Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Ni saintes ni soumises - Claude Louis-Combet et Elizabeth Prévost - « Né du limon » et « Dérives »
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 23 septembre 2018.

oOo

Ni saintes ni soumises

Claude Louis-Combet et Elizabeth Prévost, « Né du limon » et « Dérives », Fata Morgana, Fontfroide le Haut, 2017 et 2013.


Au Golgotha d’hier comme dans les bouges d’aujourd’hui Claude Louis-Combet et Elizabeth Prévost insultent l’ordonnateur du guet-apens céleste. Ils savent que Jésus n’est pas venu sauver les hommes mais Dieu. Par ce dernier n’y a pas de pécheresse qui soit sauvée, il n’y a que des vautours migrant des cieux de Galilée, de Judée au bordel où officie les Edwarda de Bataille en ordinatrices de coïts cérémoniels.

Les deux compagnons de l’obscur allongent des chevelures là où les corps sont en gésine. La plaie et le couteau sont laissés dans l’ombre d’un grand vide noir que Marie-Madeleine bariole de son sang. Et le poète invente des misons closes refuges où s’entendent les bruissements d’amants qui ne cherchent pas forcément à regagner le ciel – qu’il soit de lit ou d’azur.

Il s’agit d’une certaine manière de savoir que faire avec l’Absence et de se distraire de ce dont on ne se distrait pas, sinon à s’enfoncer tout entier dans le psaume d’Edwarda ou Marie Madeleine, Eve des Eve. Elles affirment leur déité face à celui qui les a dissipées en son Visage divin. Et soudain la lune luit sur l’hécatombe les certitudes inventées par les saints.

Dans la poésie de Louis Combet, dans les images à l’obscure clarté de la photographe, vacille ce qui n’appartient plus à l’espace sinon en convulsions du haut mal impérial. La sainte honnie comme la putain traverse la mort, les fesses nues ou voilée, le sexe ouvert pour satisfaire Dieu le Fils ou un chauffeur de taxi.

Chaque fornication est l’ultime accouplement avec le cadavre de Dieu. Mais son orgasme précipite le crépuscule dans l’aube où les femmes ne seraient plus des drôlesses aux pieds nus.

Jean-Paul Gavard-Perret

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2018 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -