Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Verdeur
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 23 mars 2014.

oOo

Voilà qui est dit.
Je serai donc le fer de lance d’une avant-garde éphémère.
Avant-garde préhensile qui sacrifie son temps et sa sueur, afin de baliser des chemins gris que d’autres jalonneront le moment venu.
Fruits du hasard et du temps qui se hasarde dans les recoins gris et blancs de la matière humaine, je file entre vos jambes, cours sur le muret, petit lacet d’émeraude.
Je fais partie d’un corps d’armée en voie de décomposition. Je suis l’éclaireur du déclin, l’enlumineur attardé dans des pages perdues.
Je suis le grand lézard vert qui se chauffe au soleil du Nord.
J’appartiens à la grande armée des ombres qui persistent en Europe.
Poches de résistance proches du froid. Intense au moins, ce n’est pas là son moindre mérite.
Quelque chose se détrame dans l’air du temps, se perd dans l’air froid. Il n’est que de regarder le souffle de mes compagnons de marche. N’étaient leur visage, qui se soucierait de regarder en avant dans les hautes plaines et les basses terres de la rouge espérance.
Du sang a coulé ici. Jadis et naguère.
Le plan de bataille a disparu. Les traces sont nombreuses. L’air est si lourd. Il pèse sur les épaules, embrume l’esprit en proie au doute.
L’arc d’espérance a failli. Bandé par l’aurore qui n’a pas décoché ses flèches dans la bonne direction.
A l’Est rien de nouveau.
Et l’Ouest se perd dans l’océan. S’effrite. Gagne du terrain en lorgnant vers l’Est. Ces deux extrêmes s’appuyant l’un sur l’autre, voilà que l’axe Nord-Sud se contracte, frémit, puis s’endort dans des convulsions sans nom.
La main du destin, telle que dessinée là sur le muret chauffé par le soleil d’avril, ici en terre cévenole. De main en main passent les signes. Dans un sourire.
Un berger vient à passer que précède son troupeau de chèvres. Elles ne sont promises à aucun sacrifice. Elles essaiment dans le paysage tranquille, moutonnent à flanc de montagne.
La plus basse branche d’un pommier ensauvagé ploie sous le poids des pattes avant de l’une d’elle qui mange la pomme acide de son choix.
La grâce faite animal, loin de la bestialité humaine. Grâce soit rendue au berger et à son chien de rendre possible ce signe des temps.
Le frêle et le pourpre, dans un brouillard à couper le souffle. Stagnante brume que dissipe un orage en approche. Rase-motte assuré. Le corbeau sagace veille. Odin s’ébroue.
L’aigle dans les flammes, le corbeau dans la branche, le chêne massif devenu allumette, les terres saccagées, l’absence d’énigmes. Tout est rapporté par le corbeau qui se rapporte à tout.
La lance étincelle. La noirceur de son acier brave l’interdit.
Il est temps de remuer ciel et terre. Au nom de l’aride et de l’éphémère.
Les fontaines sont nombreuses, les sources innombrables. Le muret où je me tiens fleure bon le serpolet.
Je me glisse entre les odeurs, hésitant entre l’âcre et le suave, déclarant ma flamme au soleil ami.
Bientôt, la métamorphose sera complète. Je sens déjà tomber de moi les yeux de braise. Mais qui s’approche là dans les fourrés, vêtu de lin blanc ? Un foulard rouge ceint le front d’une figure qu’il faut dire féminine.
L’oubli approche à grands pas. La mémoire des lieux frémit. Un homme, une femme. Pariade et fête dansent dans l’air chaud, cette promesse faite au temps qui ajourne.
Les rayons de soleil tambourinent sur le muret gris. Je me prélasse au soleil de juillet. Vienne la main qui saura me capturer. Je lui laisserai volontiers le bénéfice de mon être.
Là, en toute innocence.

Jean-Michel Guyot
23 février 2013

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -