Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
L'éléphant prendra pied sur les marches de l'Europe
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 25 mars 2018.

oOo

— mais on est où ici ? demandait un bonhomme
qui portait une brosse à chaussures
sur l’épaule droite et une chaussette
gonflée à l’hélium sur la tête
est-ce que je suis vraiment fou ?
on ne le dirait pas à me voir
on dirait que je m’amuse
eh bien je ne m’amuse pas du tout
je suis sérieux comme un pape peut l’être
et si on me donne un bâton de pèlerin
je le plante dans le derrière d’un éléphant
et je me laisse emporter dans la savane
traversant les lions coupant les bordures
marchant sur des serpents qui crient au vol !
et quand j’aurai atteint la méditerranée
l’éléphant plongera dans la mer agitée
et je le suivrai de la même manière
tapant des pieds dans l’eau pour avancer
et traversant des baleines noires et blanches
coupant les murènes et les sardines
et ayant bien fossoyé le corail
l’éléphant prendra pied sur les marches de l’Europe
et je l’empalerai encore plus
et il barrira et il barrira
traversant les Pyrénées infertiles
coupant Paris en deux ailes et l’oiseau
l’oiseau Seine prendra son vol
d’abord comme un albatros
puis comme un pigeon
sifflant comme une mouette
et comme un moineau chiant sur le balcon
et il étirera le monde vers la lune
comme un collier de perles
autour du cou de la femme univers
l’énorme femme qui me fait la fête
chaque fois que je rentre du travail
mais quel travail ! mes frères quel travail !
peindre les éléphants est un travail de brute
et je n’ai rien de la brute que vous voyez
ce n’est qu’une apparence de brutalité
approchez mes petits agneaux
buvez mon lait et laissez-moi peindre vos fronts
en rouge en jaune en vert
c’est exactement comme qu’est-ce que vous voulez !
je ne suis pas chien je suis homme
je ne fais pas ouah ouah
je parle comme tout le monde
écoutez comme je parle bien
encore un peu et je parlerai comme un poète
et la femme gigantesque dans l’univers
bougera son énorme bras de constellation
et d’un doigt poussant la Voie lactée
cherchera le soleil dans ma tête malade
ma tête malade de n’avoir rien à dire
je suis malade et je ne dis rien
et je m’en vais si c’est ce que vous voulez
je m’en vais sans rien dire de plus

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -