Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Yann Küller Première Partie – Sur la plage
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 avril 2009.

oOo

Sébastien Ayreault

 

Yann Küller

Première Partie – Sur la plage

-ET ALORS, BORDEL DE MERDE ?! j’ai gueulé en balançant un galet dans les vagues molles.

 Le week-end y avait vraiment rien à foutre du côté de B en V. 5 000 habitants et une boite de nuit pleine de ploucs. Le Club 3000 que ça s’appelait. Les filles étaient moches, boutonneuses, et elles sentaient le coquelicot pas frais. Elles souriaient, les lèvres barbouillées de rouge, mais y’avait pas moyen de leur coller un doigt. Sur les coups des 2 heures on avait craqué, chouravé une 205 noire et, pied au plancher, on avait taillé droit vers la Grande Bleue.

-ALORS, PUTAIN !?

 A quatre pattes dans le sable, le If vomissait ses nouilles chinoises sous la lune. Je l’ai pris par le col de son t-shirt qui disait « Adidas » et je lui ai foutu une gifle. 

-TU VAS ME REPONDRE, OUI !

-Laisse-moi gerber, il m’a répondu, tu me fais chier.

-Pauvre enculé, va !

 Je me suis retourné et j’ai vu Le Scalp penché au-dessus de la fille, plus haut sur la plage. Il lui avait relevé son t-shirt au dessus des nichons. J’ai couru comme un dingue et je lui ai balancé mon poing dans la gueule. Le Scalp a valdingué. Il s’est relevé et il m’a allongé deux directs sur le pif.

-Merde ! J’ai dit, j’crois qu’je saigne.

-Tu sais quoi, Küller ? T’es vraiment un taré. Tu finiras dans un hosto, avec le Christ empaillé au dessus d’ta tronche !

-Touche pas à la fille !

-J’la regarde, j’la touche pas !

-Touche pas à la fille, okay ?

-C’est ta chérie ?

-Touche pas à la fille, j’te dis.

 Il a haussé les épaules, craché dans le creux de la dune, et je suis reparti voir Le If. Il avait pris la position foetal. Je me suis assis et j’ai bu une gorgée de vodka à la bouteille. Et puis j’ai décapsulé une bière. Le bruit des vagues, c’était vraiment chouette. On aurait dit un truc fait pour vous soulager toutes les névroses, tous les silences, tous les non-dits.

-Tu vois, j’ai dit, on ne fait parti de rien. On vit le drame au quotidien, mais tout le monde s’en fout. On est des ploucs. Y’a pas de meurtres par chez nous, y’a juste des suicides qui n’intéressent personne.

-T’as raison, il a barbouillé.

-Et bien sûr, putain, qu’j’ai raison !

-T’as raison.

-Et ton père, il est où ? Dans quel cul ?

-Et le tien, connard ?

-Il est mort. Tu te souviens pas ?

 On avait 18 ans, nos pères s’étaient tirés ou suicidés, nos mères étaient compréhensives, mais surtout, dépressives. Elles tournaient au mélange whisky amphétamines et ça ne faisait pas de nous des poètes.

-Et tu crois qu’elle est morte ? Il m’a demandé.

-Le Scalp est entrain de lui reluquer les nibards, j’ai dit.

 Je me suis retourné encore une fois. Le t-shirt de la fille était toujours relevé bien haut. Le Scalp tournait autour, tel un fauve, les yeux pleins d’étincelles.

-Et ils sont beaux, ces nibards ?

-Ils sont chouettes, ouais.

-Je veux les voir, il a dit.

-Tu veux que j’te les amène ici ?

-File-moi une bière.

 Je lui ai tendu une canette et il s’est remis sur son cul. Et puis sur ses pieds. Je l’ai regardé regarder la mer du haut de ces 1 mètres 90, descendre sa bière, roter, la balancer à la flotte, et m’annoncer :

-Je vais les voir.

-C’est ça, ouais ! Et dis au Scalp que s’il touche la fille…

-C’que tu peux être pénible !

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -