Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Magnétique
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 8 mars 2015.

oOo

Au-dessus de ces plaines très étendues - dans un plan encore différent - c’est-à-dire dans le ciel jusqu’ici d’un bleu partiellement traversé de nuages gris, le vent se lève et commence à désagréger quelque peu ces amas de gouttelettes qui par ailleurs se multiplient jusqu’à prendre la place principale, la place essentielle des cieux, contribuant à l’assombrissement du paysage. Désormais, c’est un gris étale qui domine quasiment tout le ciel cependant que le vent gagne en intensité et que sa provenance devient multiple, un vent contradictoire dont la forme, maintenant, se mue en spirales, autant de bourrasques Intermittentes synonymes de chargement d’électricité, un chargement que l’on peut remarquer à travers la dilatation ou le gonflement conséquent des nuages qui ont partout effectué la jonction entre eux, des nuages de plus en plus épais devenus omniprésents. Au-dessous, la clarté des champs, le jaune écarlate des chaumes s’est largement atténué, le vent s’y engouffre aisément, courbant la tête des cultures, dessinant son propre mouvement, un mouvement de balayage ou croisé, un mouvement dans tous les sens, un mouvement incessant. Puis, des bruits de tonnerre déchirent le sifflement du vent et des lueurs fugitives se signalent à travers l’épaisse et presque uniforme couverture nuageuse, annonçant la présence de plus en plus grandissante de la foudre qui a peut-être l’intention de s’abattre, eu égard à la densité de l’électricité désormais présente dans une bonne partie du ciel. Personne ne sait encore quel sera le degré ou la force des intempéries, personne ne sait si les éléments se transformeront en averse, en orage ou en typhon. Ce qui est certain, visible, c’est l’assombrissement du ciel qui ne cesse de croître, un gris anthracite devenant omniscient et annonciateur, vraisemblablement, de fortes précipitations. Des nuages entremêlés et gorgés d’eau, donc, une électricité exponentielle qui annonce ses premiers feux à travers de vives lueurs, un vent tourbillonnant et des chaumes balayés de part en part, une terre prête à accueillir une averse, des trombes d’eau ou un déluge...

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -