Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Reddition
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 6 octobre 2013.

oOo

Nos fées étaient toutes pareilles.

Nous, petits guerroyeurs, s’armant

De cris, de figues, de sarments,

Pieds nus, coton dans les oreilles,

Morve au nez, nous trayions des treilles,

Ferraillions et prêtions serment.

 

Quand j’égrène sur ma guitare

Des villanelles, des rondeaux,

Que je pose un peu mon fardeau,

Aux enfers, las des solfatares,

Des corps geignants chargés de tares,

Je me mets tout un monde à dos.

 

Je vous parlerai d’Epictète,

D’Alain, d’Allais, de Stravinski,

De mes rasades de raki,

De la chibouque que je tète…

Vous aurez en fouillant ma tête

Des nouvelles de mes maquis.

 

J’ai mes dés d’os dans mes dédales,

Dans mes conflits, dans mes hasards,

Dans mes trafics, dans mes bazars.

Je joue ma nippe et mes sandales.

J’ai toujours un petit scandale

Pour les bals, pour les balthazars.

 

La carline me sort en planches

De mon songe les pieds devant.

Je planais au dessus du vent,

En boule dans une nuit blanche.

Je meurs, je crève, je calenche, 

Et ce, de plus en plus souvent.

 

J’ai fait mon temps, dondon dondaine,

Sous les archets sous les tambours,

Sous les bâts, sous les calembours,

Mon temps sous les calembredaines.

Qu’on me transperce la bedaine.

J’ai lu mon histoire à rebours.

 

Mes mètres, mes proses hennissent,

J’agenouille les chevillards,

Je suis mes propres corbillards

Entre des pages qui jaunissent.

Je ne crains plus les pythonisses,

Leurs philtres, leur colin-maillard.

 

Dans mes roseraies sur mes plates-

Bandes fleuries sur mon étang

D’étain, vous prenez tout mon temps,

Vous me tapotez l’omoplate

Cependant que je vous relate

Mes peurs entre deux remontants.

 

Je plains vos plaies, vos cicatrices…

Nous n’aurons été qu’un seul cri,

De ma Provence à mon Paris.

Avec vos bas bleus à varices,

Vous êtes mes seules lectrices.

J’écris pour vous, pour vous, j’écris.

 

J’écris pour vous, Héliconiennes,

Quand la métromanie me mord,

Que je n’ai plus regrets, remords,

Rancœur, rancune, ire ni haine,

Que j’apprivoise mes géhennes,

Que je pactise avec la Mort.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -