Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Pièces et morceaux
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 21 juillet 2004.

oOo

9
LE BANDONÉON

A Heinrich BAND
Commerçant de Krefeld
qui édita cet instrument
vers 1840

La mer est la mère
De tous les marins
La mer est amère
Je compte ses grains
De sel ses chagrins
La mer est la mère
De tous les marins

Dans l’impasse où saigne
Cette triste enseigne
A bière au néon
Souvent tu m’agrippes
Et remues mes tripes
O bandonéon

J’étais la bell’ du matelot
J’prenais patience au caboulot
Mon amoureux battait les flots
Au bout du monde
Dans l’décor d’un guinch’ mal famé
Assourdissant sombre enfumé
Là d’prime abord on s’est aimés
Au nez du monde

La mer est la mère
De tous les marins
Ses longs chants sommaires
Ses cris ses crincrins
Sondent coeurs et reins
La mer est la mère
De tous les marins

Dans l’impasse où saigne
Cette triste enseigne
A bière au néon
Tu me racommodes
Des airs à ta mode
O bandonéon

J’étais la femm’ du matelot
J’perdais patience au caboulot
Mon amoureux bravait les flots
Au bout du monde
Mon univers l’quartier du port
Les quais quatr’ murs les ciels du nord
Et notr’ bastringu’ gai comm’ la mort
L’meilleur des mondes

La mer est la mère
De tous les marins
Je sais sa grammaire
Ses alexandrins
Ses âpres refrains
La mer est la mère
De tous les marins

Dans l’impasse où saigne
Cette triste enseigne
A bière au néon
Ta complainte émousse
La gaîté des mousses
O bandonéon

J’n’étais qu’la veuv’ du matelot
J’perdais la tête au caboulot
Mon amoureux est sous les flots
Au bout du monde
Des cigarett’s et des liqueurs
Dans les brum’s tanguait mon vainqueur
Qui n’aurait fait souffrir mon coeur
Pour rien au monde

La mer est la mère
De tous les marins
Dans les pas d’Homère
Sur le sable empreints
La mort je ne crains
La mer est la mère
De tous les marins

Dans l’impasse où saigne
Cette triste enseigne
A bière au néon
Las de la gargote
Des couples tangotent
O bandonéon

J’étais la rein’ du caboulot
Mon homme était l’pauvr’ matelot
Prisonnier à jamais des flots
Au bout du monde
J’ai chialé chialé chialé On
Prend sur soi Et puis l’vieux Léon
Essoufflait son bandoléon
Pour son p’tit monde

La mer est la mère
De tous les marins
Repus de chimères
Mille pèlerins
M’ouvrent ses écrins
La mer est la mère
De tous les marins

Dans l’impasse où saigne
Cette triste enseigne
A bière au néon
Les vagues t’apportent
Des rengaines mortes
O bandonéon

J’étais la garc’ du caboulot
Mes homm’s étaient tous matelots
Quand ils rentraient flapis des flots
Du bout du monde
Juchée sur mon haut tabouret
J’les accueillais au cabaret
Et j’leur promettais en secret
Un autre monde

La mer est la mère
De tous les marins
Amants éphémères
Sur la dune étreints
Quand tonne l’airain
La mer est la mère
De tous les marins

Dans l’impasse où saigne
Cette triste enseigne
A bière au néon
Sur le pavé rouge
A deux pas du bouge
Joue bandonéon

J’suis la patronn’ du caboulot
J’en ai ma claqu’ des matelots
D’leurs sal’s histoir’s d’leur nav’ d’leurs flots
D’leur bout du monde
Au plein d’la neuill’ c’est l’bon moment
Pour m’fair’ du plat du boniment
Bandonéon j’nai plus d’amants
J’suis seule au monde

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -