Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Forum] [Contact e-mail]
ESPACES D'AUTEURS
Ces auteurs ont bien
voulu animer des
espaces plus proches de
leurs préoccupations
que le sommaire de la
RAL,M toujours un peu
généraliste.
Valeur suprême de l'esthétique
Navigation
[E-mail]
 Article publié le 9 février 2014.

oOo

Les valeurs traversent le champ politique. Le champ moral, aussi. Le champ familial, également. Et bien d’autres encore.
Les systèmes de valeurs s’affrontent. Ou se complètent. Un certain nombre de valeurs perdurent, tandis que de nouvelles surgissent. Permanences et évolutions de l’espèce humaine …
Parmi toutes celles que nous connaissons, que nous défendons ou combattons, je crois que l’une d’entre elles - je la définis comme telle par commodité - est à la fois singulière et universelle : celle de l’esthétique.
Le mot est récent, il provient du XVIIIe siècle, signifiant la théorie du sensible, même si les racines proviennent de la Grèce antique et ses canons de beauté.
C’est l’opposition entre le subjectif et l’objectif. A partir de ce moment, ce qui importe n’est pas l’objet considéré, mais la perception de cet objet. C’est déjà, en quelque sorte, la naissance de l’art moderne.
Cette philosophie du regard, peu à peu, devient un état. Oui, on peut en permanence jouir de la beauté des choses, de la matérialité du monde.
Ainsi du disque, du soleil et de son coucher dont l’itération n’est jamais la même … mobilité du disque, désagrégation des couleurs donnant forme à un entremêlement singulier unique et provisoire … avant de se lever, à nouveau, avant de s’élever, ailleurs, et de créer avec son cadre - port, voie ferroviaire, mont, horizon liquide … - une impression statique bientôt absorbée par la mémoire et ses sensations propres.
Ainsi de l’intensité lumineuse plaquée sur la surface d’un temple ou sanctuaire, une intensité dévoilant un large spectre, du jaune cru au cuivré finissant, les étapes intermédiaires étant assez brèves de par l’impact de la saison, la saison de l’hiver …
Ainsi de ce périmètre urbain d’où émerge, soudain, une habitation ancienne, une maison d’un autre temps et dont la rénovation récente, respectant à l’identique ses caractéristiques, apporte un surcroît de lumière et de netteté à son environnement …
Ainsi de l’extraction de cette femme, ainsi de cette dame qui referme, maintenant, la portière avant de son véhicule, et dont la tenue civile, mêlée aux gestes ou mouvements subjectifs, impriment une présence unique et dense … dans l’espace …
Ainsi de ces cristaux liquides à l’intérieur desquels deux visages apparaissent, à l’intérieur desquels se matérialise une amorce inédite de séduction …
Ainsi de ce morceau ou mouvement classique, de cette partition écoutée directement - musiciens, chef d’orchestre, velours rouge … - , ou mémorisée et dont le souvenir est si précis qu’il surgit dans le cortex, sans prévenir. Soudainement. La puissance des cuivres, la précision des cordes, les vagues ondulatoires de la mélodie, oui, tout cela revient …
Ainsi …
L’esthétique est partout, donc. Une esthétique … panoramique.
Ainsi soit-elle.

 

Un commentaire, une critique...?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides. Servez-vous de la barre d'outils ci-dessous pour la mise en forme.

Ajouter un document

Retour à la RALM Revue d'Art et de Littérature, Musique - Espaces d'auteurs [Contact e-mail]
2004/2020 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Patrick Cintas - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs

 

- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -