Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Pourquoi on fête l'Année du Grand Merle
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 septembre 2004.

oOo

Pourquoi on fête l’Année du Grand Merle

Copyright 2004 Patrick CINTAS

Mais moi, je ne suis pas l’enfant de ma mère. Je ne suis pas même le souffle qui sépare ces mots de la page blanche. Suis-je donc l’enfant de mon père ?

Autrefois, dans le village de mon père on se réunissait chaque automne pour préparer ensemble la confiture de prunes pour l’hiver. Dans une marmite noire de deux mètres de diamètre, les prunes se transformaient lentement en une pâte violacée que la femme la plus barbue du village remuait avec un savoir-faire hérité d’anciennes générations. Personne ne sait ce qui arriva en l’an de grâce xxxx, mais tous les villageois qui goûtèrent à la confiture durent se sauver en vitesse dans les parages, d’où leurs cris de soulagement n’étaient concurrencés que par l’odeur qui s’en dégageait. On dit que celle-ci était si nauséabonde que le Très-Haut même dût déménager et s’installer à un niveau supérieur. Au bout de deux jours, tout le village était entouré d’une ceinture brune de collines qui réclamaient déjà l’éternité. Ce fut l’acte de naissance officiel de la Ville.

Depuis, on fête l’événement chaque automne avec pompe et révérence, même s’il est difficile maintenant de voir les collines originelles sous les nombreuses couches déposées au fil des années. Les enfants récitent des poèmes patriotiques et les parents s’en donnent à coeur joie. Dans les livres d’histoire on l’appelle l’Année du Grand Merle. Ainsi le merle est-il devenu non seulement le héros national le plus important, mais le symbole même de la prospérité, comme il peut se voir du dicton resté désormais célèbre “Un merle dans la main vaut mieux que deux tu l’auras.” Ou bien dans l’interjection proférée à tel instant de colère : « Merle ! » Si jamais il y eut un pays où le merle a connu l’honneur et la gloire, c’est bien le pays de mon père.

Copyright 2004 Patrick CINTAS
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -