Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
La recherche en son mouvement
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 6 janvier 2013.

oOo

A qui trouve, s’offre la recherche, encore et encore, à moins qu’il ne faille dire plutôt : a qui trouve encore et encore, s’offre la recherche.

Se dévouer à elle passe par le don qui nous est fait d’entrevoir en elle le détour d’existence qu’emprunte toute vie consciente qui désire un tant soit peu se réfléchir dans le vaste miroir convexe du monde.

Elle seule en effet accorde au vivant ce point de vue rêvé par Archimède qui proposait à l’homme de devenir le levier du monde.

Le point d’ancrage de la trouvaille, c’est la recherche qui excède toujours la trouvaille, celle-ci étant le point d’appui d’autres trouvailles inattendues, la recherche donnant lieu à des trouvailles que ne laissait pas initialement soupçonner le motif premier de la recherche. Ainsi, c’est l’image du labyrinthe proposé par Pierre Boulez qui s’impose à nous : le dédale de couloirs et d’antichambres auquel nous accédons pas à pas semble se construire à mesure que nous avançons.

Un débat ancien revit là, celui du réalisme et de l’idéalisme : sommes-nous en train de construire l’objet de notre recherche en projetant sur le réel indifférencié des déterminations qui déterminent notre pensée - la pensée logique en ses aventures conceptuelles - ou bien découvrons-nous bel et bien ce qui alors peut en droit être dit préexistant à notre recherche ?

Il faut bien que notre esprit ait quelque lien avec le monde, notre cerveau étant cette matière vivante qui participe du cosmos. Il n’en reste par moins qu’avec le langage c’est la négativité qui entre en scène et qu’elle nous protège de belle façon contre les injures de la nature.

Si l’on me donne à choisir entre une conception mimétique de l’esprit humain et une conception antiphysique, sans hésiter je choisis cette dernière, puis je reprends le problème à zéro en refusant la trop facile dichotomie humanité/nature : j’en passe alors par l’ontologie heideggerienne seule à même de dépasser la funeste dichotomie en ce qu’elle fait du Dasein le berger de l’être.

La question, motrice, reste ouverte : elle donne sur un mouvement où ce qui précède semble amené par ce qui fut découvert plus tard.

C’est ainsi que toute grande pensée, si ancienne soit-elle, conserve une part d’énigme qui semble l’excéder, comme si la trace qu’elle a laissée dans l’histoire des idées contenait et retenait un excès de sens, une charge d’avenir que seul le présent de notre recherche mouvante est à même de révéler partiellement en s’en faisant le provisoire levier.

C’est notre recherche présente qui donne toute sa mesure à la pensée en question, cette dernière mettant à son tour notre recherche - notre rapport au temps - en question : elle l’excèdera toujours, mais dans un rapport apaisé au temps conduit par la recherche : l’excès de sens est maîtrisé par les limites qu’induit l’époque donnée.

La recherche comme rapport au temps est ce temps du rapport au passage de la pensée qui emprunte l’étroit défilé de l’époque dans laquelle nous vivons et pensons.

Il faudra attendre demain pour voir jaillir non pas l’entière vérité, mais une lumière nouvelle frangée d’ombres intrigantes.

Après-demain, voilà l’enjeu sans cesse remis en jeu par la pensée qui partage le fruit de ses intuitions.

Jean-Michel Guyot

29 février 2012

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2021 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - pcintas@ral-m.com - 06 62 37 88 76

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -