Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
Navigation
Poésies de Pascal LERAY
Heureusement

[E-mail]
 Article publié le 16 février 2014.

oOo

Heureusement il y a mieux.

Heureusement il y a une justice. Et la mort à la fin.

Et les petites fleurs. Heureusement !

Heureusement tu es ce que tu es. Et moi je fais de même. Je passe. 

Heureusement tu as eu peur de te faire aspirer. Par une moissonneuse-batteuse.

Heureusement c’était hier. Tout a une fin.

Horreur du soir ! Poulou-Poulou était une girafe à deux têtes. Et qui plus est ! On ne savait laquelle trancher.

Et moi avec mon cou curieux. Je comprenais si bien les morts que je les retuais.

Poulou-Poulou se tenait à travers la gorge. Irpli mangeait ses allumettes de dents. Le ciel qui allait prendre feu (ou fin ?)

Il n’y a rien. Et rien n’est pas peu.

L’escalade se poursuit. Elle se poursuivra bientôt.

L’Everest situé sous la peau est plus profond. Le temps n’est pas son érosion. L’Everest cutané ne connait pas l’érosion.

La vie est une scie sauteuse. Toi, fais la planche.

Le soir est une chape de béton qui se ramasse à la petite cuiller. Mais pourquoi ramasser une chape de béton ? 

 

« Je ne voudrais pas oublier votre visage ouvert contre le mien. Le mien est ronde vous y voyez (...) Où je marche je respire. »

 

Je marche. Je respire. C’est kif-kif.

Éveillé à 3h33 puis 6h66... c’était bien l’enfer.

Le temps. Le temps coule. Le temps s’écoule. Le temps. Six.

Dans le sang il y avait le temps. Et dans le sablier il y avait des gorges.

Les gorges arpentaient le tablier que l’on utilisait comme cendrier. 

Par ailleurs c’était tôt. Tout était tôt pour qui avait le temps.

Je ne dormirai plus la nuit.

 

pli /. pli.. pli.. pli... pli et repli - pli - pli - repli et pire - plire - plira - et plira et replie - plira - plira - plira replire et pli - et pli et – pli et pli et pli et pli er pli et repli et pli et pli et pli et pli et repli et pli et pli et pli - repli - et pli et pli et repli – repli - plipliplii plplipli plipliplipli repli pipliplipli IRPLI. — pli et pli et plipliplipli pliplipliplipli plirepliplli pli pli pli pli-pli-pli-pli-pli-pli-pli-pli-pli-pli-pli. Et le feu est entré dans ta petite maison. Et y a succombé ton antique raison. Tout est antique chez toi. Tout est vieux. Vois. Tu ne sais pas ce qui arrive. Tu écoutes le jour quo se lève. Et tu te noues les lèvres - avec la soif.. Et puis le jour a deplié ta gorge - avec la soif. La soif - elle couvait sous tes bras. Toi, tu l’as ramenée au ventre (au centre). Pli et repli. Repli. Repli. Repli. Repli. Replie-toi. Replie-toi. Replie-toi. Plie-toi au pli. Au repli. Pli. Pli. Pli. Redéploie-toi. Et pli et pli et pli et pli et pli et pli - plouf ! - et pli et pli et pli et repli ? Plouf. Comment vas-tu maintenant ? Je voudrais savoir comment tu te portes maintenant. Je vais te dire comment tu vas sur cette chaise. Abîmée par la lampe.. Une lumière orange. Des yeux. Les marges du chaos. La surdité. Tout cela forme un paysage. Cela compose un temps. Et le temps est - des bulles. La lumière rouge qui émane des bulles n’est pas de sang / pli

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

 

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -