Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Une littérature mystique
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 9 juin 2019.

oOo

Rien sans doute ne s’oppose davantage aux ruines que la littérature.
La puissance du labeur est telle qu’elle fait découvrir ou entrevoir l’immensité de la discipline, les frontières sans limite d’une entité abstraite rendue matérielle ou concrète par les contours de la subjectivité.
Oui, plus un auteur est subjectif, plus il fait avancer la littérature, jusqu’à s’effacer à son profit et ressentir, paradoxalement, l’étendue de l’éternité.
Se produit alors, parfois, un effet de dédoublement, comme dans les oeuvres de Nabokov, Bukowski ou encore Robbe-Grillet, le narrateur emportant avec lui les flancs de l’auteur, ainsi que son esprit, pour se transformer en personnage principal.
En littérature.
Spéculation, sensation, perception ... restitution conceptuelle ... animalité et réflexion se conjuguent, unissent leurs forces pour donner la pleine mesure à la littérature.
Sa puissance illimitée se ressent à travers l’engagement entier, à travers l’investissement total qui assure, en retour, une idée de son caractère illimité. Oui, plus l’auteur avance dans une oeuvre, plus il entrevoit la notion d’infini de la littérature. Cette notion s’accompagne d’une autre qui n’est autre que le silence et son concept. Oui, dans un esthétique paradoxe, la littérature n’est que silence, un silence singulier dont on ne se lasse pas et qui se rapproche de la conscience de la matière, conscience inexistante mais dont la présence y fait songer, une présence démesurée.
Oui, la présence démesurée de la matière, et donc du monde, donne une idée de l’infini littéraire.
Celui-ci se place ainsi ailleurs, ayant procédé à l’ouverture maximale de la conscience.
L’étrangeté du monde atteint son paroxysme, aussitôt annihilée par la littérature qui en repousse toujours les limites. Le monde et son étrangeté sont rejoints par l’eshétique de la littérature. Jusqu’à ce que la fusion s’opère ...

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -