Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Séries spectrales et autres accidents
Navigation

Mélanges offerts à Pierre Dutrieu.

 

Vœux pour l’année 2016

 

Meilleurs vœux à vous.

Parmi les résolutions que vous prendrez, ou avez déjà prises peut-être, il a pu y avoir une éponge. Une résolution d’éponge, en quelque sorte.

Et en formulant la résolution, même vous avez éprouvé un léger trouble. Quel prédicat, peut-être de réalité, dégorge de l’éponge ?

On ne peut pas le savoir. Une résolution d’éponge serait donc, à en croire quelques-uns, une résolution d’irrésolution ? Une résolution vouée à sa propre irrésolution ? C’est troublant.

Ce qui est intéressant, c’est que l’éponge n’est pas une métaphore. C’est une éponge.

D’aucuns parleront de concept. Nous leur donnerons raison s’ils envisagent ce concept non comme une pièce déterminée dans un système mécanique (même fluide) mais comme une performance de Chris Burden, par exemple, quand il se faisait tirer dans le bras par un ami parce qu’il voulait faire coïncider l’œuvre et le concept.

L’éponge n’est pas un concept, vraiment. On ne cherchera pas ici quelqu’un pour nous blesser volontairement ou conceptuellement. Une éponge n’a pas vocation à être une œuvre. Si elle est une "finalité sans fin" (Kant) il serait présomptueux de la garantir "universelle et sans concept".

Elle n’est ni concept ni sans concept. Elle ne peut pas du tout, en revanche, être métaphore. Ce serait une forme d’instrumentalisation qui, bénigne dans le geste, recèlerait en soi toutes les formes d’esclavage, d’aliénation.

Nous irons au marché. Nous nous inquiéterons de la santé et de la prospérité de ces commerçants qui ont parcouru des milliers de kilomètres pour importer des éponges de tous les pays du monde.

Nous leur sommes gré de porter sur leurs épaules la civilisation, c’est-à-dire le commerce.

Nous soutiendrons l’industrie de l’éponge, dont on sait peu de choses au demeurant. Mais nous nous refuserons toujours à employer ce mot dans un sens métaphorique. C’est l’exercice.

En 2016, le signifiant "série" aura 308 ans.

 

- L'éponge comme poème
Cette histoire d’éponge dont on n’a pas voulu comme poème, tout de même, c’est une histoire sordide dont il conviendrait de se détourner.
Mais les  [...]

- A la limite de la série
On arrivait à la limite de la série, là. Mais il y en avait une autre qui commençait, un peu plus loin.
C’est peut-être la même qui s’est  [...]

- Le perdu, le non perdu
Le perdu, le non perdu
ils se ressemblent parfois
et ils entraînent pareillement la
formation de la vapeur
parfois.
Nous les voyons crier,  [...]

- Éponge = éponge
L’éponge, même et mêle presque obligatoirement industrielle, est éponge selon le principe tautologique a = a. Mais on le sait : les choses se  [...]


- Croque-monsieur
L’homme se penche à sa fenêtre.
C’est étonnant, dit-il. La pluie tombe droite, hier elle descendait inclinée.
Mais un passant l’interpelle :
Hé  [...]

- Chaos et fatalité
On a eu raison de détruire la notion d’harmonie. Et l’on devrait refuser d’enseigner l’harmonie dans les conservatoires.
Il n’y a plus que le  [...]

- Généalogie
Dans la casserole, au lieu de voir de l’eau bouillir, il entend des extraterrestres expliquer le sens de la "méthode sérielle". Il sort  [...]

- Note complémentaire
Finalement ce n’était pas Diego. Diego était dans l’autre pièce. Il écoutait la conversation qui dégénérait et descendait les escaliers. Lucio a crié :  [...]

- Les sinistres sériels
La perte des chaussettes est un phénomène de nature sérielle (au sens du « crime sériel » ou du « sinistre sériel ») qui objective ce que de nombreux  [...]

- La télénovela sérialisée
L’injection de la dodécaphonie dans l’univers de la télénovela posait déjà ce problème. Il faudrait un Schoenberg ou un Babbit pour proposer une  [...]

- Récursivité
Dans les télénovelas, les personnages regardent des télénovelas.
Nous qui regardons des télénovelas, sommes-nous des personnages de télénovelas ?
Il  [...]

- L'arbitraire du signe
Une expérience étonnante.
J’étais ce matin prisonnier de Paris. Pas de RER pour rentrer chez moi ! J’ai donc décidé de faire un sondage auprès des  [...]

- Suspicion de série
La suspicion de série n’a pas commencé avec Pierre Boulez mais plutôt avec Pierre-Joseph Proudhon, l’auteur de la Philosophie de la misère et de  [...]

- La dictature tonale
La lutte contre ce qu’on peut appeler, sans risque d’exagération, la dictature tonale, est menée avec efficacité par toutes sortes d’acteurs dont  [...]

- Et Carlo dans tout ça ?
D’autre part, nous avons les séries de Carlo, cet artiste italien dont ont ne sait si on doit le classer dans l’art brut, du fait de sa  [...]

- Une disparition
Après Proudhon, l’emploi de l’adjectif "sériel" s’effondre. C’est d’autant plus spectaculaire que nous sommes au moment (vers 1900) où  [...]

- Monet peintre sériel ?
Peut-on réellement parler de sérialisme chez Claude Monet ?
Cette question est une des plus complexes que la sériographie ait eu à résoudre  [...]

- Le drame spectral
L’œil était dans la tombe et regardait Caïn. Ce vers de Hugo est un objet de fascination sans fin, en particulier pour un lecteur amateur d’horreur  [...]


- De la télénovela sérielle au drame spectral
A Pierre Dutrieu
Nous examinerons le passage de la télénovela sérielle à la télénovela spectrale à travers l’analyse du matériau infrathématique.  [...]

- Combien de temps
Avec un arc
fabriqué à l’aide d’une branche noire
et d’une corde qui ressemblait à du fil de poulet,
nous avons fui. L’arc nous aidait
à  [...]

- Rendez-vous galant
Dans un vestibule.
Et les procédures de sérialisation alors ? Nous pourrions en parler, oui ? Nous pourrions en parler longtemps !
Et alors ?  [...]

- Le contrôle des tissus
La vie suspend ses puits
à des hauteurs inespérées.
Croyances qui se sacrifient,
elles dansent comme si
cela les figeait, obstiné
comme une  [...]

- Les deux éponges
L’éponge reposait sur une table nue.
Elle semblait velue, mal venue et sans coin
Sur le sol, gisait l’huile qu’était devenue
à demi une éponge,  [...]

- Un concept hégelien
Je voudrais parler de l’historicité de l’absence d’histoire. Mais je me rends compte qu’on est dimanche, qu’il est à peine neuf heures et que les  [...]

- Le phénomène sériel
Les déplacements sont incessants. J’avais noté depuis quelques mois l’utilisation croissante de l’adjectif « sériel » dans le vocabulaire des amateurs  [...]

- Nostalgie
Où es-tu arc
de toutes les conquêtes ?
Que saches-tu des fêtes
que nous avons enterrées ?
Ici, il
pleut. C’est l’habitude
de l’humidité ici. Il  [...]

- Le paysage
Les touristes regardent le paysage penché. L’un d’eux se gratte la tête, regarde autour de lui et finit par dire à son épouse :
Chérie ! Tu devrais  [...]

- Une promotion sur les séries
L’achat de série en grande surface est beaucoup plus pratique que l’achat de spectre.
Quand je vais dans une grande surface, personnellement, je  [...]

- One man show
William Sentridge entre en scène.
Ah, ah ! Il y a une chaise.
Rires. Les rires sont pré-enregistrés. Il marquent un temps de retard.
Il déplace  [...]

- L'affaissement
Le tribunal pyramidal s’affaissa. Plusieurs personnes furent écrasées.
Parmi elles, l’ombre de John Wayne. Mais une ombre n’a pas de vie, pas de  [...]

- Absences de la série
Il y a plusieurs cas d’absence de la série. Aucun n’est simple.
Il y a l’antériorité. Quand le mot "série" n’existait pas, il y avait déjà "series"  [...]

- Et Keanu ?
Le film avec Keanu Reeves devait être très beau. Mais il manque des bobines.
Plusieurs scènes sont absentes. Notamment la scène la plus atroce, celle  [...]

- Quatrième introduction au néantisme
Il fait nuit. Pourtant Ulrich Hyndir veut sortir. Il prend son parapluie, enfile sa veste, note qu’il est compliqué d’enfiler une veste après avoir  [...]

- L'accusé-récepteur
L’accusé-récepteur n’est pas seulement dubitatif quant à sa propre culpabilité. Il doute également de sa présence au moment des faits. Il doute même du  [...]

- La chute
L’homme épuisé veut s’enfoncer dans son fauteuil, un verre de cognac en main. Il s’installe sans précaution et tout à coup, le vide l’aspire ! Il se  [...]

- Station de bus
Je cherchais ma montre depuis une demi-heure environ.
La pluie s’est mise à tomber, très latéralement. J’ai demandé à ma voisine qui attendait le bus  [...]

- Le verdict
Hé ! hé ! Hé ! hé ! hé !
Mais arrêtez de rire, enfin !
Hé ! hé ! Hé ! hé ! Hé ! hé ! hé ! Hé ! hé ! Hé ! hé ! Hé ! hé ! hé ! Hé ! hé ! hé ! Hé ! hé ! hé !  [...]

- L'attente (2)
Dans l’après-midi, sur l’avenue Poussin, deux hommes attendent le bus.
Ils ne se connaissent pas. L’atmosphère de la ville est tendue (il y a eu  [...]

- Scène de crime
Dans l’ambiguïté de la scène de crime,
le crime, c’est l’ambiguïté. Mais dans l’antiquité
de la scène de crime,
c’est le crime qui est antique. Et  [...]

- Série et série
On tient donc pour acquise l’absence de lien génétique entre « série » [1708, suite, succession] et « serie » = sereine, « serie » = soir,= ou encore «   [...]

- Une énigme
Quelle énigme ! Ce livre est approximativement daté de 1787 et s’intitule « Série de notes manuscrites traitant de cas d’espèces ».
Il est  [...]

- Une méprise sur la série
J’eu lors mon visaige lavé
Si vy bien couvert et pavé
Tout le fons de l’eau de gravelle
Et la prairie grande et belle
Au pied de cestuy mont  [...]

- Ce vieux mot oublié
Ce vieux mot oublié, « serie », est donc l’objet d’une confusion lexicographique vieille de plus d’un siècle et demi et sans doute bien plus.
On n’a  [...]

- Incarnacion nue
Incarnacion est nue. Son corps
se dresse debout au milieu de la chambre
comme une statue. Nacho est habillé
presque comme un cow-boy. Il porte  [...]

- Équation
Oui, oui, oui
n’est égal à
ceci
ou ce-
la
et ça
ne se discute pas
pas ici en
tout
cas...

- Puisatier
La vie suspend ses puits
à des hauteurs inespérées.
Croyances qui se sacrifient,
elles dansent comme si
cela les figeait, obstiné
comme une  [...]

- La gare
En regardant à travers la fenêtre dans le train, au moment où le train démarre, je me dis que la vitesse n’a vraiment rien changé. C’est comme la  [...]

- Le jockey contrarié
Tu ne manges rien ! Tu n’as presque rien mangé !, dit la femme affolée à son amant, visiblement embarrassé. Tu ne m’aimes pas ?
Je ne mange pas de  [...]

- Fin de soirée
C’est une fin de soirée en banlieue aux environs de 1990.Il devait être deux heures ou deux heures et demi.
Nous étions deux à rester éveillés. Les  [...]

- Demi-série
Cet homme assez âgé disait à un jeune gars visiblement mal à son aise avec fermeté :
Moi, je fais dans le demi-sériel, tu vois jeune gars ?
Le jeune  [...]

- Phonologie et densité
Le problème est celui de la densité phonologique. C’est une expression ambiguë qui ne devrait pas être évoquée sans précaution.
Elle peut recouvrir  [...]

- Le temps expurgé
On ne touche pas impunément au temps.
La rationalité avait bien fait le boulot pourtant. On vivait dans du papier quadrillé. Plus ou moins  [...]

- L'attente (1)
L’homme dit :
Tu y auras accès.
La femme :
Mais quand ? Je ne peux pas attendre.
L’homme ne répond pas. Derrière lui il y a les bâtiments de la  [...]

- Série de ciels
Une série de ciels
se couvrent, se couvrent
ils savent
si une suite leur sera
donnée.

- L'homme qui mange ses pieds
Un homme mange ses pieds, l’un après l’autre.
Il en a déjà mangé un.
Il attaque le deuxième. Son meilleur ami survient à ce moment.
Mais c’est  [...]

- Le sériel et le spectral
Les relations entre sérialisme et spectralisme sont d’une infinie complexité.
Aucune discussion n’est plus risquée à entamer que ce sujet pour le  [...]

- Avec l'arc noir
Un homme achète un jour une boite d’endives. Mais les endives sont noires et se tordent dans l’assiette.
Il se dit alors : " Je vais les faire  [...]

- La poésie
On vous demande un livre, vous produisez une éponge. On vous dit que ce n’est pas possible car votre éponge n’est pas un livre. Vous êtes mal. Vous  [...]

- La raison suffisante
C’est curieux. Il s’agit d’une mention mal perçue, à la naissance de la série (1714).Mais Leibniz, dans sa Monadologie, n’emploie pas le mot « série   [...]

- Pensées sérielles
Une série s’en allait, très vraie.
Elle repassa par un couloir.
*
On ne peut pas être à moitié ombre.
*
Le passé est névralgique et le futur  [...]
Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -