Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Au jardin du Luxembourg
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 25 septembre 2005.

oOo

En trois mois, je suis allé trois fois, au jardin du luxembourg.
Une fois, pour visiter une exposition des peintures de Botticelli, une seconde afin de relire mes manuscrits, puis une troisième pour un rendez-vous amical, avec une jeune femme connue virtuellement.
Les deux premières sont à l’automne, la troisième en hiver ; le Jardin a changé alors, d’allure.
Quand je pense à ce parc, je me souviens des soirs d’étés, aux alentours du kiosque à musique, du jardin du Luxembourg.
Quand j’évoque le Luxembourg, je pense au pont de la Grande-Duchesse Charlotte, Grande-Duchesse de Luxembourg de 1919 à 1964 : ce fut à l’occasion d’un voyage à la belle saison dans la ville portant ce nom.

À l’occasion de l’exposition, il y a de l’affluence, une longue file d’attente se forme le long du mur du petit musée. Je regarde à droite, à gauche, quand, de la queue sort une jeune femme qui me regarde. Depuis un certain temps, il n’est pas rare que les femmes se retournent, à mon passage. Ce n’est pas que ça m’enchante, ni une invention de ma part, mais juste une constatation qui parfois me gêne ; être éternellement incognito, juste regarder afin d’observer, me convient.
Visite, contemplation des peintures de Botticelli ; nous nous sommes parcourus elle et moi, un moment du regard. Elle est accompagnée de sa mère et de sa petite sœur. Dans un détour, à la galerie je la perds de vue, c’est fini. Je passe alors par la librairie afin d’acheter une affiche ; celle de la "Naissance de Vénus" qui a la particularité de m’émouvoir que je choisis, dans un format court.

À la deuxième promenade, j’ai mes tapuscrits dans un porte-documents et, je me fais une joie de m’asseoir à l’ombre d’un arbre, dans un endroit en retrait, à l’abri du passage.
Cela fait dix ans que je ne m’occupe plus, d’envoyer et de corriger mes manuscrits, dans l’intention d’être publié. Je pense que ma production est difficilement publiable, pour peut-être des raisons commerciales ou idéologiques. Doute et certitude, je n’en sais strictement rien. L’important pour moi, en ce dimanche, c’est cette nouvelle aventure, que je tente.

À la troisième sortie, je pense que mon rendez-vous ne vient pas mais, après un moment, je la vois. Nous nous présentons en quelques mots, c’est drôle et inattendu. Nous semblons très attentifs l’un envers l’autre.
À ce jour, il pleut des cordes, nous nous sommes abrités sous un porche pour discuter des relations virtuelles. Nous marchons et passons à côté du Panthéon où il y a la foule, pour rejoindre le cinquième arrondissement. Nous buvons quelques bières. La nuit tombe sur la ville, je manque d’affection, elle semble souffrir de solitude. Elle choisit son bar, c’est une sorte de pub anglais situé dans le quartier de la contrescarpe au mobilier de bois. On peut y entendre de la chanson française. Elle connaît bien le patron et me le présente brièvement. Une bière et nous sortons pour faire le chemin à l’inverse. Au Panthéon, la foule s’est volatilisée. Elle est entrée dans le bâtiment, nous la rejoignons ; c’est à l’occasion de l’entrée du corps d’Alexandre Dumas. Elle prend mon bras dans le sien, je lui prends la taille, nous faisons le tour à l’intérieur puis, elle m’accompagne jusqu’à mon véhicule, pour un au revoir définitif.
C’est en hiver et le beau jardin du Luxembourg à l’heure habituelle ferme ses portes.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -