Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Être ou ne pas être
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 26 janvier 2020.

oOo

Sacré monsieur Shakespeare ! Sublime inventeur, ou plutôt révélateur, de la plus grande masturbation mentale jamais publiée.
Et le blablabla depuis ne cesse de jaillir d’une grandiose érection devant laquelle se pâment de bonheur autant les deux sexes bien établis que ceux… disons indéterminés.
Comment vouloir imposer sa négation, ou son contraire si vous voulez, au plus beau des verbes. Le seul auquel nous ne devrions pas ajouter le moindre petit attribut du sujet, ni l’adjectif qui va lui faire perdre sa consistance profonde, celle ignorée de la plupart des masturbateurs cérébraux. Non de la totalité, car le fait même de se poser l’interminable question shakespearienne prouve l’ignorance absolue.
Je suis.
Tu es.
Il est.
Nous sommes.
Vous êtes.
Ils sont.
Vous qui venez de lire cette toute simple conjugaison du verbe être au présent de l’indicatif, essayez un instant de vous arrêter, de bloquer votre esprit, votre pensée, votre nécessité de vouloir aller plus loin.
RESTEZ sur deux mots, selon la personne du singulier ou du pluriel, cela n’a pas la moindre importance et tétanisez-vous sur ceux-ci seulement…
RESTEZ et surtout n’allez pas plus loin ! Cherchez en vos profondeurs et vous trouverez l’essence même de la vie. Que les croyants en un Dieu quelconque s’aperçoivent qu’un seul petit mot qui va suivre le verbe appauvrira ce dernier.
Tu es beau, tu es laid ; tu es heureuse, tu es malheureuse ; tu es gentil, tu es méchant.
Les adjectifs veulent décrire le contenu d’une enveloppe qui peut ainsi revêtir une multitude de formes, plaisantes ou non selon VOS désidératas, selon VOTRE jugement. D’une forme inconsciente vous jugez. D’une forme inconsciente vous tombez dans l’infernal duel qui pourri la vie humaine depuis toujours.
Ce duel qui a créé le bien et le mal, ce duel qui a imposé dieux et démons, ce duel qui a ôté irréversiblement, il me semble, une possibilité pourtant innée due à chaque ÊTRE (car nous nous sommes nommés du beau verbe) : celle de vivre dans un véritable paradis.
Avec ce verbe magique appliqué à l’Univers, autant les simples quidams que les scientifiques tombent dans un piège sans fond. Essayant vainement de répondre aux deux absurdes questions sans fondement, d’où venons-nous et où allons-nous, ils semblent progresser mais ne comprennent rien.
Avec le d’où du passé et le où du futur, l’homme se positionne sur l’échelle du temps. Or il ne sait rien de ce dernier mot. Sa définition reste à complémenter de forme permanente. Einstein a d’ailleurs dit de lui qu’il était relatif et personne encore n’envisage la vibration du temps. Qu’il est. Sans adjectif, sans suite. Sans précédant non plus.
Le verbe être n’a pas de passé, pas de futur. Utilisé à bon escient il décrit la merveille du présent. Mille regrets messieurs les grands savants, l’Univers n’a pas X milliards d’années, quinze pensez-vous, il EST depuis toujours. Vos esprits trop rationnels ne peuvent admettre qu’il n’y ait pas un début et une fin. Et vous ne pouvez expliquer le pourquoi qu’avec votre incompréhension.
Chassez vos préjugés, ouvrez d’avantage votre cœur que votre raison et peut-être comprendrez-vous qui je suis, tu es, il est, nous…

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -