Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Chérie
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 septembre 2004.

oOo

Chérie

Copyright 2004 Patrick CINTAS

Le voyage débuta sous le signe de la fatalité. Une heure après avoir conclu l’achat, notre héros était convaincu qu’il avait fait une bien mauvaise affaire : l’animal était plus lent qu’une tortue ivre. Il s’arrêtait toutes les quelques secondes pour contempler ou pour sentir le feuillage des arbrisseaux longeant le sentier, un sourire béat sur le visage ; de plus, ses lèvres étaient beaucoup trop charnues pour un lama, et cette sensualité obscène qui émanait d’un animal tellement dépourvu de grâce le dérangeait. Il est vrai que c’était une femelle, mais cela ne changeait rien.

Notre héros soupira, car le soleil se couchait déjà derrière les montagnes, et il avait à peine commencé la route. Sa fiancée Alma l’attendait de l’autre côté des montagnes, plus blanche que la neige qui couvrait leurs pics. Il tourna brusquement la tête et la vue du lama lui fit tout d’un coup comprendre ce qui l’avait attiré dans cet animal : c’était la blancheur de ses poils, inhabituelle dans cette région où la plupart des lamas étaient bruns. Les yeux de l’animal regardaient fixement dans les siens, et pour un instant il resta sidéré : « Dieu, est-ce possible qu’il lui ressemble vraiment ? » Puis il hocha vivement la tête, demandant pardon au bleu du ciel pour ces pensées insensées.

Quand le soleil fut complètement couché, notre héros prépara leur gîte nocturne : une couverture en laine pour lui, de l’herbe pour le lama et un feu aux branches de sapin pour les deux. Il était presque endormi quand il sentit une langue énorme dans la cavité de l’oreille, et l’étreinte étouffante d’un corps poilu. Il demeura raide, n’osant pas bouger ; cependant, l’animal ouvrit la bouche, et tout en exhalant une odeur de pourriture des Enfers, elle chuchota fébrilement dans le français le plus parfait : « chéri, chéri. »

Cela dépassait l’entendement. Qu’un lama ait des désirs contre-nature passe, mais qu’il parle français ? Or, notre héros, autrement âme vivant dans la crainte de Dieu, avait une faiblesse incontrôlable pour la douce langue de La Fontaine. Comment résister à ces sons divins : ché-ri ? Il embrassa le corps poilu et sa bouche murmura : « oui, chérie. »

Copyright 2004 Patrick CINTAS
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -