Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Pierre Vlélo - Dream (pour LUCE et ses phénomérides) [sections I, II, III & VI]
Navigation

Projet de collaboration aux [Phénomérides...] de LUCE [sections I, II, III & VI]


Espace de Pierre Vlélo dans la RALM : [ICI]
RALM nº 109 in progress
Masse Critique
Forums
forum.ral-m.com
à propos
in Goruriennes - Le Désir (après le Festin) - Patrick Cintas (Espaces d’auteurs (blogs)) - un commentaire de anonyme :   Bibliographie de Patrick Cintas
in 1er janvier 2018 - Parution du Catalogue (Pascal Leray - Catalogue du sériographe) - un commentaire de anonyme :   Autres auteurs d’intérêt
in Florilège
poèmes et essais
proposé par Françoise Hán
(Espace de Françoise HÁN) - un commentaire de anonyme :   Ode à Françoise Hàn
in L’oubli (Romans de Patrick CINTAS) - un commentaire de Patrick Cintas :   Anecdote pour ne pas oublier
in L’oubli (Romans de Patrick CINTAS) - un commentaire de Jean-Michel Guyot :   L’oubli
in Hédon, Hédon, Hédon (Galère de notre temps (Patrick Cintas)) - un commentaire de anonyme :   À propos du concept d’ « enculé »
in 1er janvier 2018 - Parution du Catalogue (Pascal Leray - Catalogue du sériographe) - un commentaire de Patrick Cintas :   Sens du chantier entrepris par Pascal Leray
in L’oubli (Romans de Patrick CINTAS) - un commentaire de Henri :   Beau
in Phénomérides - roman de LUCE (Phénomérides [section IV] ) - un commentaire de LUCE :   Cher exégète (Patrick Cintas)
in Phénomérides - roman de LUCE (Phénomérides [section IV] ) - un commentaire de Patrick Cintas :   LUCE aux sources de l’inspiration
in Autant arracher la tapisserie pour s’amuser avec les punaises (LUCE) - un commentaire de LUCE :   Cher exégète (Stéphane Pucheu)
in 1er janvier 2018 - Parution du Catalogue (Pascal Leray - Catalogue du sériographe) - un commentaire de Patrick Cintas :   Redéfinition de la notion d’ensemble chez Pascal Leray
in Phénomérides - roman de LUCE (Phénomérides [section IV] ) - un commentaire de anonyme :   Notre condition... de phénomérides
in Branlette du Bataclan (3) (Projet BABELIN) - un commentaire de Patrick Cintas :   À propos de nouvelles...
in ABSENCE (de la série) (Dictionnaire critique et raisonné du signifiant série et de la poétique sérielle) - un commentaire de anonyme :   Entrer dans le Monde
in RALM no 109 - octobre 2019/... - Masse critique (le forum de la RALM) (Espaces d’auteurs (blogs)) - un commentaire de Jean-Michel Guyot :   Pour une masse critique - A por une masa critíca
in Autant arracher la tapisserie pour s’amuser avec les punaises (LUCE) - un commentaire de Stéphane Pucheu :   Approuver d’autant
in Hédon, Hédon, Hédon (Galère de notre temps (Patrick Cintas)) - un commentaire de Stéphane Pucheu :   Controverse célinienne
in Dans la cuisine (Poésies de Gilbert Bourson) - un commentaire de anonyme :   Le rien du monde et sa beauté
in Voyage avec un mort qui n’était autre que moi-même (caNNibales) (Goruriennes - de Patrick Cintas) - un commentaire de anonyme :   Dans le genre hallucination

Le type qui relatait tenait un balai sous son bras. Il me rappelait ma jeunesse. Entre lui et moi se déroulait mon propre cheminement. J’en avais fait du chemin depuis ! Je m’appelle Frank Chercos. Je ne suis plus à la mode mais je suis un privé. Je n’en ai pas l’allure genre cinéma. Je ne vous dirais rien de mon accoutrement. Ni de ma gueule, ma taille, mon allure et si j’ai une clope entre les lèvres ou pas. Vous ne saurez rien de moi à part ce que je vous raconte. Rien sur ma jeunesse, à part ce balai qui s’est interposé entre la réalité et ce que j’en sais maintenant.

J’attends pas d’en savoir plus sur ce qui me pend au nez si j’en fais, des histoires. Je retourne dans ma tanière. J’ouvre les tiroirs familiaux. Je recueille les bonnes adresses du passé. Je téléphone, je missive, j’interpelle, à table, dehors, chez les autres, ceux qui savent, qui en savent plus que moi sur cette terre avec des racines dedans malgré la sécheresse de l’Histoire qui s’y réduit comme le linge qu’on a trempé alors qu’il fallait pas (c’est écrit sur l’étiquette.)

Le mot polygraphe est à double sens, expliquait-elle à Fred. Es-tu certain qu’il s’agit d’une machine ? N’es-tu pas plutôt confronté à un de ces pisse-copie qui se nourrit de tout ce qu’il est possible d’écrire quand on n’a aucune idée de ce que l’écriture peut atteindre si l’imposture devient son objet

Gratouillement d’un stylo à même le cerveau de Fred.

Tu ne sais pas de quoi ils sont capables…

Fred trace des signes connus dans les embarrures.

Dans ses chiottes, Ben ne lisait pas, façon Léopold Bloom. Il tentait de trouver dans le mur en fort mauvais état les tableaux de Léonard de Vinci. Et si une araignée se déplaçait sur le sol ou sur les murs, il en suivait les évolutions, attendant ce qui paraissait être un envol, car la lumière de la petite fenêtre rendait les toiles parfaitement invisibles.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -