Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
un Castera au printemps de décembre
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 13 décembre 2008.

oOo

un Castera au printemps de décembre

l’écriture du doigt
dans le cheminement de la poésie

toute la liberté
nous livre au mots de nos voisins
livrés aux scandales publiques

Castera
du printemps nouveau
nous contemple
dans cette solitude
où le tombeau nous vomit les morts

l’encre
encore l’encre
entre l’ultime du silence
des chemins à emprunter 
avec des yeux imbibés de jours alcooliques

nous ne dirons plus
l’été du feuillage des mots
pour que la mort ne soit pas rentrée chez nous
avec la nudité du verbe

 

vérité à double tranchant

 

chaque sensation
est silence vécu
comme douleur d’une nuit aux faims tremblantes

il est toujours impossible
de t’explorer
en point final
d’une lettre manipulée
par des traitements de rage

- quelle est donc la marque de liberté réalisée ? 
ne plus rougir de soi -

erreur fatale de tes yeux ?
pas du tout Barbara !

miracle de la douce mémoire
que suivent
l’avenue de la Liberté, Faustin Soulouque et
l’embarquement de New York
entre les folies froides
et l’espérance de la gaieté

l’amour dans la tragédie des mots
les morts s’en vont avec la souffrance du peuple
de vouloir colorer l’éternité

ainsi pour t’aimer libre
dans le sort de la mort !

 

imaginaire

 

tu es partout
comme le vent qu’on ramasse
avec les yeux ouverts
pour te rechercher plongée dans mes bras
comme un litanie de baisers
que j’ai oubliés sur tes lèvres
en souvenir de ta promesse

toute la ville te connait
par la lumière 
de ton sourire
qui ouvre toutes les portes
que l’éternité ferme à nos passages

tu es la main tendue aux passants
et on te voit partout
comme des semailles de la folie
germés dans tous les coins
que le bonheur retourne
dans le malheur de tous les hommes

pauvre fidélité
même dans ton sens aigu
oublié sur mon chemin
de la sérénité de tes promesses

partout
tu es partout

tu es 
dans le matin des Caraïbes
l’imaginaire du monde
que je battis et rebattis
au gré de ma douleur
de ma plus dure de solitude

 

vérité

 

des stigmates de ton corps
sont dans mes mains comme souvenir
de notre dernier jour passe ensemble

des baisers brulés
comme des feuillages en sècheresse
traversent mon sommeil

l’éternité pendu sur nos paupières
pour te rappeler
que j’ai gardé de toi
ton amour
pour un dernier baiser

 

J’irai

la nuit 
sur ton chemin
dans l’ombre de ma main


J’irai

la nuit 
sur ton chemin
dans l’ombre de ma main

j’irai d’hier à aujourd’hui

tu es là
étoilée de promesse
a l’aube de ma jeunesse

j’irai
hier
pour mieux t’aimer
dira-t-on une chanson écoutée
comme par oui dire

 

perte de la mer bleue

 

jaune d’azur variant de couleur en couleur
à chaque atome de ton corps allégé
par les fines gouttelettes de ma jeunesse

ta nudité a mal vécu les lourdes pierres
du printemps que construit tout mon poème

il est de toi partout Barbara
comme un refrain que nous avons mal écouté
dans le miroir piègé par nos corps entrelacés

toujours, tu traduits la lenteur du poeme
comme Saint-Aude, Eluard et Philoctète
dans l’immense beauté du poète
portant les rythmes de ton corps
des grandes Antilles à l’Amérique

de revendiquer la maison du temps
la lueur du silence dans notre voyage
invente l’histoire d’amour d’un jeu vécu

 

danse

à Mysti Jean

 

les hanches pendues
au tam tam des tambours
dans un do re mi
à l’envers d’un disque

il y a les pleurs
les rires et la folie
dans un seul mélange dans une mélodie
que le temps tue dans nos yeux

vas donc dire
avec des pierres en ruine de désespoir
que la muse ne dort pas
dans le salon de Beethoven


Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -