Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Auteurs invités [Forum] [Contact e-mail]
AUTEURS INVITÉS
Depuis avril 2004,
date de la création
du premier numéro
de la RALM.
Cahier Haïti
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 14 février 2008.

oOo

Cahier Haïti
Juste JONEL

Pouvez-vous nous donner plus de détails sur le projet du Cahier Haiti ?

Patrick CINTAS - Les Cahiers de la RAL,M sont une extension de notre site internet, la « Revue d’art et de littérature, musique », la RAL,M. Nous y publions des dossiers sur un auteur, sur un livre, un thème. Chaque Cahier est accompagné d’un supplément de livres standards. Par exemple, le Cahier « Femme(s) & Créativité » - 34 auteurs et 332 pages - a donné lieu à la publication de plusieurs livres : La mangrove du désir de Denise Bernhardt, Travers&e de Marie Sagaie-Douve, Gisèle et Dix mille milliards de cités pour rien de moi-même et Les fées de Robert VITTON. Plus de 1500 pages en tout. C’est un travail de longue haleine. Il est aussi évolutif. C’est un concept. Il en sera de même pour le Cahier Haïti.

Quelle est l’origine du projet ? Comment est-il réalisé ? Son but ?

L’idée de ce projet est une "anthologie" qu’on m’a proposé de rééditer. Ce n’était pas éditable, parce que limité à quelques poètes et que des poètes français sans importance y prenaient curieusement place. Notre ambition était de construire une véritable anthologie, car il s’agit d’un sujet d’envergure : la poésie et l’art d’une nation. Nous sommes en train de compiler les propositions avec James Noël et Fred Edson Lafortune. Je ne souhaite pas publier un « trombinoscope », mais véritablement un ouvrage collectif donnant l’image la plus fidèle possible d’une littérature guère pratiquée en France, à part quelques grands noms, comme Jean METELLUS qui a aimablement accepté de participer.

Quels sont les artistes haïtiens qui y sont présentés ?

Il serait trop long de les énumérer. Les poètes sont légion. Et des meilleurs : Jean Métellus, James Noël, etc. J’espère aussi, dans l’esprit des Cahiers de la RAL,M, publier quelques livres. Comme ça, à brûle-pourpoint : Bleuir de « Kanga », où l’on cite Federico Garcia Lorca : Amour, mon ennemi, Comme elle mord ta racine amère. Prenons le temps. C’est un travail de longue haleine.

Sur quels critères ont-ils été choisis ?

Seuls les textes imposent leur poésie. Nous les lisons. Et d’apprécier, de découvrir aussi. J’invite donc les poètes à construire ce Cahier Haïti, dans un premier temps. Il suffit de me faire parvenir vos œuvres par email ; les textes au format Word ou Oo, les images en jpeg et les musiques en mp3, le tout accompagné d’une photo et d’une minibio.

S’agit-il uniquement de poètes ?

Tout dépend ce qu’on entend par poète. La RAL,M prétend toucher aux arts, à la littérature et à la musique. Je vous laisse imaginer le chantier. Le Cahier Haïti peut ouvrir des perspectives et dans son prolongement, des livres, des CDs, voire des expositions peuvent aider au voyage. Ce Cahier peut être rapidement élaboré, il sera peut-être prêt pour le Salon du livre de Paris où notre maison d’édition, Le chasseur abstrait, sera présente dans le hall du Centre régional des Lettres de Toulouse-Midi-Pyrénées. Sinon, autre rendez-vous peut-être plus important vu sa réputation chez les poètes, les Rencontres poétiques de Rodez en mai, avec le Prix Artaud à la clé, le prix de poésie le plus important avec le Prix Mallarmé (qui n’est hélas pas un concours).

La mission de la RAL,M.

La RAL,M existe depuis avril 2004 sur l’Internet. D’abord trimestrielle, elle est aujourd’hui mensuelle, ce qui ne suffit évidemment pas à publier le flot qui lui est proposé. Au départ, soyons net, il s’agissait de pallier le manque d’intérêt des grandes maisons pour la poésie et la littérature. Le succès fut immédiat. Et la continuation est la création d’une maison d’édition, Le chasseur abstrait, qui trouve sa voie dans les interstices laissés béants par la « grande » distribution. Il ne s’agit pas d’une mission, mais d’un rôle à jouer. En tant qu’animateur principal, j’essaie d’être à l’écoute, et j’écoute beaucoup : la littérature française tellement maltraitée en son pays natal, nos amis de l’Oriental marocain (où je suis né de cueilleurs andalous), les Hispanos d’Amérique du Sud (l’espagnol est aussi pour moi une langue maternelle), etc., et bien sûr cet athanor haïtien qui nous prend de plein fouet. Rien sans patience. Et ces amitiés à travers le monde, qui ne se concrétisent que dans le livre et les actes. Si notre destin est de vivre en communauté(s), qu’au moins notre existence soit le lieu et le moment d’apprécier ce qui peut les relier sans humilier l’être dans le déchirement. J’appelle cela le voyage.

[...]

Ce n’est pas une édition spéciale. Chaque numéro des Cahiers de la RAL,M a son sujet : un auteur, ue œuvre, un thème… Nous préparons depuis près de deux ans un Cahier « Hispanos ». Il devrait voir le jour (enfin !) en septembre prochain. J’aimerais aussi démarrer un projet avec des poètes marocains que j’apprécie particulièrement. Pour terminer, je voudrais remercier Denise Bernhardt qui travaille dur pour nous aider à parfaire ce projet, ainsi que Fred Edson Lafortune et James Noël qui remuent ciel et terre avec beaucoup de générosité et d’acuité.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -