Aux victimes civiles d'une guerre sale.






samedi 28 mars 2015

   

Rédaction : Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Valérie Constantin, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Benoît Pivert, Stéphane Pucheu, Johnny Rasco, Alan Sévellec, Robert Vitton, Pierre Vlélo, Nicolas Zurstrassen.

Pour l'envoi de propositions, utilisez le contact ci-dessus.

 

La RALM nº 91
sera mise
en ligne
le 1er avril
prochain
avec la
publication
de la revue
CORTO nº 22

Sommaire :

Bonne année ... [Sélection du trimestre] ...le meilleur des textes reçus.
  [Intro...]
[Feuilletonistes...]La narration en question...
[Poésie...]Toujours vivante...
[Théâtre...]Trois approches...
[Des idées...] De tout un peu.
[Arts...]Trois glissements.
[Musique...]Deux bruits.
[Palmarès 2014...] Les articles les plus lus.
[Chronique...]Seconde chance d'Andy Vérol/Léonel Houssam.

Qu'est-ce qu'une revue?

En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle ni générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.

Patrick Cintas.
Responsable de la publication.

 

 



Valérie
Constantin
ASEMIC ART


[ICI]


 

Sélection du trimestre
in progress
tous les lundis

C'est ici qu'on suit la construction
du numéro en cours de la RAL,M
semaine après semaine...
jusqu'à la fin du trimestre.

Travaux en cours
[Copiez ce message pour le diffuser]

Nouveautés dans la RAL,M
************************

http://www.ral-m.com/revue/

Prochain nº de la RALM le 1er avril..

 

Edito
********

-  Si vous me cherchez, je suis à la fenêtre - nouvelle de Pierre VLELO - "Je confesse que je me fous éperdument de ce qui se passera une fois que je ne serais plus là pour regarder." Vivre ? Et comment !

 

A la Une
********

- Question de Renaud Alixte - Mais qui me croira si je mens ? "Cette année, sous le dictat national socialo-droitiste, je ne prends pas de vacances. Je vais bosser tout le temps. Je vais tout faire pour ne rien faire."

 

Feuilletons
*********

- Que diriez-vous d'un feuilleton pour approcher le printemps avec la fleur de l'âge ? - CHAPERON-ROUGE de Gilbert Bourson - 5. Maman va sâ€â„¢inquiéter, hé oui, elle sâ€â„¢inquiète- "Gare au loup et à ses écailles de poisson à chair grasse et à ses yeux velus de groseille à maquereau. L’innocence est lisible d’être menacée de lecture adultère dit maman critique qui radote en tirant le cordon bleu doxologique et touille la popote du loup de ses rêves."

- XVI - Mon imagination est en train de me bouffer la queue !? - Comment j'ai rencontré Arto*- Un nouveau feuilleton de Patrick Cintas - A propos de l'infantilisation du monde... et de la littérature. -  "Ici, on rend possible tout ce qui peut lâ€â„¢être sans toucher aux principes de la conversation."

- La calbombe céladone de Patrick Cintas - Le meilleur de la poésie - "Mettez la poésie entre les mains dâ€â„¢un amateur de monuments aux morts et vous lirez une poésie pleine de morts et de monuments, sans compter les médailles."

 

Livres de la semaine
*****************

- Ojos no 39 - [Dans la RALM]
- Isla Negra no 398 - Avec Carlos Barbarito - [Dans la RALM]
- Chemin faisant - recueil de Jean-Michel Guyot - [Dans la RALM] - texte intégral.

Nouveautés:
**********

Renaud Alixte
- Mais qui me croira si je mens ?

Gilbert Bourson
Chaperon-Rouge
- 5. Maman va sâ€â„¢inquiéter, hé oui, elle sâ€â„¢inquiète.
Portraits et propos à vue de perdrix
- Portrait dâ€â„¢un papier peint.
- En venir aux mains.
- Le vrai oiseau.
- Ne pas hésiter à sâ€â„¢faire casser le pont.
- Crottes de biques et tremblements.

Patrick Cintas
La calbombe céladone
- Le meilleur de la poésie.
alba serena
- Vertus du poète.
- Content de vous revoir !
- Jouet de la terre....
- Ça en fait, des poètes !
- Tout à refaire...

Daniel de Cullá
- El avaro de Mollate.
- SOOO.
- Tócame los cojones, Romanones.
- Un libro y una flor.

Romain Gambois
Poésies matinales :
- Dialogue de muets.
- Le cercle privé.

Jean-Michel Guyot
- Quantique des étoiles.
- La clairière.

Pascal Leray
Plaques tournantes (poésie)
- Les archers uchroniques.
- La moisson cérébrale.
- Archers synchrones.

LUCE
- Une chance de te quitter.
- Au viol !

Stéphane Pucheu
- De l'hyperpuissance du flux narratif.

Alan Sévellec
Autres fragments de "Un captif écrit sur la neige"
- Prise au piège.

Pierre Vlélo
Otrofictif
- 23 - "Voilà toute la poésie dont sont capables les enquêteurs. Vous comprenez maintenant que je veuille faire mieux, non ?"

Nicolas Zurstrassen
Miroirs brisés:
- 39 propositions.

Suivez l'actualité de la RALM [FACEBOOK]

https://www.facebook.com/chasseurabstrait

 

Édito
La poésie a des racines.
Cultivez-la !
Vivre ? Et comment !
Si vous me cherchez,
je suis à la fenêtre
nouvelle de Pierre VLELO

NOUS OFFRONS DEUX POSSIBILITÉS À NOTRE AIMABLE CLIENTÈLE :
REVENIR OU PARTIR. - Otrofictif.

Je confesse que je me fous éperdument de ce qui se passera une fois que je ne serais plus là pour regarder.
Et en ce moment, je ne fais que regarder. Ne comptez pas sur moi pour agir.
Je ne dis pas que je me complais dans l'inaction. En vérité, je ne m'y sens pas bien. Mais alors pas du tout.
Pourtant, je ne bouge pas. Je regarde.
Sinon, je suis comme tout le monde : je me nourris. Et pour me nourrir, je rends service. Ça fait de moi un larbin. Mais ai-je les moyens de me comporter comme un chef ? Non. Et ai-je pensé une seconde à me situer en dessous du domestique ? Non plus.
Voilà, voilà.
Comme on dit : Plein le cul !
Si vous me cherchez, je suis à la fenêtre.

 

À la Une
En nombre del Arte. En nombre de la Belleza. En nombre de la Verdad. En nombre del Orden. En nombre de la Ley. En nombre de la Bondad. En nombre del Deber... Palabras, palabras.
Vicente Huidobro
http://www.vicentehuidobro.uchile.cl/

 

 

Mais qui me croira si je mens ?
question de
Renaud Alixte
Cette année,
sous le dictat national socialo-droitiste,
je ne prends pas de vacances.
Je vais bosser tout le temps.
Je vais tout faire
pour ne rien faire.

En France,
on se suicide bien,
on déprime encore mieux
et l'avenir ne promet rien d'universel.

C'est beaucoup.
Tellement que je me couche.
Je me couche là,
comme un chien,
à deux pas de la niche
dont je possède la clé.

tramos-e

Claudio Simiz :
sus respuestas
y poemas

Entrevista por
Rolando Revagliatti

[Aquí...]

El poeta lo sabe :
entre la íntegra locura
y la obscena cordura
sólo media un paso,
y él está
(todos estamos)
sosteniendo la vida
con un pie en cada abismo.

Soy un tipo más bien solitario que, paradójicamente o no, vive “condenado” a la comunicación, fundamentalmente la verbal. Esas experiencias de animación cultural surgen, en primera instancia, de la necesidad de contactarme con la vida social, luego de la acotada experienciauniversitaria que ya describí. Iba descubriendo el mundo con actitud militante, esperanzadaen las posibilidades de cambio. Sin embargo, ya en mis veinticinco años, me iba dando cuenta de que la “política de los políticos” no era para mí, y sí lo era un territoriode experimentación, de comunicación y construcción grupal y horizontal, que ora con vértice en lo comunicacional, ora en lo educativo o artístico, me deparaba el sentimiento de estar desarrollando una tarea imprescindible para el crecimiento grupal e individual, autogestiva y contestataria del poder, de lo culturalmente impuesto.

 


    Pascal
Leray
MUSIQUE


[ICI]
Nouvel
enregistrement


[Arc réflexe]

 

 

Feuilletons
XVI - Mon imagination est en train de me bouffer la queue !?
Comment j'ai rencontré Arto*
Un nouveau feuilleton de Patrick Cintas
A propos de l'infantilisation du monde
...et de la littérature.

« Je peux vous poser une question, monsieur Arto ?

— J’y répondrai si je connais la réponse…

— Est-ce que vous me suivez ou est-ce que vous m’accompagnez ?

— Je vous suis. Et pourtant je vous accompagne.

— C’est possible, ça ?

— Ici, on rend possible tout ce qui peut l’être sans toucher aux principes de la conversation. Mais c’est quelque chose que vous pouvez pas comprendre parce que…

— Parce qu’on vous a dit de la fermer sur ce sujet délicat ?

— C’est parce qu’il est délicat que je la ferme. Pas parce qu’on me l’a demandé ! »

* Suite proleptique de "[J'encule Marine]"

 

oOo

 

Il y a des choses simples comme un regard et d'autres qui en compliquent le sens. Pierre Vlélo.
Livres de la semaine
Conditions : eTexte intégral/ Chronique/ Livre reçu [Contact]
Cliquez

 

Le meilleur
de la poésie

Mettez la poésie entre les mains d’un amateur de monuments aux morts et vous lirez une poésie pleine de morts et de monuments, sans compter les médailles. Mettez-la sous le coude d’un doctrinaire genre salaud ou pédant et vous succomberez sous le poids des démonstrations et des combats. Mettez-la où vous voudrez, même entre les mains du pédagogue qui trouvera bien dans le corbillon de quoi alimenter la soif de connaissances amusantes de tous ceux pour qui la poésie ne vaut pas la scarlatine.

À ce train-là, on descend au premier arrêt, même en rase campagne ou en plein cœur d’un désert de glace ou de sable.

Certes, la poésie est une fonction naturelle à l’homme. Il fait de la poésie comme il respire, c’est bien connu. Mais entre l’extase provoquée par un tir au but et le régal d’une belle pensée, il y a de l’espace ! Et même beaucoup d’espace. Tellement d’espace qu’il faut, d’un bord à l’autre du gouffre créé par la différence de qualité, une optique à focale croissante pour ne pas se perdre de vue.

Or, malgré de louables efforts d’un côté comme de l’autre, on se voit de moins en moins. On ne se fréquente plus comme avant. On en vient à se distinguer. Et tant de distinction confine à la séparation tôt ou tard.

 

Que diriez-vous
d'un feuilleton
pour approcher le printemps
avec la fleur de l'âge ?
CHAPERON-ROUGE
de Gilbert Bourson

Je lui ai bien recommandé d’éviter les embûches de la réalité qui snobe la fiction comme dans ces histoires qui prennent les risques qu’ils font courir aux chaperons comme aux rouges bonnets des fillettes. Gare au loup et à ses écailles de poisson à chair grasse et à ses yeux velus de groseille à maquereau. L’innocence est lisible d’être menacée de lecture adultère dit maman critique qui radote en tirant le cordon bleu doxologique et touille la popote du loup de ses rêves.

 

Rédaction - Les travaux des membres de la rédaction - works in progress
  Pierre Vlélo
Reprise d'Otrofictif

 

  Nicolas Zurstrassen
Dernière proposition...

 

Pascal Leray

AVEC L'ARC NOIR II
livre 2. Cahier 2.

Plaques tournantes,
Recettes.

2013 - 2014

A suivre chaque semaine :

Pour faire suite à
Chez Le chasseur abstrait
édition papier - 440 pages.

>> Catalogue

 

oOo

 

Pascal Leray

L'Œgmur

Dernières parutions:


>> RAL,M nº 87


Le projet !
Pas moins de huit romans publiés dans la RAL,M en lecture gratuite et un neuvième chez Le chasseur abstrait en versions papier et numérique.

>> Etc.

+ liens externes

[Le soir de mnose] - Journal

[Irniv Gyirn] - Galerie

 

Littérature
numérique

La couille
de Saint Pierre

ébauche
avec le Grand Jeu de l’Auteur

On a beaucoup parlé de ses larmes, mais jamais de sa couille (il n’en avait qu’une). Télévision, qui voyage sans Mentor (hélas pour lui !), l’a rencontré. Un objet en témoigne, que la RAL,M est fière de présenter à ses lecteurs. Que l’on clique sur l’image pour s’en rendre compte.

 

Espaces d'auteurs

2 nouveaux

projets

 

'LUCE'

En voyage - poésie

J'irai peut-être au bout de cette merde d'existence. T'en sais rien toi non plus. Et t'es pas le seul à aimer la vie. Le plaisir surtout. Alors... tu me le donnes ou il faut que je gagne du pognon...?.

---Dernières parutions:

------ Au viol !
------ Une chance de te quitter
------ Printemps de poètes - S'insurger dans la joie - Du 7 au 22 mars ? Voilà que j'écris des poèmes !
------ Parlons français !
------ On parle en vers à Pôle Emploi !

 

oOo

 

Romain
Gambois

L'hiver - poésie

Si l'hiver ressemble à la mort, il me reste trois saisons pour aller où je vais. Je me propose d'explorer cette triple métaphore, en commençant par le printemps parce que tu viens d'arriver.

---Dernières parutions:

 

 

Lettres vagabondes
Benoît Pivert


Deux cynégètes infatigables - Henry de Montherlant - Roger Peyrefitte. Correspondance (1938-1941)

 En 1938, lorsque débute la correspondance entre Henry de Montherlant et Roger Peyrefitte,  Montherlant a quarante-trois ans. Les Bestiaires (1926), les célibataires et les trois premiers volumes des Jeunes Filles (1936-1937) ont déjà assis sa notoriété. Peyrefitte, de dix ans son cadet, a dû démissionner de son poste de secrétaire d’ambassade à Athènes, après un scandale l’ayant mis aux prises avec le protégé d’un amiral grec. Peyrefitte et Montherlant ont fait connaissance un an plus tôt. Ayant appris par un ami commun que Montherlant partageait son goût pour les adolescents, Peyrefitte s’est enhardi et a abordé l’écrivain dans une de ces kermesses parisiennes où les messieurs, amateurs de jeunes gens, traquent leur proie. Une amitié est née. Pendant plusieurs années, les deux compères vont échanger une correspondance cryptée et fleurie, partageant leurs bonnes fortunes et leur mésaventures, s’échangeant les bonnes adresses et parfois leurs jeunes amants. Ce sont les lettres de deux satyres très en verve.


Lire la suite [...]

---Dernières parutions :

 

 

 

Nouveau

Jeux d'OH

[Dans la télévision...]

alors monsieur qui n'avez rien dit/quand madame a commis sur ma personne/une violence indigne de la poésie/que vous étiez venu chercher dans la rue/le roman doit-il reculer devant la poésie ?

Poésie

toujours vivante !

Alors une fois que vous avez composé, vous considérez l’objet : parce que c’est un objet : et vous évaluez son équilibre : vous laissez votre esprit danser avec les mots : s’il ne danse pas : c’est mauvais signe : et s’il danse : c’est encore plus mauvais signe !

Pierre VLELO

Otrofictif

Dernières parutions:

Otrofictif est un poème narratif. Je le réécris ici complètement, semaine après semaine, si la poésie me prête vie ! Le titre m'a été suggéré par Patrick Cintas. Auto/otro... j'essaie de regarder les autres sans trop donner à penser que je ne suis pas capable d'autre chose.

 

Robert Vitton

Le zinc

Berceuse pour
un grognon salé

DORS
----------------Les anges sont
Longs comme des vielles
Lucifer sur son
Rouge canasson
Lit du Supervielle
Il pleut mon garçon
Fabre d'Eglantine
Qui sait les saisons
Ecrit sa chanson
Sa plume trottine


Lire la suite [...]

 

 

 

Valérie
Constantin
plasticienne

LIENS :

Site personnel :
valerieconstantin.ral-m.com

RAL,M 89 :

>> RAL,M nº 89

Trauma I, II & III Film
in progress

Facebook :
valerie.constantin.79

 

Gilbert Bourson

---Dernières parutions:


>> RAL,M nº 88

Texte intégral
Publié aussi dans la revue
Corto nº 21
pour les versions papier
et numérique
Portraits et propos
à vue de perdrix

 

Daniel de Cullá

Primicias

 

Nuevo libro en librería:
El ser humano, animal en origen y con instintos,es también espíritu, filosofía, trascendencia... Somos animales parciales que osan buscar la verdad (al precio que sea). A todo nos atrevemos, y esa osadía es la esencia de nuestra naturaleza. Hemos osado levantar la cabeza y dejar de agachar los ojos: quizá por eso se nos nie ga el paraíso o quizá por ello algún día lleguemos a encontrarlo, ¿quién lo sabe?Mientras tanto, debemos seguir buscando, debemos seguir sufriendo y debemos seguir tanteando en la oscuridad con nuestro bastón del intelecto.Estos poemas van dedicados a esos seres que se atreven a pensar, que se atreven a vivir y ¡a dar la mejor versión de sí mismos!
[En Amazon...]

Y

[AQUÍ]

 

 

Alan Sévellec

Un captif écrit

sur la neige

Celui véritable qui ne triche pas. Mais celui-ci échappe toujours, éternellement à l'attention. Lequel vous baise, vous perd. Quoi que vous tentiez. Car vous ne gagnerez pas, c'est prévu, autant vous laisser transporter sans plus de résistance, assis dans ce grand cinéma. À croire pouvoir diriger les choses. Si l'on tient encore à faire des images, depuis le temps qu'elles ne portent plus... en tous les cas... c'est décidé, que le rythme accroisse sa cadence. Comme pour un blues virant sa transe et roulant à s'en tordre l'ivre gosier des chanteurs transportés à l'unisson. Le silence énorme du ciel rose. Les répliques fusant un soir où l'on se sent puer de tout son passé... même Jusqu'à cet air de rancune qui ne vous rafraîchit plus malgré tout l'air du soir.

 

[Texte complet ICI>>]

 

oOo

 

Alan Sévellec publie
un autre roman
chez [Petits tirages]


Cliquez

 

 

 

Impression/Improvisation/Composition
(Kandisky)

[>>CATALOGUE]

Souffle
poétique

C'est que le souffle poétique est pris dans une double interrogation.

Il interroge l'espace à portée de parole et il s'interroge sur la portée exacte de son geste, pour ainsi dire de sa geste, c'est-à-dire de sa gestation au sens clinique et clanique du terme, sur sa validité pratique, sur ses conséquences aussi, à cette nuance près: jamais l'interrogation ne freine l'élan premier et dernier: la parole a toujours le dernier mot. - J.M. Guyot. [Quelque part entre vivre et écrire]

Miroirs brisés

Espace de

Nicolas Zurstrassen

 

Dernières parutions:

 

Découvrez

les espaces

d'auteurs

[ICI>>>]

 

Patrick Cintas

[>>...]

gor ur patrick cintas

 

État des lieux

 

Cliquez pour lire dans la RAL,M
ou dans la Télévision

texte intégral

 
Gor Ur,
le Gorille
Urinant
Le dieu
que vous
aimerez haïr
Tome I Tome II
          
 

Tome III

Le voyage en France

FIL 1 FIL 2
 Marvel in Hell Saga de
Louis Marette

in progress





Se continue sur [MCM]

En librairie
[Catalogue Chasseur abstrait]

Les aventures
de Télévision

Cependant Calypso se réjouissait d'un naufrage qui mettait dans son île le fils d'Ulysse, si semblable à son père.

Télévison, enfant, se donne la mort.

Il arrive devant la porte de l'Enfer. Le Diable ouvre :« Désolé, petit, mais il n'y a plus de place. Va voir à côté. »

L'enfant frappe à la porte du Purgatoire. « Il n'y a pas de place pour toi ici ! »

Il frappe à la porte du Paradis :  « Je ne peux pas te recevoir ici, mon enfant, dit Saint Pierre. Mets-toi dans un coin en attendant. » Et l'enfant se met à attendre avec d'autres. Pour tromper le temps, il écrit Les chiens du Paradis.

Plutôt qu'une parodie de la Divine Comédie, ce travail est un relatif du poème de Pound, Cantos. Mais ici, quand le poète (enfant) veut entrer en Enfer, il en est empêché. À la place de l'Histoire, il ne rencontrera que lui-même. Et pour finir, au Paradis il ne trouvera qu'une niche dans l'attente d'assumer son destin de damné.

[http://www.ral-m.com/television]

Curieux...

Lecture
aléatoire

[Dans la télévision...]



 

TELEVISION

>lisible

sur téléphone<

Choisissez un mode de lecture




Site mobile

© 2015 Patrick Cintas


    Patrick
Cintas
MUSIQUES


[ICI]

 

 

Daniel
 de Cullá
MAIL ART


[ICI]

et [ICI]

 

Journal de bord
      

   Dernières parutions :

Otrofictif, poème narratif - Otrofictif 23
Espace de Pierre VLELO - Si vous me cherchez, je suis à la fenêtre
Tome II - Comment j’ai rencontré Arto - XVI - Mon imagination est en train de me bouffer la queue !?
Chaperon-rouge (feuilleton de Gilbert Bourson) - 5 - Maman va s’inquiéter, hé oui, elle s’inquiète
La calbombe céladone de Patrick CINTAS - Le meilleur de la poésie
Renaud ALIXTE - Mais qui me croira si je mens ?
LUCE - En voyage - Au viol !
LUCE - En voyage - Une chance de te quitter
Portraits et propos à vue de perdrix - Portrait d’un papier peint
Portraits et propos à vue de perdrix - En venir aux mains
Portraits et propos à vue de perdrix - Le vrai oiseau
Portraits et propos à vue de perdrix - Ne pas hésiter à s’faire casser le pont
Portraits et propos à vue de perdrix - Crottes de biques et tremblements
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Vertus du poète
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Content de vous revoir !
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Jouet de la terre...
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Ça en fait, des poètes !
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Tout à refaire...
Espace de Daniel de CULLA - El avaro de Mollate
Espace de Daniel de CULLA - SOOO
Espace de Daniel de CULLA - Tócame los cojones, Romanones
Espace de Daniel de CULLA - Un libro y una flor
Romain GAMBOIS - L’hiver - Dialogue de muets
Romain GAMBOIS - L’hiver - Le cercle privé
Plaques tournantes - Les archers uchroniques
Plaques tournantes - La moisson cérébrale
Plaques tournantes - Archers synchrones
Autres fragments - Prise au piège
Essais (Stéphane Pucheu) - De l’hyperpuissance du flux narratif
Essais de Jean-Michel GUYOT - Quantique des étoiles
Poésie de Jean-Michel GUYOT - La clairière
Chaperon-rouge (feuilleton de Gilbert Bourson) - 4 - Peau de beurre et popotin
Tome II - Comment j’ai rencontré Arto - XV - Si le passé n’existait plus, la nuit m’en séparait encore
Claudio SIMIZ - Claudio Simiz : sus respuestas y poemas - Entrevista realizada por Rolando Revagliatti
Rolando REVAGLIATTI - Claudio Simiz : sus respuestas y poemas - Entrevista realizada por Rolando Revagliatti
LUCE - En voyage - Printemps de poètes - S’insurger dans la joie - Du 7 au 22 mars ? Voilà que j’écris des poèmes !
Otrofictif, poème narratif - Otrofictif 22
Renaud ALIXTE - Poètes, vos paperasses !
LUCE - En voyage - Parlons français !
LUCE - En voyage - On parle en vers à Pôle Emploi !
Musiques de Pascal LERAY - Arc réflexe
La calbombe céladone de Patrick CINTAS - Rêveurs ministériels
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Les fenêtres sont denses. Réduisez vos murs à la fenêtre...
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Tu hantes les théâtres de l’attente rose de l’ombre...
Choix de poèmes (Patrick Cintas) - Moins de poésie dans la piscine rose et bleue...
Portraits et propos à vue de perdrix - Après la lettre de Lord Chandos
Portraits et propos à vue de perdrix - Âme sur canapé
Portraits et propos à vue de perdrix - L’argument de la pièce est de le chercher c’est la pièce
Portraits et propos à vue de perdrix - Bof !! la poésie
Portraits et propos à vue de perdrix - Éjaculation c’est l’âme de la phrase

Lire toute la sélection du trimestre dans le   
[dernier numéro de la RAL,M]
   
in progress
   

 

Pascal Leray

[ICI]
VIDEO ART
Valérie Constantin

[ICI]

 

Podium

Plus de statistiques [ICI]  

Articles les plus lus

En ce moment

Espace de Valérie CONSTANTIN/Galeries de Valérie Constantin  Compressions de 100 centimètres carrés
*ATTENTION - l’expo se termine au Carla-Bayle dimanche 22 février*
*et reprendra la semaine prochaine à Pamiers*

Espaces d’auteurs/Espace de Daniel de CULLA  OJOS nº 39
Le zinc de Robert VITTON/LE ZINC DU FORGE-MÈTRE  Berceuse pour un grognon salé

Livres numériques les plus téléchargés

Février 2015

[Dictionnaire philosophique de Voltaire]
Texte intégral

Edition de P. Cintas.

1er

+20.000 téléchargements



oOo
[La Condesa Sangrienta]
Texte intégral

De Alejandra PIZARNIK.
Ediciones www.elortiba.org

2e

+1.400

 

oOo
[Saga de Louis Marette]

sur [MCM]
PDF à télécharger

3e

+880

2004/2015 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

 S'inscrire au fil RSS RAL,M 

Add to Google 
  

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457