Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
PROFONDEUR
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 12 mars 2017.

oOo

La seule façon de s’assurer de la profondeur d’un poème, c’est de l’enterrer dans une cave.

Pour le reste, il faut convenir qu’un poème métaphysique est aussi plat qu’une recette de cuisine. L’écran d’ordinateur et la feuille de papier sont choses égales.

Le poème ne contient rien. Imaginer le poème comme un oeuf à la coque ne mène à rien. Il vaudrait mieux le comparer à une pizza.

Si l’on tient absolument à dire qu’un poème est profond, il faut aller au bout et estimer concrètement la profondeur subsumée. Ton poème est profond de 10 ou 15 cm », par exemple. Cela semble peu. Ce serait pourtant un exploit, déjà.

Si le poème n’est que surface, nous comprenons qu’il faut le considérer avec une attention soutenue. Il y a bien une plastique du poème. Mais cette plastique est difficile à voir car on se laisse berner par la croyance que « les mots ont un sens » et que le poème pourrait contenir du sens comme une bouteille contient du cognac.

On se met à rêver. On pense qu’il y a une certaine profondeur sous cette surface plane et l’on ne voit pas la plastique qui n’est que surface. C’est dire qu’on se trompe. Et c’est très dangereux.

Celui qui parle de la profondeur du poème, il se noiera dans un verre d’eau. Il faut l’en dissuader.

Mais la plastique du langage est un chose complexe, n’est-ce pas ? Peut-être faut-il considérer cette histoire de prétendue profondeur comme un complot contre le sémantisme du poème.

On cherche à l’enterrer. Et c’est horrible car le poème est vivant. Les gens qui parlent de la profondeur d’un poème, ce sont des inconscients ou des sadiques.

C’est si facile de parler de profondeur ! C’est pourquoi il y a beaucoup de poèmes en danger, de nos jours.

Je crois qu’il faut les ramener à la surface.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457