleurs jusqu’à l’ivresse, qui à grand tapage ont acquis de splendides villas meublées de superbes salons italiens et de plantureuses maîtresses( ouioui ) ! Une victoire de JM signifierait 5 autres années de dilapidation des fonds publics, de bacchanales àoutrance,de monopole pour le clan narco-commerçant et inéluctablement encore plus de précarité pour la population déjà aux abois. Nous le savions,l’opposition le savait ; nous l’avions dénoncé pendant 5 ans, l’opposition aussi.

 Mais l’opposition nous a déçus. Sur toute la ligne. Confirmant nos pires craintes,l’opposition,au lieu de faire face en un bloc uni a volé en éclats à l’approche des élections, pour tenter sa chance en une foultitude de partis politiques bidons, particules sans substance et sans essence ! Dès lors,aucun doute ne subsistait quant à l’issue du combat face au monstre ; JM les broya, les pulvérisatous,lamentablespoliticailleurs sans envergure, trop égoïstes pour se serrer les coudes, incapables de se transcender pour une cause commune.

 La vérité est que cette opposition qui combattit 5 ans durant les dérives du président MM était de la même pâte que ce dernier : sans vision, égoïste, hypocrite, médiocre,veule, corruptible et corrompue ! A l’heure de l’affrontement final, comme à chaque électionprésidentielle, tous voulurent dans leur petitesse et leur insignifiance tirer la couverture de leur côté ; aucun ne se résolût à laisser la victoire à l’autre même devant le péril imminent ! Triste débâcle de nos politiques, la même chanson qui revient.

 A présent ces acrobates de l’intrigue politicienne contestent éhontément les résultats. Pire,ils appellent à l’insurrection armée, proférant des menaces à tort et àtravers, au grand dam d’une population, déçue de leur inconsistance, épuisée et frustrée par le chaos économique dans lequel elle tente de nager tant bien que mal. Y en marre de ces menteurs qui au fond ne veulent que remplacer JM au timon des affaires pour à leur tour ratisserlarrrrge, se jeter sur le festin déjà bien maigre et se goinfrer jusqu’à la syncope ! Qu’ils la ferment et nous laissent vivre,pardon survivre ! Ce peuple résilient a appris depuis deux sièclesà exister en dehors de l’Etat, il saura subsister encore 5 ans sans l’aide de personne et surtout pas de cette opposition bordélique. Messieurs les contestataires, opposants professionnels et éternels perdants, on vous dit tous Merrrrrde ! Et au cas où vous auriez mal entendu, on vous le redit haut et fort : Merrrrde ! Allez-vous faire foutre !!!!

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -