Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Ornella Cortine, modèle
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 27 décembre 2020.

oOo

Qualifier cette fille par l’adjectif végétal n’est pas usurpé. Jeune pousse, herbe fraîche ou jonquille, voilà de plus amples précisions.

C’est une fille du disque, de l’astre incandescent qui aime se poser sur elle par le biais de certains vêtements particulièrement légers dont l’effet est de mettre en valeur, dans une permanente variété, ses jolies courbes toniques.
Ornella est l’incarnation type, l’archétype éminemment subjectif de celle qui se situe entre la femme-enfant et la femme tout court.
La plastique de cette fée Clochette se glisse aisément d’une tenue l’autre, la souplesse de ses textiles épousant la délicate circularité de son architecture à la fois douce et dynamique. Humble de par les cent cinquante six centimètres de sa verticalité, sa silhouette est audacieuse par son aisance dans l’espace et devant l’objectif, assurant volontiers un exhibitionnisme affectif envers celui qui la regarde.
L’on sent, et d’abord le Narrateur, que ce bel agrume est pressé, oui, cette jeune femme possède un cortex en mosaïque sollicité par divers mouvements, différentes forces parfois contradictoires. Pourtant, rien ne sert de courir ou discourir, il faut partir à point...
Véritable pépite, oui, immense bulle gazeuse, protéines effervescentes qui ne demandent, peut-être, qu’à être canalisées.
Simplicité et classicisme se disputent le premier rôle, d’un vêtement l’autre, sans que l’aura de son squelette ne perde en intensité. Son regard est grandement ouvert sur le monde qui la regarde.

Ornella : prénom romain, petit ruisseau phonique qui montre tous les reliefs de son écoulement ou passage. Y compris sur le forum, là, maintenant, au milieu de la Ville où tous les regards présents se braquent sur cette jolie fille tout de blanc parée. Une vestale ? Une courtisane ?... Une esclave ? Que nenni... Une actrice ? Une fille de scène ? Oui, absolument. Une fille de scène qu’il faut rapidement sauver, extirper de ce décorum... pour la laisser entre les mains du soleil, là, dans le monde moderne.
Acte héroïque non dénué d’une touchante considération de la part du Narrateur qui désormais la contemple dans un cliché plus vrai que nature : un haut de paille, des lunettes noires, un soutien-gorge blanc... tandis que le derme se laisse laquer par la puissance de feu du disque qui n’en démord toujours pas...

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2021 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - pcintas@ral-m.com - 06 62 37 88 76

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -