Sites associés :


Nouvelle
Revue d'art et de littérature, musique
Lire Publier Communiquer
Revue en ligne
jeudi 14 décembre 2017
Directeur: Patrick CINTAS
Éditeur: Le chasseur abstrait
12 rue du docteur Jean Sérié
09270 Mazères

 

 

Sommaire :

Jules Sarabande - Spalas ...
 
[Jules Sarabande...] poème
 
[Jules Sarabande et Personæ...]
[Sélection du trimestre] ...le meilleur des textes reçus.

 

 

Jules Sarabande

Spalas

poème


 

 

Ce texte
 est publié aussi dans la revue Corto nº 27
 pour les versions papier et numérique

Chez [Le chasseur abstrait éditeur...]

 

« Je suis un homme !1

Vous me dites que le hasard n’y est pour rien et je vous réponds que je suis un homme que le hasard a placé sur votre chemin.2

Il n’y a pas d’oiseau ici pour se cogner la tête contre les carreaux de vos attentes et d’ailleurs il n’y a pas de carreaux non plus.3

Vous me dites que nous sommes loin du monde auquel j’appartiens de droit et vous me répondez que le droit n’est pas ici le moyen d’avoir raison, au moins dans la tête de mes juges.4

Mais qui sont-ils s’ils ne sont pas des hommes, les juges que vous interposez entre mon ignorance et la science qui semble vous avoir permis de voyager jusqu’à nous ?5

Il n’y a pas d’arbres parce que vous n’avez pas besoin de leurs feuillages pour abriter vos fruits et vous autoriser à dormir en pleine après-midi.

Ignorez-vous donc ce qu’est le travail6 et ce que nous en concluons nous autres hommes imperceptibles autrement que par les moyens que vous avez su tirer de la logique et de la matière ?

Je sais bien que rien ici ne me condamne aux travaux forcés ni à la mort !

Mon crime vous rend curieux comme des enfants venus pour jouer avec la connaissance limitée au sensible et dans une certaine mesure au calcul.

Qui suis-je si je ne vous comprends pas et si vous n’êtes pas des hommes ni des bêtes ?7

Et qui êtes-vous vous-mêmes si l’espace est sans limites et si le temps est une illusion d’optique ?8

Ne mangez-vous pas de l’homme comme j’en mange, cannibales extraterrestres, et ne suis-je pas le seul anthropophage ici où la mort ne décompose plus ?9

Qu’est-ce que la mort si elle ne m’appartient pas, ô étrangers à tout système dont je puisse comprendre le mécanisme en fonction des données ?10

Je vous parlais de l’oiseau qui traverse la vitre pour entrer dans ce que nous appelons depuis toujours humanité, faute d’en savoir plus sur la résultante du rapport vie/existence.

Cet oiseau traverse la transparence artificielle de nos rêves parce qu’il a appris à voler, alors que nous ne volons pas et que ce sont nos avions qui volent à notre place, pauvres imitations de ce que nous ne serons jamais.

Voulez-vous que je vous parle maintenant de mon enfance ?11

Il est d’usage, dans la région de l’univers d’où je viens (si je ne me trompe pas), de rechercher les circonstances atténuant la portée juridique du crime et ainsi nous parlons à cœur ouvert de l’enfant que nous avons été et que nous ne serons plus parce que c’est la Loi !

Il y a bien une Loi au-dessus de vos mœurs et même de vos créations !

Ou alors je deviens fou !12

Le hasard seul a voulu que je ressemblasse à un autre.

Mais est-ce par hasard que vous avez choisi cet autre pour multiplier votre regard sur le monde que nous habitons depuis que vous l’avez quitté ?13

Faut-il dire… abandonné ?

Avez-vous fui jadis, vous qui ne fuyez plus ?14

Quelle force ennemie ou contraire a vaincu le formidable essor de votre intelligence au point de vous mettre en fuite, ô voisins dont nous occupons la place suite à une série de hasards qui nous a peut-être voulus et finalement gagnés ?

Sommes-nous si étrangers ?

La fourmi n’est-elle pas la cousine de l’homme ?


Lire la suite [...]



 

Jules Sarabande
dans la RAL,M

Jules Sarabande aime le groupe PERSONÆ
>> PERSONÆ

 

 

SÉLECTION
DU TRIMESTRE

in progress

370 nouveaux articles publiés dans les rubriques suivantes:

Equipe rédactionnelle
Chaque lundi - la fréquence hebdomadaire est entretenue par Daniel Aranjo, Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Stéphane Pucheu, Gilles Teboul, Henri Valero, Robert Vitton - et le groupe Personæ.
Pascal Leray - Catalogue du sériographe  >>

Chantier de Patrick Cintas  >>

TÉLÉVISION - site officiel de Patrick CINTAS
 Le Grand Voyage de Télévision
Autres essais de Patrick CINTAS
 syn-t.ext de Mathias Richard
La calbombe céladone de Patrick CINTAS
 République de merde, pas pays de merde hé ! Zlatan !
MCM - Le journal satirique de Mazères - essai de migration du mineur à l’intermédiaire
 MCM considéré comme un chantier
N (Patrick Cintas)
 Spalas - poème de Jules Sarabande
caNNibales - suite de N (Patrick Cintas)
 caNNibales - Déjà paru - À paraître (suites de N)
Galeries de Patrick CINTAS
 L’infini
 Cahier Cézanne 2
 Cahier Cézanne 3
Musiques de Patrick CINTAS
 Septembre 01 (intégral)
Choix de poèmes (Patrick Cintas)
 Mais Tydée gronde déjà...
 Capanée contre la porte d’Électre...
 Rieuse et passante rêveuse
 Atroce anesthésie
 Morts gisants
 Tout a commencé par cette lumière
 Saut périlleux
 Cézanne à Polopos
 L’animal indésirable
 Vieillards conseillés par des vieilles
 On ne joue pas avec les mots
 Le lendemain est si proche
 Vieux, malgré le peu de temps
 La maison de mon père
 Huit fois j’ai enfanté
 Jeunes et jolies
 J’ai de la soupe sur le feu
 Petite fée de mes surfaces
 Je me souviens de tout
 C’était ce petit oiseau
 Il n’y a rien de plus atroce que le pouvoir des mots sur la caresse
 J’en connais de plus forts
 L’odeur d’un homme
 Ne cachons rien maintenant
 Je suis
 L’été à Polopos
 Les choses, les pays, l’infini
 Ce n’est pas que nous soyons discrets
 Il n’y a pas de commencement
 Quel poète...
 Grenouille ! Grenouille !
 On ne joue pas
 Le lendemain est si proche
 Grenouille ! Grenouille ! (2)
 Gouttes de rosée
 Il y a un rythme
 O ma fille
Espace de Gilbert Bourson  >>

Espace de Gilles Teboul  >>

L’inconnu sans ami de Jean-Michel Guyot  >>

Le zinc de Robert Vitton  >>

Produire du sens de Stéphane Pucheu  >>

Groupe PERSONÆ  >>

Mauvaises nouvelles (Pierre Vlélo)
 Ce que chez toi je suis venu chercher
 Le caméléon en vacances
 Zapo fait la fête
Août 2016
 Allez savoir !
 Imitation de la tranquillité
 Hypothèse non nulle
 Arthur a une vision
 Qu’est-ce qu’on ne trouve pas ?
 Scène dans un parc
 Tomorrow and tomorrow and tomorrow...
 Histoire de l’Humanité
 Les trois mousquetaires de la citoyenneté
 Moi aussi je suis beau !
 Seule la force
 Croisez toujours (proposition de refrain)
 Rivage des croyances
 Jacques n’a pas dit
 Charlatans et jobards
 Jacques a encore dit
 Jacques a dit
 Parlez-moi d’amour
 Un rêve d’homme épris de liberté
 L’anarchiste enculé
 Filmez les flics !
 Histoire de Jésus Christ
 Je ne sais plus ce que je dois penser de toi
 Mange ton oursin !
 Que les autres chantent à ma place !
 Paris, la plage et les fusils
 C’est quoi, ta couleur, mon fils ?
 Imitez Adolf Hitler
 Jacques arrive au Paradis
 Frère Jacques, dormez-vous ?
 Comme le terroriste islamiste
Septembre 2016
 Tuons-nous !
 Ah ! et puis merde, tiens !
 Trou du cul et peau de balle !
 L’or, Paris et chez moi
 Le cul blanc et les bras en croix
 Il y a un chemin
 Le Ténébreux et le Voyageur provisoire
 Lettre à un terroriste
 Poésie latrine
 Édentation du poète au profit de sa merde
 Le pet de Poésie
 Un verre de Platon et deux doigts d’eau bénite SVP !
 Mon Dieu (ou autre chose) la Poésie !
 Les lions sont couchés
 Leçon sur l’expérience
 Chanson à boire une fois crevé
 Chant d’honneur dans le cul
 Toujours recommencée
 Ma haine
 Soyons réalistes
 Schopenhauer
 La fin de la nuit
 Bon, d’accord, on est deux...
 On me traite de paresseux...
 Vive (et vivons) la poésie !
 Histoire dodo
 Philosophes et sophistes
 Croix et croissants
 La France et moi
Romain GAMBOIS - Saisons
 La liberté
 Ah chapeau
 Parole d’enfant
 Chez moi
 Bois et chiffons
Espace de Daniel Aranjo  >>

Espace d’Henri Valero  >>

Espace de Daniel de Cullá  >>

Arte
 Victor Jara
 Toros
 Otros toros
 Burro pandero
 Clerecía Pedo
 Centurión
 Flor
 Animal
Crónicas
 ALE ALE POPO ( Aleppo)
 Chachi, chicha y cachi
 Del Yo literario y los otros
 Borriquete
 El asno que no quiso subir al arca de Noe
 Hay gallina de corral
 Los amores de Juana y Juan
 Penesito
 Simeón levita
 Un tatuaje en la castaña
 Maxilares superior e inferior
 Los palominos de Isidra
 En La Granja con George Orwell
 El día tres de mayo
 Guapalupe
 Mi baúl de los sentidos
 Santa Pe de Vistalegre
 Femen
 La pitonisa Arcadia
 Hipocresía
 Los brujos cagones y las brujas malparidas
 Los sapos y los ratones
 Oraculo
 Sevilla
 Viva la hermosa mesonera
 El papagayo pone huevos
 Viva la hermosa mesonera
 Vaya castigo
 Torear su propia muerte
 Don Tolón
 Tea
 Solo en la purpurea
 Sancho y don Quijote un campo de lechetreznas
 Profecía
 Isis
 Escritoras que he leido
 El grajo obispo
 El amor encuentra su camino
 Donde se juntan las aguas
 El clavo fijo de Daniel
 El hombre ¡qué perro¡
 El la escribe besos con la lengua
 El segoviano
 España es un campo de alcachofas
 Jugar a las canicas
 La ladilla y la centolla
 Licencia de obras
 Luís Candelas en su principio y fin
 Meteorología
 ¿A quién vas a votar ?
 Abono de hatha yoga o trasero de pollo a 1.95 €
 Agua roja del rio de la vida
 Balones se escribe con "p" de popolitica
 Baphomet la cabra de Aleister Crowley
 Barrabás o Jesús
 Baudelaire, un pajarraco de amor
 Domingo el de las Domingas
 El azul del cielo de pelo cuelga
 El Burro de mi amigo
Libros
 A "Los deseos ardientes" de Alfred Asis
 Homenaje a Martin Luther King
 Burro Pandero
Poesía
 Cuarenta y cuatro balazos tienen cosido - "El derecho de vivir en paz"
 Amor es un charco de patos
 Yo en mi sitio
 Luna de agua
 En el camino, la viola
 Galleta de apostasia
 Gerineldo por la orilla del mar
 Conjuro para curar esta nuestra sociedad enferma global
 Que venga la Virgen a gobernar
 Santa Guapalupe de Navas de Riofrio
 La lampara de Aladino
 La tienda de cirios y medallas
 Luna de miel
 Mayo bienvenido
 Yo soy un Mago
 Mi Celestina
 Execrable
 Lo de Loreto
 El guano y el salitre
Revistas
 Sweater Wheather Magazine - 09/2016
 GlobalMag - septiembre 2016
 Homenaje a Jorge Luis Borges
 Homenaje a José Carlos Mariátegui
 Sociedades enfermas
 Letras de Parnaso - no 47
 GobalMag - agosto 2016
 Deseos ardientes
 47-16 - Short fiction and poetry
 Global Mag - july 2016
 Letras de Parnaso - no 46
 Regatul cuvantului 36
 Varal do Brasil no 42
 Letras de Parnaso - no 44
 Pluma y tintero no 36
 Varal do Brasil no 41
Autres espaces
Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste. Ces espaces constituent du même coup le coeur de la revue et leurs projets respectifs nous rapprochent nettement d'une revue qui serait pleinement assumée.
Semaines de la RALM >>

Fire & forget/poésie-tracts >>

Espace de Gabriel IMPAGLIONE >>

Espace de Santiago MONTOBBIO >>

Espace de François OLÈGUE >>

Cyberpoèmes
 Cyberpoèmes (2)
Rolando REVAGLIATTI >>

Lettres vagabondes de Benoît PIVERT >>

Espace de Willy "Orphée" PROCIDA >>

Autres auteurs
Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)

- Essais - Mathias RICHARD >>
- Poésie - Andrea GENOVESE >>
- Poésie - Bureau of Public Secrets >>
- Poésie - Francisco AZUELA >>
- Poésie - Gustavo de CASTRO >>
- Poésie - Marcio CATUNDA >>
- Poésie - Ronaldo CAGIANO >>
 Exils
- Roman, nouvelle - Anaïs Guyot >>
- Roman, nouvelle - Patricia LARANCO >>
 Singes
- Roman, nouvelle - Rolain DELINOIS >>

 

 

« Pour respecter l'idiosyncrasie de chacun... » André Gide - Paludes.

2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -