Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Gréco-romain
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 21 juillet 2013.

oOo

« Connais-toi toi-même » - Socrate

« Hâte-toi lentement » - Auguste 

 

 Au sein de l’espace spéculatif – platonisme, aristotélisme, épicurisme, scepticisme, stoïcisme, tandis que la divine figure de Socrate plane encore, un Athénien se retourne, là, sur la plaine, et aperçoit une kyrielle, nuée ou noria de soldats montant à cru, des hommes en train de fondre sur ce territoire qui leur était jusqu’ici inconnu. C’est un empire qui déferle, c’est un espace géographique immense qui se déploie à travers ces quelques hommes à cheval, regroupés en une masse pour l’instant informe.

 En un coup d’oeil ou presque … AB2 =AC2+BC2.

 La spatialité de l’hoplite multiplié a tôt fait de réduire à néant ces étrangères velléités … d’invasion … barbare.

 La mythologie, la langue, le drachme … et le sol, oui, le sol, tout cela soude, tout cela cimente … ainsi que la tragédie qui se joue aussi au théâtre …

 Le messager de Marathon continue de courir, continue de couvrir les kilomètres afin d’annoncer la bonne nouvelle ...la plaine est à nouveau déserte, à nouveau libre de montrer, au loin, ses oliviers.

 Sudation du soldat, sudation du messager …

 Dorique, ionique, corinthien … les trois ordres matérialisent les formes de la pierre architecturale, de ces temples où Athéniens, Thébains, Spartiates, Corinthiens se rendent pour vénérer leurs propres rêves, des rêves éveillés. Et dans le gynécée, le triangle dort avant, tôt ou tard, d’engendrer … de libérer des cellules pluricellulaires qui engendreront à leur tour des souvenirs … Les derniers jours de Corinthe sont encore loin, très loin …

 A l’Assemblée, les corps et les mains tendus des grands propriétaires terriens donnent simultanément leur opinion ou leur avis dans une inédite cacophonie … la puissance du démos se manifeste, là, surtout à travers le talent des orateurs, des tribuns.

 Des stratèges.

 Naissance du tribunal populaire.

 Naissance, aussi, de la sculpture de soi et des Jeux Olympiques, sous les yeux de Zeus. Les cités s’affrontent, les cités communient.

 Des pièces, des pièces, et encore des pièces pour un dramaturge souvent au coeur du concept. D’oedipe ?

 Et Ulysse ? Et son … odyssée ?

 Prométhée, lui, reste ou demeure enchaîné, pendant qu’un aigle mange son foie en train de repousser, déjà … à l’instar de la queue du lézard.

 

 Une vague histoire de piraterie conduit les futurs maîtres du monde, maîtres du bassin à franchir l’Adriatique pour se rendre en Illyrie où, sitôt l’ordre rétabli, ils séjournent. Puis, ils descendent ensuite vers les royaumes hellénistiques, qu’ils absorbent. Découverte, ingestion, manducation …

 La Ville universelle, déjà grande, s’étend encore. Autour, tout autour, le territoire est pavé de bonnes intentions, les projets sont menés tambour battant, conduits par la force ancestrale du paysan et l’enseigne SPQR.

 Ici, c’est le Sénat ou la curie, dans ce point névralgique urbain composé de temples, d’amphithéâtres, de thermes … et d’innombrables habitations synonyme d’une permanente spéculation immobilière. Les joutes de gladiateurs aussi, avec le temps et la fréquence des combats, rapportent d’importantes et parfois colossales plus-values. Le pragmatisme est partout : dans le drapé des sénateurs, dans la conduite des foyers, dans les gestes de l’artisan, dans le discours du commerçant, dans la tête des généraux, au loin, qui étendent l’Empire … tandis que dans le ciel ou les entrailles de volailles, l’autre partie du cortex romain s’en remet superstitieusement aux Dieux.

 Le sang sacré du divertissement se mêle à la succession des charges ou magistratures, ainsi qu’à la codification du droit et des moeurs. Censeur ? Oui. Questeur ? Sûrement. Préteur ? Assurément. Propréteur ? Consul ? ... Oui. Pour le divin Jules. Les poètes détendent les mœurs, libérant matrones et courtisanes, libérant les femmes.

 Salle à vivre ou à manger dans une villae, lit en carré où la patricienne, allongée, se fait servir par les esclaves au fatum, peut-être, d’affranchis …

 Ourdir, fomenter … récompenser, honorer …

 Chaque jour, la Ville est ravitaillée en blé, chaque jour, le sang romain est nourri. Par le préfet de l’annone, chevalier indispensable et membre du second ordre de la noblesse.

 Les jeux continuent, de nouveaux temples s’érigent, et la langue latine se déverse dans les rues et le forum. Et tandis que la romanité s’étend sur le bassin comme la clarté du soleil dissout les pans d’ombre, les matrones attendent patiemment, courageusement – stoïquement ? - le retour de leurs hommes ...

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -