Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Cantilène d'hiver
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 février 2017.

oOo

Les temps dans lesquels tu consens à vivre ne sont qu’écran de fumée, pollution vieille de plusieurs millénaires qui stagne dans l’air, un air ancien mille fois seriné, une chanson triste en mal de rythmes allègres.

A l’air ambiant aussi préfères-tu l’atmosphère des hauteurs marines.

Qu’un chapelet d’îles devienne pour toi ce collier de perles nacrées que tes larmes tombées dans la mer houleuse ont créées !

*

Je sais la beauté insistante de tes seins de neige.

Une perle noire danse dans tes yeux qui virent au bleu ultramarin.

Tes joues rougies disent ton plaisir mieux que ne le font mes mots. Ceux-là cognent à la vitre qui sourit.

C’est l’hiver venu.

*

Nue dans lapetite maison, tu vas et viens de la fenêtre à l’âtre,de l’âtre au bain, du bain à ton lit parfumé.

Tu dessines ainsi des vagues de douceur qui s’en vont mourir au loin.

Tu es l’ultra-vivante, la bien nommée, le sommet de ton monde.

Un brin amusée par les va et viens de mes mots salés-sucrés, tu m’y accueilles allègrement.

*

La courbe de tes reins, à l’infini, asymptote sacrée, vient à frôler la main houleuse qui s’abîme en toi, sens dessus-dessous alors la vie dans ton corps amoureux.

*

Partout où tu sais aller, je te suis à travers ombre et lumière, givre et neige, pluies et vents.

Je suis le sein de tes seins, l’obscure fournaise qui éveille, la main présente encore et encore que tu traces vigoureusement sur le parchemin de tes désirs, ce palimpseste exalté.

Un sourire de toi, et le monde s’éveille, tremble d’en savoir si peu sur toi., alors que de moi, au même instant, jaillit la fontaine enchanteresse.

Tu en es l’onde claire et la fraîcheur frémissante, le bleu de mes yeux et la verdeur des herbes, et jusqu’à la lumière qui en exalte les fonds mordorés.

Passe un petit poisson rouge qui file se cacher sous les herbes, petit lacet de lumière, fine signature de ta présence insigne.

 

*

Tu apparais.

Vigueur alors des mâts et des voiles !

En toi, je liscomme à ciel ouvert et me lie à la part d’énigme que tu m’inspires, décrivant ainsi des cercles et des cercles de vertige en ce monde anguleux et malsain.

Foin des compas et des boussoles ! Cap vers le Nord !

 

Jean-Michel Guyot

1er janvier 2017

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457