Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Fès ma belle, ma délicieuse - Film chantpoétique de Jean-Claude Cintas
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 20 mai 2018.

oOo

Sans doute le poète est-il celui qui n’écrit pas comme les autres. Comme les autres poètes, s’entend… ceux qui s’emplissent les poumons de conseils, de vertus et de toutes ces choses qu’on trouve ailleurs en bien meilleur état. Le poète, lui, propose des arrêts sur images, des complicités d’accords et même quelques idées empruntées à ses croyances.

Ce poète va sur les lieux, il rencontre ceux qui deviendront ses personnages, compagnons de voyage et de séjour. Et les récits de métiers, de traditions, de combats et d’amours finissent par former le lit où sa rivière offre ses éclats et son prix.

Jean-Claude Cintas a jeté l’ancre à Fès, un des centres de gravité du legado andalusí, l’héritage andalou qui a formé, entre autres bonheurs d’écrire et de chanter, le cœur et l’esprit de nos troubadours. Leur poétique déploie l’éventail du possible sur des registres allant du chant profond à la chanson en passant par toutes les nuances de l’instrument et du jeu.

Dans leur foulée, JCC est l’inventeur d’une poétique qu’il a nommée sa « chantpoésie ». Voilà quelques années déjà qu’il en essaie les plumes sur ses chemins et parchemins. Les mots demeurent l’axe même des lames de cet éventail aux couleurs de la musique, de la peinture, de la photographie, du théâtre… et cette fois du cinéma.

Cette « ode chantpoétique » est formée de 13 chantpoèmes. Le texte, dit par son auteur, s’applique successivement à des thèmes propres à la grandeur et à la beauté de cette ville andalouse et à ses habitants héritiers : ses enfants, ses rues, ses lieux saints, ses femmes, ses artisans… autant de récits recueillis par la caméra au rythme d’un chant dont JCC déroule le tapis oriental.

Ce film est une œuvre d’art. L’amateur de tourisme y trouvera son compte et pourquoi pas l’aficionado des fresques lointaines où l’homme étend son domaine naturel aux villes qui fondent ses civilisations. Le poète, l’ami, revisitera sans doute ses propres pages, cette fois transporté dans un ailleurs qui ne lui sera pas étranger.

Patrick Cintas


Informations ICI>>

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -