Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Concept
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 24 février 2019.

oOo

" Perchiste seul dans un stade hostile " pourrait être le titre d’une fiction - roman ? nouvelle ? narration ? ... - classique ou relativement classique, d’une fiction dont le schéma narratif serait traversé par un personnage ou une conscience subjective principale, un certain nombre de tensions, divers événements, une chronologie à la fois plastique et saisissable, avec, de surcroît, des descriptions longues sur des éléments comme la perche, à l’image du chapeau de Charles Bovary ...
La perche ... l’organe vital du perchiste, de cet homme talentueux qui s’élève aisément dans le ciel, au sein d’un cadre élaboré, strictement élaboré par sa pratique spécifique et professionnelle au sein d’une enceinte où les clameurs et l’hostilité peuvent rapidement permuter, au sein d’une enceinte où la ligne horizontale, hautement verticale, représente le seul et unique horizon du perchiste.
Les sensations du perchiste, sa solitude, le temps qui s’écoule et se décompose ... l’accueil des titres, de la gloire ... l’inflation des défis ... la lutte permanente et sans merci entre les concepts de mesure et de démesure, de limite et d’infini. Course, fixation, élévation, franchissement ... décontraction ou relâchement.
Faire abstraction de toutes les vies organiques qui regardent, là, qui sont témoins de la scène, faire abstraction de la mission, ainsi que du destin ou fatum ... pour percevoir la vie de manière simple, seulement cruciforme : la perche et l’horizon.
Mais je préfère revenir ou emprunter tout naturellement l’hybridation narrative, oui, je préfère me diriger vers ce matériau composite, hétérogène, vers ce mouvement narratif dont la dynamique incessante nécessite, à un moment donné, l’érection de formes précises, de formes visibles, de formes lisibles, je préfère emprunter la vie et toute sa blancheur énigmatique, toute son étrangeté ...
Je préfère aller vers l’inconnu, vers le composite fait de sensations, d’impressions, d’idées, et de bien d’autres éléments encore ...

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -