Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
Navigation
Choix de poèmes (Patrick Cintas)
La clé du poète (selon Virgile)

[E-mail]
 Article publié le 9 mai 2021.

oOo

« Pas besoin de clé à molette,

dit cet impensable poète

en frottant sa peau des genoux.

A ce point je ne suis pas fou.

Les flics sont tellement nunuches

qu’ils se servent de leurs paluches

pour compliquer ce qui pourtant

est simple comme boîte à gants.

Tire donc sur la chevillette

et cherra sur ta bobinette

tube comme on fait pour les dents.

Là-dedans se trouve un onguent

qui va nous payer le voyage.

Et j’en garantis le langage.

Tu veux voir du pays, vas-y !

Sur un balai, tous à Zanzi !

La Terre est ronde, je confirme.

Et le ciel bleu comme un infirme

qui traverse les océans

sur le dos des quatre Géants.

On peut marcher sur les nuages

comme Jésus entre les plages.

Mais l’important c’est d’avoir faim

et soif et tout le saint-frusquin.

Ni homme, ni femme tu planes

comme tu fais sur ta bécane

quand la route se met dessus.

N’emporte rien, on y va nu.

Rien dans les mains et pas de poches.

Et si tu veux qu’on se chevauche,

je préviens je fais ça le mieux.

On verra peut-être ton dieu.

Le mien est crevé sans histoire

dans un calcul combinatoire.

Ah ! Du temps j’en ai eu de trop

et pas pour jouer les héros

à la façon de don Quichotte.

On verra sans doute des potes

qui par cette nuit sans emploi

ont eu la même idée de soi

et nus ont astiqué leur couenne

après avoir choqué leurs crânes

contre les murs de leur prison.

Je chante un hymne à la raison

dont je connais la camelote.

Vingt ans que je me la dorlote

entre matelas et coussin

en me triturant les deux seins.

Comment veux-tu que je raisonne

sans les moyens de la personne ?

Les équations ah ! C’est bien beau,

mais sans personne sur la peau,

sans rendez-vous avec l’espèce,

voilà la monnaie de ta pièce :

un égale un, zéro zéro

plus un ça fait toujours zéro !

Heureusement, j’ai la formule

et pour le prix des molécules

un potard qui connaît son fait

et responsable satisfait

mes besoins de voir la planète

par le bon bout de la lorgnette,

qui est je crois le plus petit.

Je ne suis plus un apprenti.

En plus je connais la musique

qui va avec sans la panique,

car plus c’est haut, moins c’est calmant.

Le nerf craque au premier tourment

qui te met du vent dans les voiles.

Rien à voir avec les étoiles

qui font des trous pour exister

dans l’œil de qui veut résister

aux tentations de la tempête.

La pureté, ce n’est pas bête,

mais ça sert à quoi si on sait

autrement se faire brosser ?

Le cristal c’est la foi des tristes.

Si l’esprit n’est pas futuriste

on est bon pour recommencer.

Je ne veux plus être français !

Ni autre chose qui m’enchriste !

Je voyage comme un touriste,

avec rien à foutre d’antan

et de ce que j’étais avant

de connaître le protocole

qu’on ne t’apprend pas à l’école.

Les vieux ça me sort par le nez !

Ils sont morts et bien enterrés.

Et pas d’enfants dans ma famille.

Je nage mais à la godille

sans me soucier des pissenlits.

Je ne fais plus papa au lit,

si jamais j’ai rêvé d’y croire.

L’enfant est mort sans son histoire.

Le reste c’est de la fiction,

de la colère, sans passion.

Pas de procès, pas de victime,

juste le temps donné au crime

et ce rire que j’accomplis

avec Léon au saut du lit

et Mescal au bout du voyage.

On est vieux quand on n’a pas d’âge

et jamais jeune quand on l’a.

J’en ai farci mon matelas,

de ces aveugles personnages

qui voient dès lors que j’envisage

d’aller avec eux contempler

les paysages bricolés

de l’attente et de la magie.

Sur ma peau les mystagogies

forment la trame du récit.

Et le mystère s’épaissit !

Je t’en dirai quelques nouvelles

si les supporte ta cervelle. »

 

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

 

www.patrickcintas.fr

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2021 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - pcintas@ral-m.com - 06 62 37 88 76

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -