Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
L'écrivain, un être irremplaçable
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 septembre 2013.

oOo

 Les sociétés occidentales sont dotées d’écoles, d’instituts et d’organismes de formation qui donnent accès à un nombre de métiers aussi variés que complémentaires.
 En parallèle, un certain nombre d’individus, parmi lesquels les écrivains, oeuvrent dans la sphère de la création, une sphère autonome, qui se suffit à elle-même. Sont-ils des être irremplaçables ? Bien entendu. Et je vais vous le prouver par A+B …
 Lorsqu’un ouvrier est embauché, il se retrouve dans une usine au sein d’une équipe, en train, par exemple, d’assembler une automobile.S’il est remplacé par un autre ouvrier, le travail sera peu ou prou identique. Un ouvrier en remplace un autre.
 Lorsqu’un médecin ouvre un cabinet, il commence à exercer la profession. Si pour une raison X il doit quitter la profession, un nouveau médecin prendra sa place. Et les patients seront toujours soignés.
 Si maintenant un ingénieur en électronique, occupant le poste de chef de projet, doit céder sa place, il sera remplacé par un autre ingénieur, toujours formé par la même école, du moins ayant suivi un parcours relativement analogue. Et le projet continuera.
 Il en est de même pour l’administration ou l’Education nationale. Etant donné qu’il faut tel nombre de fonctionnaires, les individus se substituent.
 L’écrivain, en revanche – et surtout s’il est engagé dans une œuvre - , est un être unique, à double titre : d’’abord parce qu’il est un individu, avec une identité propre, comme tout un chacun, ensuite parce qu’il est le seul à proposer un travail littéraire reconnaissable entre tous. En effet, l’auteur se distingue par sa prose, son style, par son univers, aussi, sans oublier sa vision du monde. Et cette vision du monde, justement, est unique. Il est donc le seul à écrire de telle manière, dans tel genre littéraire, selon un rythme qui lui appartient, etc … Personne d’autre que lui n’accomplira la tâche qui est la sienne, personne d’autre que lui n’apportera une nouvelle pierre à l’édifice. Le monde qu’il porte à travers sa perception de la réalité, il est le seul à le posséder et à le léguer à l’Histoire qui, peut-être, s’en servira.
 Cette singularité dans la singularité, en quelque sorte, c’est lui seul qui en est le représentant, le héraut.
 L’écrivain, par conséquent, n’appartient à aucune catégorie, à aucun genre. L’auteur est un modèle unique, un prototype.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -