Sites associés :



Lecteurs connectés en ce moment : 136

*

lundi 21 octobre 2019

   
Peu d'œuvres donne beaucoup d'amour-propre,
beaucoup de travail donne infiniment de modestie.
Balzac.
À la Une 
 Patrick Cintas
poème

texte intégral (pdf)
Sériatim
Anything is good material for poetry. Anything.

Le poète veut toujours dire quelque chose
Que les autres sont censés comprendre.
Il s'approche d'eux au lieu de les inviter
À participer à son expérience du vide.
Crachant toute la substance
Qui lui sert de fluide binaire.

     Un type ou une autre
     Qui écrit dans un carnet
     Sur la côte où les vacances
     Sont le principe d'existence
     Provisoire mais bien réelle
     Ce type ou cette autre
     A aussitôt l'air d'un poète
     Personnage à ajouter illico
     À la compagnie des étrangers
     Qui illustre notre comédie
     Les soirs de grande douleur.

[texte intégral dans la RALM...]

Sériatim
Patrick Cintas
Semaines en cours et passées

Publications hebdomadaires, mise en ligne le lundi. "À la Une" (ci-dessus), un article ou une information particulièrement intéressant. Pour proposer une contribution, voir plus bas sur cette page. Ci-dessous la liste des 'UNE' récentes :

20 octobre. Sériatim - texte intégral (Patrick Cintas)
13 octobre. "En cuestión : un cuestionario" de Rolando Revagliatti - Luis Benítez
6 octobre. La Histoire du hommenfant - de Jacques Brou - chez Tinbad
1er octobre. RALM no 109 - octobre 2019/... - Masse critique (le forum de la RALM)
22 septembre. Francisco Azuela - El canto solitario de las aves rompe el silencio de sus nidos - Poemas Y Tzintzuntzan
15 septembre. Scriptocardiogramme - de Pascal Leray - 2e épisode - Gisement de passe-temps
8 septembre. Jean-Luc Breton - Lecture de Santiago Montobbio
1er septembre. Nouveau feuilleton - Scriptocardiogramme - de Pascal Leray
4 août. Roman de l’été - Voyage avec un mort qui n’était autre que moi-même (caNNibales) de Patrick Cintas
28 juillet. "En cuestión : un cuestionario" de Rolando Revagliatti - "Rita Kratsman y aquellas miniaturas semánticas que habitan el instante"
21 juillet. Santiago Montobbio - Nicaragua por dentro - poemario
14 juillet. Enrique Arias Beaskoetxea - Un mundo, una atmósfera - poemario
7 juillet. Henri Valéro - Le sourire de la Palestine - roman - texte intégral
1er juillet. RALM Nº 108 - juillet 2019 - Travaux dans la RALM - de la nouvelle
23 juin. Daniel de Cullá - Singing Dreams
16 juin. Étienne Picand : La Révolte des derniers hommes, Réflexions poétiques sur le transhumanisme
9 juin. Luisa Peluffo responde "En cuestión : un cuestionario" de Rolando Revagliatti - "Bienvenida la lluvia que nos libra de incendios en la Patagonia"
2 juin. Goruriennes - Phénomérides - roman de LUCE
26 mai. Gilbert Bourson - Monologue d’un guéridon de salle d’attente d’un psychanalyste
19 mai. Notre-Dame n’est pas la mienne... religion et patrie. Avec Benjamin Péret.

 

Espaces d'auteur - le cœur de la RALM

Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste. Ces espaces constituent du même coup le coeur de la revue et leurs projets respectifs nous rapprochent nettement d'une revue qui serait pleinement assumée.

Le comité de rédaction :

L’anarchie, stade suprême du sérialisme (qui, en retour, en est la concrétisation). Parce que les éléments de la série sont uniques, c’est-à-dire autonomes (quoique interdépendants). Ainsi, la série se conçoit comme une grappe plus ou moins dense (de 1 à n éléments), autonome et correllée avec d’autres séries. L’événement non répété est sériel ; une famille d’événements différenciés et associés par leurs quelconques caractéristiques, jamais répétés eux-mêmes et cette série ne se répétant jamais telle. (Dictionnaire critique et raisonné du signifiant série et de la poétique sérielle)

Chantiers en cours :
Catalogue du sériographe - [RALM no 102]
Suivre l'évolution dans le [journal]

Patrick Cintas anime la RAL,M depuis avril 2004.

Chantiers en cours :
Le voyage en France >>
Zone de N3 >>
GOR UR - version révisée en feuilleton >>

Ici, lecture. En commençant par un lien avec le SITE DE L’AUTEUR (visite nécessaire pour comprendre où je veux en venir) ; puis une rubrique dynamique (CHANTIER utile pour comprendre ma manière de travailler) ; la suite des ouvrages (LIVRES) ; des TEXTES INTÉGRAUX ; et pour finir, des textes choisis dans la poésie, le roman et autres styles (ANTHOLOGIE).

Après une longue carrière de metteur en scène et auteur au théâtre, Gilbert Bourson a entrepris de publier son œuvre poétique et narrative avec la complicité du Chasseur abstrait. L’ampleur de cette geste peut être mesurée ici.

Chantiers en cours :
Portraits et propos à vue de perdrix

Né en 1976 à la Seyne-sur-mer, Stéphane Tomasso a exercé divers métiers puis étudié la langue et la littérature anglaises à l’université de la Garde. Il commence dès lors à écrire, enchaîne les romans, nouvelles et poésies et fait son entrée dans la littérature en 2008 avec un premier roman de société intitulé « Hallucidations ». Sa mère lui a récemment raconté qu’enfant, il aurait déclaré vouloir devenir écrivain…Rêve ou réalité ? La frontière est bien mince entre ces deux mondes…

Chantiers en cours :
Ecce Homo

L’impuissance de toute littérature, le dégoût qu’elle inspire, et dans le même temps la nécessité d’écrire et de travailler, voilà l’arc bandé par Georges Bataille et quelques autres.

Entre tous, Bataille aura permis de décocher quelques flèches vénéneuses qui ont volé loin.

Elles n’ont pas encore touché leur cible. Elles vibrent dans la solitude des œuvres.

Mais les œuvres, qui s’en soucie ?

Chantiers en cours :
Poésie

Lettres vagabondes... comme une imagination capricieuse et paresseuse, comme les zigzags du désir qui s’envole et retombe, imprévisibles comme ces rencontres que l’on fait au hasard des chemins de traverse de la littérature. Lettres d’ici et d’ailleurs. Lettres libres comme l’air d’un vagabond solitaire en quête de sens.

Après une thèse intitulée "Ni vivre, ni mourir" consacrée au malaise existentiel dans la littérature allemande contemporaine et plus particulièrement à l’ennui dans l’oeuvre de Gabriele Wohmann, Benoît Pivert (né en 1962 à Saumur) s’est tourné vers la littérature de l’exil et du déracinement à travers l’univers poétique et la vie d’Else Lasker-Schüler morte en 1945 à Jérusalem. Il est aujourd’hui maître de conférences à l’Université de Paris XI où il enseigne l’allemand et l’expression et culture de langue française.

Chantiers en cours :
Chroniques "Lettres vagabondes >>

Je tisse, je m’escrime dans ce vingt-et-unième siècle comme je l’ai fait dans le vingtième et comme je le ferai dans le trentième. La succession des jours, des ans, des époques nous offre des traces, des indices, des signes, des trouvailles, des énigmes, des clefs, des outils, et par conséquent des langages. L’évidence même, j’ai à ma disposition toutes les modernités révélées. J’ai à ma disposition les onomatopées caverneuses, les plaintes et les cris gutturaux, les grommellements et les gueulements caserniers, les accents des tours babéliques des banlieues, les verbiages salonnards, les babillages commerciaux et industriels, les incantations des fées féodales de la Finance, les anônnements bâtés, entravés de la main-d’œuvre, les ricanements édentés de la Misère…

Chantiers en cours :
Poésie

Pour Stéphane Pucheu, du XVIIe siècle classique au XXe nouveau, il n’y a qu’un pas. Et il le franchit dans le genre nouvelle. Il en a publié plusieurs volumes chez Le chasseur abstrait et quelques autres dans les pages de la RALM. Littérature qu’il qualifie d’« abstraite » élaborée, dit-il encore, sur « un ensemble de lectures classiques et modernes, académiques et originales. »

Chantiers en cours :
Nouvelles

Les uns se groupent pour s’entrecaresser à coups de recensions alambiquées. D’autres, comme Renaud Alixte, Patrick Cintas, Romain Gambois, LUCE et Pierre Vlélo, n’ont pas d’autre intention que de s’aider à créer. Ce n’est pas un spectacle destiné à entretenir une fausse reconnaissance, mais une activité secrète dont personne ne saura jamais rien. Et chemin faisant, la poésie conserve ce qui fera toujours la différence : l’honnêteté et la sincérité. Et, pourquoi ne pas le dire, des talents uniques en France, bien loin des gémissements et léchouilles des coureurs de dots et des courtisanes.


Le groupe PERSONÆ a mis sur le tapis de la RALM deux projets :
participation de Pierre Vlélo aux caNNibales de Patrick Cintas.
le Projet Babelin avec Renaud Alixte, LUCE, Patrick Cintas, Pierre Vlélo et Romain Gambois. Future collection du Chasseur abstrait éditeur.

Chantiers en cours :
Projet BABELIN
Jéhan Babelin - En voyage - Grandes odes - Phénomérides - Fables - Saisons - Haïkus dénaturés...

Organisateur du colloque sur les Fantaisistes (USTV, 2001) et du colloque Saint-John Perse. MC HDR de litt. comparée à l’USTV depuis 1999 ; enseigne la littérature comparée, en Faculté des Lettres et aussi de Droit (enseignement option « Droit et Littérature »). Auteur d’ouvrages sur Salah Stétié, poète arabe, sur Saint-John Perse et la Musique (illustré par R. Petit-Lorraine), sur Miguel Torga, l’Ecole Fantaisiste, Paul-Jean Toulet, etc., et de 300 articles ou communications. Prix de la Critique 2003 de l’Académie Française. Collaborateur du Théâtre du Nord-Ouest (Paris 9°) qui a créé trois de ses textes (le dernier, « Les Choéphores » en avril 2006).

Chantiers en cours :
Sapphô - fragments d’éternité

Francisco Azuela, nació en la Ciudad de León, Guanajuato, México, en 1948. Es sobrino nieto de Mariano Azuela, primer novelista de la Revolución Mexicana. Estudió en las Universidades de Guanajuato, Iberoamericana, UNAM y Panamericana de la Ciudad de México, y en las Complutense de Madrid y Laval de Québec. Es miembro de la Sociedad General de Escritores de México, Miembro Ordinario y Miembro del Consejo Panamericano de la CISAC y Miembro de la International Writers Guild.

Chantiers en cours :
Semblanza autobiográfica
Cuando estalla el silencio

Henri Valéro est un aventurier qui s’est tardivement assagi en fondant enfin une petite famille. En auto, parfois bateau ou avion-stop, il a découvert bien des horizons avant de naviguer quinze ans sur ses trois voiliers. Il a vécu de mille et un métiers puis de sa peinture (huiles aquarelles et acryliques), assez souvent aussi de la plongée sous-marine. Aujourd’hui, c’est le démon de l’écriture qui le démange mais il est bien loin encore d’en toucher d’autres bénéfices qu’une intense satisfaction personnelle. Romans, policiers, courtes nouvelles, contes pour enfants et pamphlets à l’encre vitriolée remplissent désormais sa besace.

Chantiers en cours :
Romans - nouvelles - délires...

Chroniqueur infatigable, poète bois-sans-soif et artiste plastique moderne sans concession, Daniel de Cullá est un des plus anciens de la RALM. Satiriste, humoriste, fabuliste... ses tentacules explorent l’espace du web pour laisser la trace d’un Espagnol digne des meilleurs baladins. La Aventura de Bien o Mal Escribidor : « Así, a bote pronto, hacer un repaso de mi vida y milagros como escritor es un poco arduo, pues mi escribanía, papelera o mueble para escribir es rica en historias verídicas, con sus alegrías y tristezas, como el propio desarrollo de la Vida misma, y la miseria de su espectáculo. »

Chantiers en cours :
Chroniques - poésies - revues...

« « L’écriture sans calmants... », mon œuvre poétique. Préfacée par Ben, illustrée par Hervé Di Rosa et d’autres personnes originaires du Liban, de l’Iran, l’Espagne, je partage aujourd’hui, ma poésie « Body Bags » avec les détenus de la structure d’accompagnement à la sortie ( « SAS »), tous les vendredis, au centre pénitentiaire de Marseille / Prison des Baumettes, où j’anime un atelier d’expressions et d’actions autour de l’urgence sociale. Son nom : « Droit à l’hygiène ».

Chantiers en cours :
Poésie Body Bags

Enrique Arias Beaskoetxea (Bilbao, 1958) tiene varios poemarios publicados en revistas electrónicas de literatura de España (Cervantes Virtual y Poemaria) y Francia (Revue d’art et de littérature, musique - RALM).
Asimismo ha colaborado en publicaciones de España (Ágora), Colombia (Túnel de letras) y Estados Unidos (Furman217).
Es uno de los autores asociados a la "Asociación de Escritores de Euskadi" : escritoresdeeuskadi.com/es/

Site : enrique-arbe.simplesite.com

Chantiers en cours :
Poemarios

Rolando Revagliatti nació el 14 de abril de 1945 en Buenos Aires, ciudad en la que reside, capital de la República Argentina. Su quehacer en narrativa y en poesía ha sido traducido y difundido al francés, vascuence, neerlandés, ruso, italiano, asturiano, alemán, albanés, catalán, inglés, esperanto, portugués, bengalí, maltés, rumano y búlgaro.

Chantiers en cours :
Poemarios - Entrevistas

Samborondón, 1958, provincia del Guayas- Ecuador, de profesión Licenciada en Psicología, 1983 y Psicóloga Clínica, 1984, ha trabajado con Instituciones de atención al niño, la familia y a la comunidad (INNFA), Programa muchacho trabajador del Banco Central (PMT), Fundaciones, tanto en Investigaciones, Asesorías, Coordinaciones sobre Atención al Maltrato, Abuso sexual, Deberes y Derechos, Formación Cívica y Democrática, desarrollos de Espacios Alternativos Creativos. Ha laborado en Colegios y Universidades ; Ha dado talleres de creación literaria.

Chantiers en cours :
Essais - poésies - narrations...

Santiago Montobbio est né en 1966, et les premiers poèmes de Hospital de Inocentes datent de 1985. La jeunesse du poète a de quoi nous surprendre, tellement sa culture, la maturité tranquille de sa vision et la robuste limpidité de sa langue témoignent d’un tempérament d’homme et d’écrivain très affirmé.

D’emblée, la parenté de la poésie de Montobbio et de celle de certains de ses grands prédécesseurs espagnols, Alberti et Machado en particulier, nous frappe. A partir d’images simples, empruntées au quotidien et à la nature, il évoque le “sentiment tragique de la vie” qu’Unamuno plaçait au fond de l’âme espagnole, ou ce “passage éphémère” que Cecil Day Lewis citait comme “le thème poétique par excellence”. Les fantômes du vent, les “eaux orphelines” “un amour, une ombre, un oubli” sont les symboles favoris de cette poésie du passage, comme les vies qui “passent comme rien”, sans bruit, avec simplicité, dans le silence. Jean-Luc Breton

Chantiers en cours :
Poésies complètes chez El Bardo

 

Notamment, un forum est ouvert sur cette rubrique : [Masse critique]

Derniers articles publiés - le numéro en cours in progress

L'approbation du public est à fuir par-dessus tout. Il faut absolument empêcher le public d'entrer si l'on veut éviter la confusion. J'ajoute qu'il faut le tenir exaspéré à la porte par un système de défis et de provocations.
André Breton - Manifeste 1930.

Derniers articles (moins d'un mois)
20 octobre
1

20 octobre
Cliquer pour lire
2

20 octobre
Ah ! ces fruits et boissons que mes yeux imaginent !
Je ne connais la nuit que par le petit bout.
À minuit et plus tard je m’isole debout,
Le  [...]
3

20 octobre
581
Variation de l’inspiration
Au gré de la conscience
Qui ne sait plus où elle habite.
582
Que de fruits volés à la nature !
Mais le travail  [...]
4

20 octobre
Article de  Laura Guien-Slate –décembre 2017 Traduction Henri Valéro
Plus de 40 ans après la mort de Franco, son héritage continue de diviser  [...]
5

20 octobre
Et oui ca bouge une fois de plus. Jamais vu des gens aussi cons (pardon mais je le pense sincèrement), vouloir l’indépendance d’une région pour en  [...]
6

20 octobre
L’agrume de la tôle se meut sur une grande avenue à un rythme lent, paisible, jusqu’au rez-de-chaussée d’un bâtiment blanc loué provisoirement, le  [...]
7

20 octobre
8

20 octobre
9

20 octobre
À moins que tu ne fusses lessive
volupté des voluptés ce suicide en étoile
mais ne pas ramper dans l’étang noir final
Sur le fil de l’insignifiance  [...]
10

20 octobre
11

20 octobre
12

20 octobre
13

20 octobre
14

20 octobre
15

20 octobre
16

20 octobre
17

20 octobre
18

13 octobre
PDF EPUB
Luis Benítez nació el 10 de noviembre de 1956 en Buenos Aires, ciudad en la que reside, capital  [...]
19

13 octobre
« A Silvestre le parecía vulgar y anticuado escribir sus ideas, y encontró más pintoresco, más jovial, exponerlas por medio de esquemas. Y lo hizo  [...]
20

13 octobre
571
Quelle distance nous sépare maintenant ?
La cloison est si mince pourtant !
Intimité nouvelle des jours à venir.
572
Marchands et  [...]
21

13 octobre
Proche le ciel de jour et la nuit il étend,
Vertical et couché, son expansion d’étoiles.
Pas de lune ce soir, la terre ne dévoile
Industrie ni  [...]
22

13 octobre
Cliquer pour lire
23

13 octobre
24

13 octobre
Sur l’échiquier de mes phrases,
elle se tenait en pièce maîtresse.
Sur le blanc et le noir
de l’encre et des feuilles volantes,
Dame elle régnait,  [...]
25

13 octobre
Dans l’abyssale superficialité des rapports humains, il est un type de rapport particulier et totalement authentique, c’est le rapport  [...]
26

13 octobre
27

13 octobre
El trabajo en las raíces y en las viñas, en los árboles, ha de ser destruido para mantener el precio, y esto es lo más amargo, lo más doloroso de  [...]
28

13 octobre
Un bonheur de lecture est à l’égal de cette chance qu’est l’écriture, à la condition expresse que la lecture s’organise spontanément en une arborescence  [...]
29

13 octobre
Les anfractuosités, qu’un texte organisé en multiples strates offre à la perception naïve, peuvent devenir abyssales, comme si tout texte de valeur  [...]
30

13 octobre
Il faudrait être la chaussure et le chemin, le caillou et la poussière, l’horizon ouvert sur lui-même en un cycle sans fin et cette paix intérieure  [...]
31

13 octobre
Du lac l’alentour feuillu-boisé, les pentes douces, les frondaisons d’arbres majestueux qui caressent les eaux de ses rives, et cette barque posée  [...]
32

13 octobre
La fenêtre au bec d’oiseau
pleine de glaçons
est de mettre le feu au lac
la table mise à mal
on parle au singulier
Chaque jour une tombe  [...]
33

13 octobre
Quand le chameau se transforme en fontaine
le cresson aux aguets électrolyse Ovide
et des genoux émus sondent le fond des choses
avec tous les  [...]
34

13 octobre
35

13 octobre
36

13 octobre
37

13 octobre
38

13 octobre
39

13 octobre
40

13 octobre
41

13 octobre
42

13 octobre
43

13 octobre
44

13 octobre
45

13 octobre
46

6 octobre
47

6 octobre
Cliquer pour lire
48

6 octobre
Es incomprensible que un individuo que haya estudiado profundamente la sociedad actual no sea comunista.
Es incomprensible que un individuo que  [...]
49

6 octobre
561
Résister au sommeil
Comme palliatif
Du jour.
562
Ailes froissées
D’un papillon de nuit
En visite.
563
Il neige dehors
Et donc  [...]
50

6 octobre
Sur le chemin la nuit compte les précédentes…
Ainsi multipliant la douleur et l’ennui.
Chiffre ce que hasard et désir ont construit
Sur les ruines du  [...]
51

6 octobre
Depuis près de vingt ans, Jacques Brou donne à éditer des livres qui, contrairement à la tradition la mieux partagée, ne jalonnent pas un itinéraire  [...]
52

6 octobre
Unité de mesure à découvrir
qui permettrait de concevoir
un avenir absent,
des soupirs désespérés,
des larmes libérées,
des rêves assoupis,
des craintes  [...]
53

6 octobre
À grandes enjambées vient la Caroline
qui porte le radiateur de ses mollets froissés
au ras des abattis d’air nu et du vent plat
en criant que  [...]
54

6 octobre
Tard peut-être
dans la chambre noire
comme une épreuve
L’heure se remue
un lièvre très lourd à soulever sans masque
Poussière des portes
quand  [...]
55

6 octobre
56

6 octobre
57

6 octobre
58

6 octobre
59

6 octobre
60

6 octobre
61

6 octobre
62

6 octobre
63

6 octobre
64

6 octobre
65

6 octobre
La propre morphologie du narrateur se scinde en plusieurs éléments.
La nécessité ou l’évidence d’un titre, ici, annonce déjà l’essence de la  [...]
66

6 octobre
A l’intérieur d’un espace-temps où des voix multiples s’entremêlent, créant un vague bruit de fond, un homme est en train de jouer au solitaire.  [...]
67

6 octobre
68

1er octobre
69

1er octobre
70

1er octobre
71

1er octobre
72

1er octobre
73

1er octobre
l’écrivain
« ...c’est un homme qui met au point un certain usage de la langue, de la syntaxe, du récit, du genre littéraire, du texte enfin, avec son  [...]
74

1er octobre
75

27 septembre
76

22 septembre
Cliquer pour lire
77

22 septembre
Un théâtre sans double est une mort sans fin.
Or il faut qu’aujourd’hui le spectacle s’arrête.
Les vitrines te sont autant d’ombre indiscrète.
Sous  [...]
78

22 septembre
551
Petits riens en voyage
Comme graines de dent-de-lion
Emportés par le vent.
552
Orage puis la nuit.
Lune entre les nuages.
L’herbe  [...]
79

22 septembre
Qui me possède ? est une question
Non pas plus pertinente, mais moins
Malencontreuse vu ma condition de
Poète marginalisé par ma pratique
À  [...]
80

22 septembre
a Valérie Constantin
81

22 septembre
Sublimement l’œil se perd dans son obscur solstice
d’une belle mayonnaise de salut
qui snobe le soleil en acier de haut niveau
pour plonger son  [...]
82

22 septembre
Pris de cours comme un canif
montre ses cornes
ébruite ses véroniques
En croisière s’étire et c’est une tranchée
une fenêtre ouverte
Toute une  [...]
83

22 septembre
First Rays of the New Rising Sun
Es sind noch Lieder zu singen jenseits der Menschen.
Paul Celan
-  1-
Notes du Journal de Max, en date  [...]
84

22 septembre
" Il n’est pas tragique, pour moi de ne pas pouvoir expliquer ( ou comprendre ) le monde. D’autant que mon pouvoir poétique ( ou logique ) doit  [...]
85

22 septembre
Nous marchons de concert,
toi qui n’y croyais guère.
Je rallume les lumières
des fêtes d’autrefois.
La ville, revenue d’entre les nuits,
s’éveille  [...]
86

22 septembre
87

22 septembre
88

22 septembre
Dos cañas, por favor.
En esta tarde de mayo metafísica
¿somos un plagio de qué ?
¿a quién le robamos las ideas ?
Demasiado trabajo el de morirse,
para  [...]
89

22 septembre
90

22 septembre
91

22 septembre
92

22 septembre
93

22 septembre
94

22 septembre
95

22 septembre
96

22 septembre
97

 

Plus d'articles (2004/2019)...
voir aussi les pages [Numéros] & [Auteurs] (utilisez le moteur de recherche interne)

 

 

Le forum de la RALM - Masse critique

 

* NOUVEAU *
 RALM no 109 in progress (expérience 2019/..)[>>VOIR]
in progress en vue d'une publication en librairie

 

forum.ral-m.com

Le forum de la RALM est ouvert uniquement pour les articles publiés dans la rubrique [Espaces d'auteurs]. Les commentaires sont publiés à la suite de l'article.
La "modération" se fait a priori (votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site). Aucune inscription n'est requise. Anonymat accepté.
Merci de signaler les "abus" à [la rédaction]

Derniers commentaires :

in La spirale - un commentaire de Stéphane Pucheu :   Controverse célinienne
in Portraits et propos à vue de perdrix - un commentaire de anonyme :   Le rien du monde et sa beauté
in Lectures - textes intégraux - un commentaire de anonyme :   Dans le genre hallucination

Le but de ce "forum" est d'ouvrir la RALM à la critique et, si le volume est conséquent, d'en publier le contenu en librairie.

En exprimant ses sentiments à propos du contenu de la RALM, le lecteur contribuera à sa constante évolution. Cette nouvelle activité pourrait bien en changer sensiblement sa portée et son influence. Elle met d'ailleurs fin à la pratique, depuis plus de 15 ans, du "numéro". Elle en sera, pour quelques années encore, le dernier... Par contre, la publication hebdomadaire continue avec sa "Une" et ses auteurs.

Nous comptons particulièrement sur l'attention des membres de la rédaction pour construire un réseau critique autour des innombrables œuvres et ouvrages publiés dans la rubrique "espaces d'auteurs", laquelle constitue le refend de la RALM. [lire la suite...]

 
La poésie a des racines.
Cultivez-la !
Sans cette culture,
le comité de lecture vous enverra sur les roses.
En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle ni générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.
Patrick Cintas
Responsable de la publication
nouveautés tous les lundis

 Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)

Si vous souhaitez suivre la publication de la RALM, adressez-vous à Patrick Cintas qui vous inscrira sur sa liste personnelle [NEWSLETTER]
Fréquence : 1 semaine. Notre [BACKEND (derniers articles publiés)].
Numéros spéciaux
     
Chantiers
   
Sites remarquables
actor.ral-m.com
benoit-pivert.ral-m.com
cintas.ral-m.com
danielaranjo.ral-m.com
francoise-han.ral-m.com
gilbertbourson.ral-m.com
forum.ral-m.com
gorur.ral-m.com
hemeron.ral-m.com
henrivalero.ral-m.com
jean-claude-cintas.ral-m.com
jean-michel-guyot.ral-m.com
montobbio.ral-m.com
pascalleray.ral-m.com
patrickcintas.ral-m.com
personae.ral-m.com
robertvitton.ral-m.com
rolando-revagliatti.ral-m.com
sergemeitinger.ral-m.com
srioscal.ral-m.com
stephane-pucheu.ral-m.com
television.ral-m.com
tomasso.ral-m.com
pascal-uccelli.ral-m.com

 

 

« Pour respecter l'idiosyncrasie de chacun... » André Gide - Paludes.

* d'après le "Couteau suisse" (spip)

2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -