Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Varennes
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 12 mai 2010.

oOo

21 juin 1791, entre onze heures et minuit.

Église obscure de château formant voûte au-dessus de la route noire vers Montmédy, et la proche et lointaine Allemagne. Drouet, Guillaume, quatre gardes-nationaux et deux étrangers autour du gros coche boulanger. Le procureur syndic ( du nom de Sauce ) hésitant sur vos passeports, et ses fils criant au feu par le tombeau des rues.

Que c’est dur, d’être roi quand on est serrurier et géographe de génie à près de minuit, face à une auberge, du nom de… où déjà  ? à Varennes-en-Argonne.

Louis XVI, à Varennes, ce soir, je pense à ton bambin vivant, à l’image qu’il gardera peut-être de cette amusette en petit mitron et à ceci, pour vous, d’inédit  : sol retourné, foin acide coupé, chemin creux sous osiers – vigneron, sabotier, débitant de sel et de tabac – misère et débarras d’une cour de ferme, longée au hasard d’un soir d’engrais frais et de fumure.

Trois guêpes, un frelon, dix abeilles. La glèbe vue du sol, sentie du sol, non d’une Diane allégorique de Versailles. La Reine grignote une brioche. Et ta berline royale de marque Dormeuse où tu viens de t’assoupir, en sursaut, et calmes ton sédentaire appétit, à travers jachères, d’une nasse frite de poissons d’été avance sans avancer le long d’une dernière levée de terre.

Non tu ne sais rien de ce village  : odeurs, antiques vies, auberge et point de portefaix, chien perdu ( il y a toujours un chien perdu, quelque part, témoin de l’histoire ).

Sauce hésite. Un sabot déferré et Drouet, de Sainte-Menehould, ne serait pas encor là et tu pourrais suivre, malgré la nuit, vers où t’espèrent faisceaux, étendards, relais.

On en fera, plus tard, un sous-préfet. Ah quels bals de sous-préfecture pourra bien donner, plus tard, cet obscur sous-préfet  ?

En 1793, en lieu et place du chœur de l’ancienne église, on construira ce beffroi élégant et trapu à lierre ( et vierge lisse que l’on ne remarque d’abord pas ), incendié par l’Ennemi le 14 septembre 1914 et d’où glisse à l’instant une fine cloche de temps que je suis bien le seul à récouter.

Ah citoyen Capet, connais-tu ces noms  : Verdun, Douaumont, village-rue à fontaine, vigneron, sabotier, débitant de tabac, non loin d’ici, as-tu seulement ouï de loin ces syllabes à l’estaminet, et ton pâle dauphin, trempé ses poumons d’enfant à l’humidité fouie de tunnels et tranchées de cet autre nom  : Argonne, où te voilà pris  ?

Et s’il y avait eu ton frère Louis XVIII, avec un autre chiffre, sur le trône  ? Ou bien Charles X  ? Mais non  : la destinée ne s’invente pas, le drame a besoin aussi de ta faiblesse, l’épopée du hasard, le roussin à Drouet de son quatrième fer

comme cette petite ville de nuit

de ce chien toujours perdu, quelque part, témoin de l’histoire,

de ce dindon d’Argonne dont le cri cascade et dégringole abri-abri abri du Kronprinz quel jour quel jour est-on,

du registre noir du châtaigner

et de l’appel forestier, avant aube, d’un coq brumeux venu d’un proche pays inconnu chantant Sainte-Menehould ( Menehould, Menehould )

sous les naines roses consulaires d’une lisse école de canton de la République – Liberté, Égalité, Fraternité – où l’on recoloriera dès demain matin ( chahut, jeux, hannetons, lucanes de préau ) cet épisode

que n’innocente rien.

*

Et comme a besoin de Varennes, dès l’an prochain, non loin d’ici, Valmy ( 1792 ) - dont on vient de refaire à la champenoise en bois noir, sur sa butte coquette, le second moulin après l’ouragan de tout un siècle.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -