Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
nouveauté : N3
roman in progress

En ligne : cliquez
La trilogie française (Patrick Cintas)
Navigation

...qu’on peut aussi appeler La française Comédie

Non, le vers compté et rimé n’est en rien une contrainte ! C’est une fantaisie. Voici un roman burlesque qui adopte, pour sa forme, le vers traditionnel de la farce, c’est-à-dire l’octosyllabe. Celui-ci s’aligne fidèlement sur la rime plate avec alternance. Ça chantonne donc un peu. On s’y fait. Et il faudra bien s’y faire parce que La trilogie française en compte plus de 30.000.

Rapez, les amis ! En croches !

À verser au dossier de Gor Ur...

La trilogie française – Roman

 

Résumé : Une satire sociale.

J’avoue que le monde d’aujourd’hui me fiche la trouille et que j’ai tendance à en sortir le plus souvent possible. Mais on finira bien par m’avoir.

Aussi, la Trilogie française est un roman satirique. Son premier objectif est d’amuser, mais il s’agit aussi de dresser un bilan de l’état d’une société française en proie aux idées d’épuration.

C’est l’histoire burlesque d’un poète nommé Virgile. Amputé par accident de son membre viril, il est entraîné dans une suite d’aventures qui enrichissent sa connaissance de la douleur française.

Et le voilà soumis aux affres de l’héritage, de la justice, des croyances, des manœuvres politiques, et j’en passe…

À la fin, il traverse le canal qui sépare le Paradis républicain de l’Enfer pour tout le monde. Mais devant les Fours, il est choisi pour enfourner. Il sauve même Mickey qui avoue :

« Je ne sais pas dans quelle histoire je me suis encore fourré, mais sans vouloir trop me gourer j’ai l’impression que c’est le style de notre vieil ami Virgile. Et il est là, en chair et os, avec sur la tête un bitos et rien dessus jusqu’à ses lattes qu’il a chaussées de deux patates dont il se sert pour enfourner… »

 

Sur la forme : Un roman rappé. Pour un slam.

Plutôt que de conter une histoire, j’ai choisi de la chantonner.

Marre du style écriture parlée… Un petit effort et la parole renoue au moins un peu avec le travail.

L’octosyllabe est bien sûr le vers traditionnel du roman burlesque français, mais c’est aussi celui de la chanson. Comme il s’agit de rester simple et d’amuser (comme dit Bukowski), le lecteur est invité à rapper au lieu de lire. Ça change !

Gageure de plus de 30.000 vers et 190.000 mots.




Derniers textes publiés - 4e trimestre 2017 :

 DIRES 1 - Galère de notre temps (Patrick Cintas) - La calbombe céladone de Patrick CINTAS
      PRINTEMPS DES POÈTES - Intellos & populo
      ABC de la lecture
      Psychologie de l’injection causale (poème)
      Le personnage incréé
      Microbe-thérapie
 Le voyage en France - chantier en cours - DIRES 2 - ACTOR
      Un désir d’anarchie - D’où me vient cette sensation d’infini ?
 I - 6 personnages du Grand Voyage de Télévision - ANAÏS K. - Au temps des Colonies
      Anaïs K. - Mauvaise nouvelle
 I - 6 personnages du Grand Voyage de Télévision - LOUIS MARETTE - Voyage au pays d’Hypocrinde
      Le perroquet de Louis Marette (11)
      Le perroquet de Louis Marette (10)
      Le perroquet de Louis Marette (9)
      Le perroquet de Louis Marette (8)
      Le perroquet de Louis Marette (7)
      Le perroquet de Louis Marette (6)
      Le perroquet de Louis Marette (5)
      Le perroquet de Louis Marette (4)
      Le perroquet de Louis Marette (3)
      Le perroquet de Louis Marette (1)
      Le perroquet de Louis Marette (2)
 I - 6 personnages du Grand Voyage de Télévision - LUCE - Colicus & Yleus
      Avec LUCE... et ses Grandes Odes
 Section II - Gloses - PATRICK CINTAS – Notes sur Colicus et Yleus
      Avec LUCE... et ses Grandes Odes
 Section II - Gloses - BEN BALADA – Sur le Voyage en télévision (18 épures)
      Sagesse
      Le fils
 Extraits - Textes intégraux - Musique - Peinture - Ma petite bibliothèque portative
      Gilbert Bourson - La ré-invention du corps chez Rimbaud
      Pascal Leray - Impasse du sérialisme 1 - au piano contrefait
      La lettre de Bagdad - roman - texte intégral - de Patrick Cintas
      Cahier de la RAL,M nº 24 - La série à l’index
      Cosmogonies : Ici, peu de ’schizophrènes, beaucoup de ’paranos, et surtout énormément de ’cons
 Poésies de Patrick CINTAS - Choix de poèmes (Patrick Cintas)
      Il n’y a pas d’animal sans cette frayeur au bout de la nuit
      Le rêve est une conséquence du sommeil comme la poésie se déduit de l’éveil
      Kinoro : Poésie en justice... (2)
      Kinoro : Poésie en justice...
      Kinoro : « Ça fait mal à la poésie... »
      Foie de poète made in France (verres compris)
      Discours du président (20)
      Discours du président (19)
      Discours du président (18)
      Discours du président (15)
      Discours du président (16)
      Discours du président (17)
      Ode à l’angoisse
      Dialogue sur la poésie
      Discours du président (14)
      Discours du président (13)
      Discours du président (10)
      Discours du président (11)
      Discours du président (12)

Site officiel [>>

 

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2017 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -