Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Littérature et abstraction
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 17 mai 2020.

oOo

Le champ de la littérature est vaste pour ne pas dire immense.
Et les adjectifs ne manquent pas pour tenter de la définir au mieux, ou pour la classer, dans un souci de commodité.
Les genres évoluent au fil du temps, c’est-à-dire suivant le cours de l’humanité, connaissant parfois des ruptures avec des oeuvres dites subversives dont l’impact est en quelque sorte d’accélérer l’identité de l’homme.
La plupart des livres, comme je l’ai mentionné dans mon essai " Pour une véritable littérature " ( 2010 ) sont des livres clos, traversés par la forme académique de l’histoire, avec ses traditionnels personnages campés dans une chronologie souvent linéaire, composée d’une intrigue et de rebondissements, avec également une chute ou un épilogue destiné à boucler la boucle.
La littérature ouverte, au contraire, pose le problème de l’interprétation. L’histoire en est absente, au profit d’une structure - une problématique ? une impression ? ... - qui montre que le déroulement narratif ne vas pas de soi. La fiction n’en est alors que plus subjective, reflétant davantage ce que l’auteur a dans la tête, et peut-être ce que le lecteur pense ou ressent, lui aussi, sans obligatoirement en être conscient.
Il est vrai que toute fiction par nature est abstraite, puisque les mots construisent une forme artificielle éloignée de la réalité brute, de ce qui est déjà. Cependant, il faut aussitôt rajouter que la littérature contemporaine, illustrée par exemple par le Nouveau roman, l’est de manière double ou beaucoup plus prononcée dans la mesure où le lecteur est tout entier dans la tête de l’auteur, dans cet espace mental à partir duquel jaillissent des formes beaucoup plus subjectives qu’autrefois.
Au-delà du fantastique, au-delà du science fictionnel, au-delà du fantasmatique ... il est un mot qui évoque mieux la littérature que je suis en train d’inventer, c’est l’abstraction. On y trouve les principaux éléments dans mon essai " Les fondements de la nouvelle abstraite " ( 2011 ) . Il s’agit d’une littérature ouverte, subjective, qui narre une impression, un moment esthétique, une obession, un fantasme ou encore un entrecroisement de thèmes non réconciliés et provisoirement liés. Il est possible qu’elle ait de fortes analogies avec les approches de Piet Mondrian et de Mark Rothko, la dialectique entre la littérature et la peinture étant souvent féconde.
Pour aller plus avant, cette abstraction met en exergue la distance entre les mots et les choses, ouvrant des perspectives narratives nouvelles. La question de la qualification est donc remise en question, source de spéculation. Il s’agit peut-être d’un métalangage, annonciateur de nouvelles sensations. Mais il est bien trop tôt pour évoquer la nature de cette nouvelle littérature puisqu’elle évoque l’homme actuel, dans le contexte présent, un homme projeté, un homme, donc, en train de s’ériger. Tandis que la littérature, elle, est en train de se faire.
Enfin, si le lecteur craint de se perdre dans la structure mouvante d’une fiction abstraite, c’est probablement parce qu’il a peur de se regarder, peur de se voir dans son propre miroir ... contrairement à ce qu’assumait le théâtre grec. Mais il doit vite se rassurer : l’écrivain, aussi singulier soit-il, est avant tout comme lui, un individu comme les autres. Le lecteur ne peut donc se sentir totalement étranger de l’auteur.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -