Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
IMAGES, TRANCHES DE VIE...
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 10 décembre 2009.

oOo

Images d’ici et d’ailleurs, images qui agressent, touchent, émeuvent jusqu’au plus profond de soi...

Images de transes, d’amour, d’êtres en souffrance ou bien d’autres encore, nous tenant à coeur lorsqu’elles concernent nos proches... Photos de famille, d’enfance, toutes ont leur saveur propre, douce ou amère...

Toutes, elles dansent en nos têtes, et ressemblent à ces feuilles d’automne valsant au bras du vent... Un petit tour et puis s’en vont, comme dirait la chanson...

Mais certaines demeurent gravées à vie, au plus profond de nous : elles seront là, secrètes mais puissantes, à nous rappeler un deuil, un amour, une joie ou même parfois, un parfum qui flotte encore dans nos mémoires.

Leur force est incommensurable. Nous en sommes tous, quoi que nous nous en défendions parfois, les spectateurs intérieurs...

Pourtant, elles ne sont qu’... Images !!!

IMAGES

Images...
Impossibles à oublier,
Portant les ravages du feu
Ces incendies, d’où l’on voit mieux
La peur et la haine qui traînent...

Images...
Celles du jour ou de la nuit,
Celles du temps qui va, s’enfuit,
Sans s’inquiéter de ces escales
Où sur un quai, danse une flamme...

Images...
Pour quelques instants de bonheur,
Un doux sourire, ou quelques pleurs,
Deux mains aux furtives caresses,
Un rire frais, qui touche l’âme...

Images...
A fleur d’eau ou à fleur de peau,
Faites rêver les anges blonds
Qui veillent l’été, aux sillons
Sur les épis du creux des plaines...

------------------------

IL AVAIT DIT...

Il avait dit,
Ne pleure pas...

Je t’ai retrouvée, toi que j’aime,
Je serai là quand viendra l’aube,
Je serai là quand il faudra
Lorsque ta nuit sera morose
Au pleur des saules ,
Ou des lilas...

Il avait dit,
Ne cherche plus...

J’ai erré tant de temps perdu
Sur un chemin fait de poèmes
Que mes yeux noirs s’y sont noyés,
Que tes yeux clairs m’ y ont trouvé
A fleur de peau,
A fleur de peine...

Il avait dit
Ce sera Nous...

Et sa lèvre était douce, douce,
Et l’ivresse était folle, folle,
Mais le printemps s’en est venu,
Saison pâle à court de promesses...

Alors l’hiver
Est revenu.

------------------------

TIGRES DE FEU

Champagne, pensa t-il, l’occasion est belle !
Il lui semblait soudain que des paillettes d’or
Scintillaient près de lui...

C’est elle, songea t-il, et je perds ou je gagne ;
Puis sur un ton mondain : - « Vous serez mon trésor
Avant ce soir, minuit ! »

Elle ne cilla point, mais n’en pensa pas moins.
Ses yeux mauves soudain s’animèrent de rage :
La colère flambait !

Et la main s’abattit, devant quelques témoins,
Châtiant l’impudent, son insolent visage…
L’offense lui cuirait !

Car on ne cède pas aux tigres de papier
Lorsque l’on naît tigresse,
Par un beau soir d’orage...

------------------------

TRANSE EN DANSE

Quelques notes.
Et le rythme des tambours.
Constant. Lancinant. Fidèle...

Alors, il s’élance.
Son visage se tend...

Le rythme des tambours.
La souffrance. La joie...

Chaque tour qu’il fait augmente la transe
Chaque tour qu’il fait le rapproche du divin
Chaque tour qu’il fait est pour lui

Transcendance,
Jusqu’à l’extase...

------------------------

NUIT DE TEMPÊTE

Tu n’es pas là.

Et l’océan
Me parle de défaites,
Et ses vagues se brisent
Au deuil de mon espoir...

La nuit se bat.

Rugit le vent
De toutes les tempêtes,
Et les vagues se grisent,
Font du roc un heurtoir...

Tu n’es plus là.

Et la tempête se déchaîne
Folle de cris et de douleur :
Hurle le vent, hurle ma peine,
A l’ancre noire de mon cœur.

------------------

OCEANE

Et le soir est tombé
Sur l’océan du cœur.

Chaque chose a repris sa place :
Le ciel s’est craquelé
Comme un tableau vieilli
A l’ombre du chagrin...

L’herbe s’est assagie
Oubliant le tumulte
Et ses vents de folie…

Et le fragile espoir
Ose enfin se lever,
Voulant encor accroire
Même pour un instant,
Timide...

A la beauté
Sereine
De sa vie.

---------------------

SILENCE

La pendule
Rythme le grand cœur
De la maison.
Et sa voix
Dit la fuite du Temps
Inexorablement...

Son tic-tac,
Fils de métronome,
Use la Vie...

Mais parfois
Lorsque se meurt la pile
La pendule en oublie
De compter !

Alors la maison
Reprend son souffle,
Un moment,
M’offre, un clin d’œil en prime,

L’Instant d’Eternité...

. . . / . . .

Voyez-vous,
C’est un bien grand luxe
Que nous aimons,
Elle et moi
Parfois, à nous offrir...

Ah ! Ce Temps qui se fige...
C’est si bon
Ce Silence,
Cette Paix

Retrouvés !!!...

© Kathy Ferré

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -