Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Un combat invisible
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 19 février 2017.

oOo

Begonnen hat der Zauber heute morgen, ich weiß nicht warum... aber mir war danach vorab noch zu räuchern... und die Hexenhöhle für alle Wesenheiten Yggdrasils zu öffnen... Und es begann auch gleich mit einem sanften Wesen, einem Feenwesen... sichtbar geworden im Rauch... Begonnen hat der Zauber heute morgen, ich weiß nicht warum... aber mir war danach vorab noch zu räuchern... und die Hexenhöhle für alle Wesenheiten Yggdrasils zu öffnen... Und es begann auch gleich mit einem sanften Wesen, einem Feenwesen... sichtbar geworden im Rauch...

Dans l’attente de nuits meilleures,
Disais-tu dans ton dernier message,

Tu sculptais tes nuits à main nue,
Ses marbres et ses argiles,

Ses granits et ses schistes,
Et jusqu’aux scories de l’aube

Sans perdre haleine, je t’ai suivie,
Fibre vive, et monte à présent le feu droit

Par moi lancé des entrailles de la terre,
Que sa chaleur vive éclaire l’âtre engourdie !

Tes mains reprennent forme et vigueur, réchauffent la nuit frileuse,
Engagent un combat invisible avec le mot amour

*

Seule, et tendrement vêtue d’un voile de gaze nacrée,
Distinctement, tu la voyais danser dans la flamme orangée d’une bougie

Vint alors le temps des mots qui affleurent,
Pauvre le sol, riche la flore de la tourbière

*

Longues marches dans les bois, ton regard constamment
Posé sur les bords du chemin, et çà et là d’antiques murets

Affaissés, presque invisibles, muets au grand jamais,
Portaient à son comble la discrétion du temps

Glaise humide et mousses enchantées,
Au retour blanche fumée fuse lentement,

Diffuse une fragrance inconnue,
Parfum de fées qui vivent dans le feu

*

Tes mots martèlent le réel, comme autant de burins
Que ta cognée frappe en cadence,

Tes regards dans le feu lancent des mots à la volée,
Disent les temps de paix qui couvent sous la cendre chaude des conflits brûlants

*

Dans tes mains, tu serres un petit cerf sculpté,
Des mots apaisants pulsent dans tes pensées

Prairies bosselées, crocus percent sous la neige,
Dans les Alpes de sûre assise

Jean-Michel Guyot
5 février 2017

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -