Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Regards sur l'Enfant Jésus (2)
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 3 février 2019.

oOo

Les quelques textes publiés par Roland Nadaus dans la RALM pourraient constituer à eux seuls un manifeste : du pamphlet au poème on a ici fait à peu près le tour de la question poétique et de l’humanisme qui s’y colle, lequel est qualifié de « réalyrisme » par le poète lui-même. Lire à ce propos ce [Commencement de la fin] qui introduit la victoire probable de ce nouvel humanisme sur le « terrorisme des intellichiants et des lincuistres ». « Les mathématiciens de la langue, chargés de programmer l’avenir, pourront continuer leur délire paranoïaque et totalitaire : on leur laissera une chapelle où exposer leurs cris et leurs graffitis, ils pourront même se réunir comme ils le voudront, mais nous, nous irons respirer la parole libre et partagée, fraternelle. [Nous,] nous parlerons d’ici, d’où nous sommes, comme nous sommes. » D’où la création de la Maison de la Poésie… Mais pas seulement :

« Entre la première Bible imprimée et les horreurs à fric et à fondamentalismes qui ont suivi et qui maintenant nous précèdent, en tabloïds par exemple, il n’y a qu’une différence d’intelligence et de cœur, c’est-à-dire d’homme ! Technologie n’égale pas talent ! Nouveau ne vaut pas meilleur, pas plus qu’ancien — sauf l’expérience, savoir-faire savoir-être —. Demeure l’homme : »

[SMS] est aussi éloquent, à ce titre, qu’un poème de W. C. Williams ou de e. e. cummings. Le mot « invention » est au cœur de cette recherche d’un équilibre acceptable entre la poésie et le poème. Il faut dire que les poètes condamnés par le terrorisme (celui dont il est question ici) « commencent même, enfin, à s’en foutre, tout simplement. »

C’est ainsi que, du haut du poste d’élection, on fait de la place à tout le monde.

La soixantaine de titres publiés par Roland Nadaus, dans tous les genres possibles sur le plan éditorial traditionnel, témoigne assez de la qualité première qui fonde tout humanisme : la curiosité. Et il y a loin en effet de la curiosité au calcul, que celui-ci s’entretienne avec les meilleurs esprits ou qu’il découle assez logiquement de ceux qui n’ont pas cette chance.

Car : la curiosité, libre comme l’air (contrairement au calcul) suppose deux qualités humaines essentielles à son application (sur le tissu digital comme sur la chair) : la sincérité et l’honnêteté. On est sûr, avec Roland Nadaus, de ne pas se tromper sur ce plan-là.

Ce qui n’implique pas que le poète ne se trompe pas quand il affirme que « le langage est le Jeu de Dieu, Parole créatrice, et jeux des hommes au pluriel de leurs vies. » C’est prendre le risque de faire de la Maison de la Poésie une autre (et non nouvelle) chapelle sur la place publique. Le bas blesse un peu.

Mais quel poète ne se nourrit pas de ses propres contradictions ?

C’est en tous cas dans cet esprit-là (qui est le mien) que j’ai lu ces vingt [Regards sur l’Enfant Jésus] publié chez Olivétan, dans la collection Poètes de la Parole. Et c’est en effet en poète de cette parole particulière, mais pas universelle, que Roland Nadaus pose ses yeux spécialistes et expérimentés sur l’existence d’un personnage qui, sans avoir gagné les galons de l’Histoire, demeure le pilier d’une tragi-comédie digne de Corneille. Illusion comique pas facile à déchiffrer, en effet, avec les moyens de la lincuistrique ni même ceux de l’intellichiasse. Reconnaissons-le, les amis. Alors que la performance convainc jusqu’à la Foi.

Mais ce n’est pas sur le plan de la polémique que Roland Nadaus a situé ce texte merveilleux : c’est dans l’espace même où l’homme peut se retrouver humain, avec ou sans foi, et sur le fil du langage, même si « so much talk of the language — when there are no ears. »

Patrick Cintas

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -