Sites associés :



mercredi 20 février 2019

   
Peu d'œuvres donne beaucoup d'amour-propre,
beaucoup de travail donne infiniment de modestie.
Balzac.
nouveautés tous les lundis

 Pour adresser vos contributions (Comité de lecture)


NOUVELLE  RALM  -  Janvier  2019 - No 106
Si vous souhaitez suivre la publication de la RALM, adressez-vous à Patrick Cintas qui vous inscrira sur sa liste personnelle [NEWSLETTER] - Fréquence : 1 semaine. Vous pouvez aussi utiliser notre [TWITTER]. Et même notre [BACKEND (derniers articles publiés)].
Catalogues raisonnés - Après respectivement 15 et 20 ans d'activité, la RALM et le Chasseur abstrait sont heureux de présenter les 2 catalogues pleinement assumés et raisonnés de Patrick Cintas [des jours à l'Héméron - RALM no 103] et de Pascal Leray [Catalogue du sériographe - RALM no 102]. Espérons que d'autres auteurs se joindront à cette activité raisonnée sans laquelle l'édition n'a plus de sens. Certes, il y faut du souffle et de la générosité, mais il n'y a pas d'œuvre littéraire ni de série commerciale sans cette constante réflexion de l'auteur sur l'avenir de son travail.
À la Une 
 Rolando Revagliatti
poesía

poemario de Rolando Revagliatti
"Viene Junto Con"
tercera edición corregida
Rolando Revagliatti

La cama

Es expandiéndome
mientras la procuro
para hacerla mía
repartiéndome en el contacto
desalojándome de los huesos
demandantes de abandono
apenas conexos los huesos
Es sólo allí y en esas
tremendas y deseadas circunstancias
cuando tengo de un plumazo toda
mi puñetera humanidad.

[texte intégral dans la RALM...]

"Viene Junto Con"
Rolando Revagliatti
Dernier numéro

in progress
La RALM (revue web) se contruit chaque trimestre.

 

 1º) Un auteur est choisi pour être publié dans la revue CORTO (revue papier).

 

Qu'est-ce qu'une revue ?
En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle ni générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.
Patrick Cintas
Responsable de la publication

 

 2º) Un choix de textes est publié chaque semaine pendant tout le trimestre :
Semaines
janvier/mars 2019 - nº 106
Semaines en cours
"Viene Junto Con" - tercera edición corregida
Sériatim - nouveau poème de Patrick Cintas
Roland Nadaus - Regards sur l’Enfant Jésus (2)
Pascal Leray - Destination de nos rétrospections
Pascal Leray - Génèse des séries - « Ce cahier-ci... » - Chantier 22
Alicia Salinas y pelear por la construcción de una verdad que no nos aliene - Entrevista realizada por Rolando Revagliatti
Benoît Pivert - Mes amis d’Emmanuel Bove
RALM Nº 106 - janvier 2019 - El canto desgarrado de los dioses de Francisco Azuela
Derniers articles publiés - le numéro en cours in progress [>>ICI]

L'approbation du public est à fuir par-dessus tout. Il faut absolument empêcher le public d'entrer si l'on veut éviter la confusion. J'ajoute qu'il faut le tenir exaspéré à la porte par un système de défis et de provocations. André Breton - Manifeste 1930.

Derniers articles (moins d'un mois)
17 février
Diseño integral y diagramación : Patricia L. Boero.
1

17 février
Cliquer pour lire
2

17 février
Quelle arme cependant opposer à la vie… ?
Le choix n’est pas facile et la chance n’y peut
Rien. La corde ou le couteau, le poison, le feu…
Cela  [...]
3

17 février
« En fait, me dit le chien,
Renaud Alixte c’est moi.
Nano est un sobriquet.
— Un sot briquet… ?
Je ne comprends pas…
— Il n’y a rien à  [...]
4

17 février
5

17 février
301
Cet homme que je ne connais pas.
Il disparaît dans le fond de la rue.
Je suis toujours assis sur le banc.
302
Se chercher dans le  [...]
6

17 février
« Vous cherchez peut-être le moyen de vous en tirer.
Inutile, mon vieux.
Nous n’avons rien à vendre,
surtout pas nos musées.
Ils brûleront  [...]
7

17 février
Un rêve. Un choc. J’ai cru mourir dans mon sommeil.
J’ai tremblé pour la première fois.
Je dormais du même sommeil.
J’ai reconnu le casier à  [...]
8

17 février
Un à un, ou deux par deux,
comment leur enthousiasme aurait-il pu durer ?
Puis le mystère, le vide enfin.
Un tramway traversa le carrefour.  [...]
9

17 février
« Comprenez-vous le sens de mon rêve maintenant, toubib ?
Comprenez-vous ce que je me suis dit dans le sommeil ?
— Surtout ne cherchez pas à me  [...]
10

17 février
O ma langue s’est enfin déchirée !
Dieu qu’il est doux de n’avoir plus de langue.
Oh je n’ai plus l’intégralité de ma langue,
et me v’là tout  [...]
11

17 février
1
La falta : lo que falta, qué es, no es ni faldas ni pantalones, qué mismo digo, ni el mazo del primate, ni la sonrisa del héroe o de la heroína  [...]
12

17 février
Desperté temprano.
En Lativia amanece casi siempre igual y ese día no era la excepción.
Revisé mi celular sacándolo del bolsillo.
Lunes 4 de  [...]
13

17 février
¿Qué es lo importante en la vida ?
Carta a mí mismo :
¿Si este fuera el último día de tu vida, cuál sería tu equipaje para presentarte ante Dios ?  [...]
14

17 février
Des inscriptions latines apparaissent, là, sous le sable qui glisse, qui s’évacue latéralement, de par l’action conjointe de ma main et du vent.  [...]
15

17 février
16

17 février
Certain et le pouvoir et tout le reste de ce manque rien à profusion. Où l’incipit rassemble les possibles jeux se trouve la présence. Un lac de  [...]
17

17 février
mais tu parles
et je ne t’entends plus, je te regarde
mais tu parles
et dans la foule bruyante, soudain silencieuse,
je ne vois plus que  [...]
18

17 février
Si j’essaie d’analyser ma production des trente dernières années en ensemble fonctionnels, je puis m’appuyer sur des catégories génériques que je  [...]
19

17 février
Pas une ligne qui, dans le sillage de mes dunes, n’écume de rage
La géante aux pieds légers prend des airs
Ses poses lascives exaspèrent les  [...]
20

17 février
Pour Valérie ces mots de neige aux siens mêlés
De nuque en épaule, douceur ruisselle
Nuit calme, aérée, presque aérienne
Cette nuit de pleine  [...]
21

17 février
Le rat de marée est une espèce solitaire couverte de lichens
De songe en rêve, l’ai traqué
Jusqu’à en faire l’ami des jours de pluie
Et manque  [...]
22

17 février
L’homme-bulldozer inflige de graves blessures
Ne creuse aucun sillon diurne ou nocturne
N’œuvre que pour la gloire des jours à venir
Temps se  [...]
23

17 février
Habiter le poème passe par sa fréquentation.
Y demeurer est impossible, sauf à être habité-hanté par lui sans mesure. Commence alors une descente aux  [...]
24

17 février
Rideaux et faillites
c’est le jour qui vient
avec la tentation
d’une démolition
nouvelle
d’une belle cuisse
d’une allée ouverte
vers un  [...]
25

17 février
Entre les genoux
passe le Jourdain
où frétille
la robe de la langue
dans l’autre écorchure
où dérober les bœufs
du soleil exposant  [...]
26

14 février
La semaine prochaine...
27

14 février
luce est le personnage de LUCE. Fille de bonne famille parisienne, elle refuse la révolution des déclassés. Elle devient anarchiste, casseuse et  [...]
28

14 février
Rappelons les faits : à la fin du chapitre I.11, Frank Chercos se lance à poursuite à la fois de Justine et de Pedro Phile en compagnie de Chico  [...]
29

14 février
Aujourd’hui
Ce soir
Dans la minute
Il n’y a pas d’autre chemin
Caminante pas d’autre raison…
Vous êtes utiles et je ne le suis pas.
Même si la  [...]
30

10 février
Cliquer pour lire
31

10 février
Et voici ce que nous lûmes,
Signé Renaud Alixte :
***
Le poète est un homme nu
ou nue est la femme si c’est un poète
et ainsi je m’avance  [...]
32

10 février
Quel animal ici peut comprendre ce rire ?
Assis devant l’exergue aux ors déjà anciens,
Il secoue son habit de pauvre comédien.
Il ne sait plus dès  [...]
33

10 février
291
L’oubli dans la valise des voyages,
Puis dans la chambre des hôtels
Et enfin dans le cœur des habitants.
292
L’insecte virevolte dans la  [...]
34

10 février
Dans les rues
Dans les champs /
Tu l’as toujours su :
Mais tu reviens toujours.
Là-haut à la fenêtre
Une belle t’attend /
Mais pour l’instant  [...]
35

10 février
L’angoisse s’est éteinte avec
La promesse d’une nuit sans fin.
« Tu n’en sortiras jamais ! »
Bulle blanche formée par le drap.
L’appel (ou le cri  [...]
36

10 février
Anecdote : « Le mort
N’était plus mort
Mais cela
Ne dura pas... »
37

10 février
Vertige intellectuel provoqué par les meilleurs esprits.
Vous ne saurez jamais tout ce qu’il a voulu dire.
Avouez cependant qu’il vous a ouvert  [...]
38

10 février
« cette existence faite de zaps... » /
Plus loin au croisement de leurs rues
Respectives / citant Coppée à chaque
Rencontre d’un panneau /  [...]
39

10 février
40

10 février
(Eclesiastés 4:1-12).
¿ como sobrevivir en este mundo individualista ?
La mejor inversión que haremos será en las relaciones.
Hay dos cosas que  [...]
41

10 février
42

10 février
43

10 février
44

10 février
El poeta, escritor y crítico Manuel Quiroga Clérigo, Secretario de la Asociación Colegial de Escritores de España, ha escrito un elaborado comentario  [...]
45

10 février
46

10 février
Je pars moquer mon planton.
Actualiser mes ravins, mon nécessaire de couture,
monérection froissée, ma cramine ébouriffée.
47

10 février
Les plombs durcis sont à la coule,
les yeux courbaturés, jamais couchés,
je n’ai qu’à prier le fusil de chasse de gourmander ma crasse,
tirer profit  [...]
48

10 février
Thréard a écrit : « Dehors ! ».
Thréardlétalité labélisée, demande à l’Élysée d’ordonnancer la pestilence.
La France « a perdu sa dignité »,  [...]
49

10 février
50

10 février
51

10 février
Moue espiègle d’hier… air martial ce matin… et puis ta beauté grave d’Italienne… combien de visages as-tu ?
Mais c’est ton front maintenant qui est  [...]
52

10 février
53

10 février
Et perce la nuit la neige
Perce neige
Perce nuit
Givre sur les vignes endormies
Petits feux de paille fument entre les sillons pentus  [...]
54

10 février
Et dansent et crépitent dans l’âtre les flammes nombreuses
Unies dans un même feu
Et chantent et déferlent les vagues nombreuses
Unies dans une  [...]
55

10 février
Et Cythère en fleurs dans l’etcetera des amours cataloguées…
Foin des catalogues, des idées mêmes, des images faciles, des clichés même apostrophés.  [...]
56

10 février
Vient le temps où, de lointaines qu’elles étaient, les grandes falaises de craie deviennent si proches qu’il faut se résoudre à débarquer. On se  [...]
57

10 février
Tant de personnages sonnent à mon huis et aux réseaux de mon cerveau. Ils caracolent sur la piste de mon cirque crânien. Ils ne se servent pas des  [...]
58

10 février
Ne sait pas ce qui vient ce qui est
savoure son abeille
mord son propre fruit
et voit passer muscade
l’arbre l’autobus
l’angle sous lequel  [...]
59

10 février
Pleine tasse de rire
avec un piment savoureux
plus loin
l’incendie de forêt
de la joie
et la fragilité
à gorge déployée
qui résonne à mourir
à  [...]
60

10 février
61

10 février
62

10 février
63

10 février
Nous devons donc envisager un bloc de trois séries.
La première série est constituée de l’ensemble des traces matérielles et physiques : cahiers,  [...]
64

10 février
Depuis quelque temps, on assiste en France à un « combat » entre deux factions qui se réclament l’une et l’autre de l’apolitique.
Mises ensemble, ces  [...]
65

6 février
Liliette avait un beau chapeau. Fille de Lili, elle adorait les chapeaux. Son père lui en avait légué tout un tas. Elle les conservait, en bonne  [...]
66

3 février
Cliquer pour lire
67

3 février
Les quelques textes publiés par Roland Nadaus dans la RALM pourraient constituer à eux seuls un manifeste : du pamphlet au poème on a ici fait à peu  [...]
68

3 février
Nous descendîmes dans le jardin.
Le chien dressa la table.
Il lissa la nappe
Du plat de sa patte.
Cracha sur les couverts
Pour en lustrer la  [...]
69

3 février
Les soucis et les ors de mes contemporains,
Du moins les plus distants de ma triste demeure,
Dedans n’agitent rien qui vaille que j’en meure.
Il  [...]
70

3 février
281
L’objet face à son miroir :
Approche des imperfections :
Sa place dans le chantier en cours.
282
Ne pas ouvrir la fenêtre fermée.
Ne  [...]
71

3 février
Et moi, demain, j’arpente le bord de la mer.
Je touche l’écume du bout du pied.
J’ai faim de coquillages.
L’horizon m’épuise jusqu’à la cécité.  [...]
72

3 février
Un coup d’œil dans le rétroviseur.
Personne ne proteste.
Mon pote de tout à l’heure n’est pas mon pote de demain.
Je ne savais pas à quel numéro  [...]
73

3 février
Vrai aussi qu’un cadavre vaut mieux
que l’idée qu’on se fait de la mort
quand elle se porte assez bien
pour paraître dans les œuvres  [...]
74

3 février
Sur les pentes où croît la neige
de cristal en cristal refondue
pour que tu paraisses moins fortuné
tu choisis
Une abeille a creusé un trou avec  [...]
75

3 février
Mon copain dit qu’il n’a plus rien à espérer.
Mon copain est médiocre comme son apparence.
Il ne se suicidera pas.
Il boira.
Certes, il boira,  [...]
76

3 février
77

3 février
San Pedro Claver fue el llamado Apóstol de los negros, que publicó, "Naturaleza, policía sagrada y profana, costumbres, ritos y supersticiones de  [...]
78

3 février
Dés sa reconnaissance comme méthode de recherche depuis le XVI siècle, l’ethnologisation des "arts" a engendré une révolution progressive du rapport  [...]
79

3 février
Au premier abord, on pourrait dire que la structure relève de l’utopie. Dans tout esprit digne d’un brin d’intelligence la réflexion ne tarde pas.  [...]
80

3 février
Perfume (Yoko Ogawa)
Reiko manejaba el teclado. Sólo aparecían apuntes sobre materias primas de perfumes y sus cantidades.
No son originales.  [...]
81

3 février
[µ’] à longues robes de brume-feu muettes le long d’une tempête-feu [µ’]
82

3 février
83

3 février
84

3 février
85

3 février
86

3 février
87

3 février
88

3 février
89

3 février
90

3 février
Les mouvements érotiques et leurs supports sont sans limite.
Tous les domaines de l’art ainsi que le quotidien sont traversés par le flux érotique.  [...]
91

3 février
A la rose des faits passés
Préfère fleurs des champs au mois de mai
De joie en joie m’en suis allée par monts et par vaux
Et l’odeur des champs  [...]
92

3 février
Un ragout d’idées folles musarde devant un feu d’artifices réel. Dans les allées se gobergent les filles de l’air en bonne terre à table avec ses  [...]
93

3 février
Carlingue du ciel gris
est la langue pour dire
ce ciel
qui survole
les choses
et en nous
comme un pesant
carcan
Extrait de  [...]
94

3 février
Les mains au parapet
le passage des ombres
les écailles de la vitesse
et l’attente aux épaules
qui pend
l’énorme sardine du temps
qui fait  [...]
95

3 février
Il y a une inversion quasi symétrique entre la mémoire que je puis avoir des textes antérieurs à 1998 et ma production postérieure à cette année-là,  [...]
96

3 février
Rare que je parte d’un titre : formule-choc si ramassée qu’elle appelle un développement inconnu de moi.
Un titre, après coup, rassemble, condense  [...]
97

3 février
Le soir venu, j’aime être nue.
Cette pensée sourd des roches moussues alentour, et plus qu’une pensée, c’est une vérité déhiscente qui s’ouvre d’un  [...]
98

27 janvier
Cliquer pour lire
99

27 janvier
En me fixant sur l’opposition entre archives matérielles (manuscrits, tapuscrits, cahiers, supports d’enregistrement et autres objets) et archives  [...]
100

27 janvier
271
Un jardinier nous héla
Du fond de son jardin :
Rose Rose palpitait.
272
Mot pointu dans mot creux.
Un seul mot pour le dire.
Mais le  [...]
101

27 janvier
« Je pars en voyage demain,
Dit Jéhan à qui je ne demandais rien.
Je n’amène personne ni bagages.
Je pars tout nu à l’aventure.
Je m’en vais sans  [...]
102

27 janvier
« Il ne restera rien, tôt ou tard, maintenant
Ou dans quelque seconde avant que s’éternise
Le Temps ou son Histoire ou la lente Méprise
Du cœur et  [...]
103

27 janvier
Frank n’avait pas le fric nécessaire pour se lancer dans cette enquête. Fred n’en avait pas non plus sinon Frank en aurait eu au moins de quoi  [...]
104

27 janvier
peut-être né de l’eau
où la métamorphose le plonge
d’un père amoureux
ou simplement en rut
d’où la haine et le désespoir
la hantise qui  [...]
105

27 janvier
dès les premiers jours qu’on couronne
au vin d’autres amours
noie le noir de la couronne
dans la pierre oublieuse
noie le noir et la pierre  [...]
106

27 janvier
et le gypse au cœur si tendre
me rappelle le son de ta voix
la si douce langue
tournant sept fois
avant de dire l’avenir
pourtant le  [...]
107

27 janvier
il y a un oiseau
sur le toit de la maison
la hyène ricane
l’oiseau rassérène
une partie du cœur
nulle complainte
n’est plus douce
que la  [...]
108

27 janvier
Et puis un à un, et deux par deux,
ils m’ont dit que je devais être un brave type,
peut-être un poète, peut-être
mesdames messieurs mesdemoiselles  [...]
109

27 janvier
Una mujer zurda hace una espantosa memoria. Saca al espejo de la oscuridad. La luz del silencio deja sentir. El sufrimiento y el atentado  [...]
110

27 janvier
je t’ai aimée
comme une source pure
dont l’eau tarit les ombres
dans les hautes quiétudes
aimée
comme une étoile vive
aux accents secrets
et à  [...]
111

27 janvier
Le silence habité de deuils
Silences habités de deuil des innocences
L’indicible est donc insonore !
L’Autre est mon image
Comment expliquer  [...]
112

27 janvier
Escenario.- Se advierte una pizarra, con complicados signos matemáticos, y un escritorio de madera basta, con una sola silla al frente. Al  [...]
113

27 janvier
Escenario.- El hombre, Lord Sandwich, rubicundo y de aspecto imponente, ataviado de manera muy lujosa con puños y mancuernas de oro y un pequeño  [...]
114

27 janvier
Je suis entre le suicide et la survie, entre le balcon et l’idée de me jeter par le balcon,
émincé dans les saignements importants de la défonce à  [...]
115

27 janvier
C’est justement quand il n’y a rien « à dire d’intéressant » qu’il faut laisser aller le carcel,
pousser l’atrabile à quitter le boucau.
À la tienne, à  [...]
116

27 janvier
Toi aussi, tu n’as pas de cœur entre les cuisses.
Tu me proposeras de déchirer le collant sur le mollet, ouïr midi sans minutie.
Il voudra  [...]
117

27 janvier
µ…
].[
et l’interminable [………………………………………
cri nu d’un concours sacré [……………………………
de danse en robes violettes-feu [……………………….
].[
sous les feux silencieux  [...]
118

27 janvier
  Il pleut et pourtant le soleil est là, tout près. Ici même, caché derrière un gros nuage noir chargé d’une bonne masse d’eau, il est  [...]
119

27 janvier
Mes yeux d’enfant se transforment en regard d’adolescent qui devient lui-même des yeux d’adulte.
Si la patine du temps fait son office, le retour  [...]
120

27 janvier
La symétrie des chairs épouse le support ou la matière circulaire, là, dans cet espace intime, tandis que les fragments ou parties, tandis que les  [...]
121

27 janvier
122

27 janvier
123

27 janvier
124

27 janvier
125

27 janvier
126

27 janvier
127

27 janvier
128

27 janvier
129

27 janvier
Dans le bleu du ciel azur
Porte ne se referme pas sur les délices
Reste entrouverte
Aux aguets attend le visiteur assez hardi pour y jeter un  [...]
130

27 janvier
Un brin ? un chouillas ? un zeste ? d’idéalisme traîne encore dans ce qu’il me reste de cervelle, à la manière d’un parasite intestinal, une amibe au  [...]
131

27 janvier
Ton corps fait barrage contre l’ennui.
Il remue ciel et terre en moi devenu ton monde l’espace d’une étreinte.
Mes gestes ont la précision des  [...]
132

27 janvier
Dans le froid, j’ai nagé
Statue de bronze que la fournaise effraie
Les sardines rôtissent au soleil sableux
Peu me chaut, coulé que je suis  [...]
133

27 janvier
Cette belle journée dit la fenêtre. Ce beau ciel continue la phrase. Ce beau bleu lessive dit la catastrophe à venir de contrées au retors encrassés  [...]
134

27 janvier
L’Arbre est facile
ses feuilles
le vent
la chenille
la porte
le miracle d’un regard
et ses champs de bataille
ses éclats de rire
à la  [...]
135

Rédaction
 La rédaction hebdomadaire - Daniel Aranjo, Francisco Azuela, Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Stéphane Pucheu, Gilles Teboul, Stéphane Tomasso, Henri Valero, Pascal Uccelli, Robert Vitton - et le groupe Personæ.
 Autres auteurs retenus ce trimestre.
Sites remarquables
actor.ral-m.com
benoit-pivert.ral-m.com
cintas.ral-m.com
danielaranjo.ral-m.com
francoise-han.ral-m.com
gilbertbourson.ral-m.com
gorur.ral-m.com
hemeron.ral-m.com
henrivalero.ral-m.com
jean-claude-cintas.ral-m.com
jean-michel-guyot.ral-m.com
montobbio.ral-m.com
pascalleray.ral-m.com
patrickcintas.ral-m.com
personae.ral-m.com
robertvitton.ral-m.com
rolando-revagliatti.ral-m.com
sergemeitinger.ral-m.com
srioscal.ral-m.com
stephane-pucheu.ral-m.com
television.ral-m.com
tomasso.ral-m.com
pascal-uccelli.ral-m.com
Pascal Leray - Catalogue du sériographe

L’anarchie, stade suprême du sérialisme (qui, en retour, en est la concrétisation). Parce que les éléments de la série sont uniques, c’est-à-dire autonomes (quoique interdépendants). Ainsi, la série se conçoit comme une grappe plus ou moins dense (de 1 à n éléments), autonome et correllée avec d’autres séries. L’événement non répété est sériel ; une famille d’événements différenciés et associés par leurs quelconques caractéristiques, jamais répétés eux-mêmes et cette série ne se répétant jamais telle. (Dictionnaire critique et raisonné du signifiant série et de la poétique sérielle)

Chantier en cours :
Catalogue du sériographe - [RALM no 102]
Suivre l’évolution dans le [journal]

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Goruriennes - de Patrick Cintas

Patrick Cintas anime la RAL,M depuis avril 2004.

Chantiers en cours :
1 - Le voyage en France >>
2 - Zone de N3 >>
3 - GOR UR -
version révisée en feuilleton >>

L’horreur, ce sont ces livres d’un autre temps, écrits dans toutes les langues lisibles, sauf la mienne.

Le sujet ? Mais vous ! Vous et moi. Moi et le reste du monde. Le reste du monde et ce qui reste encore pour que ça ait l’air d’un tout. La manière ? Comme ça, sur le fil, d’un mot à l’autre, d’un jour à l’autre qui n’est pas forcément le suivant, à travers des nuits dont je ne peux encore rien dire, sur le fil du désir, ai-je suffisamment dit qu’il s’agit de désir ? Le souffle ? Aléatoire, vous le savez bien. Entre deux rideaux.

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Espace de Gilbert Bourson

Après une longue carrière de metteur en scène et auteur au théâtre, Gilbert Bourson a entrepris de publier son œuvre poétique et narrative avec la complicité du Chasseur abstrait. L’ampleur de cette geste peut être mesurée ici.

Chantier en cours :
Portraits et propos à vue de perdrix

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Espace de Gilles Teboul

Nouvelle version en ligne de Discours sur la tombe de mon supérieur hiérarchique

Gilles Teboul se définit lui-même comme un scribe, ou bien…comme un ouvrier de bureau travaillant dans un open space. Il n’a pas trouvé d’autre terme pour définir ses fonctions. Encore plus que les structures, ce sont les hommes et les femmes rencontrés, ou simplement côtoyés, dans ces entreprises, qui l’ont inspiré. Au sein de ce (petit) univers bureaucratique, où s’épanouit la (toute) petite bourgeoisie française, comment fonctionne un être humain lorsqu’il dispose d’une parcelle de pouvoir ? Lorsqu’on lui a assigné une fonction de manager ? Quel usage en fait-il ? Quelles sont ses limites ?

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Espace de Stéphane Tomasso

Né en 1976 à la Seyne-sur-mer, Stéphane Tomasso a exercé divers métiers puis étudié la langue et la littérature anglaises à l’université de la Garde. Il commence dès lors à écrire, enchaîne les romans, nouvelles et poésies et fait son entrée dans la littérature en 2008 avec un premier roman de société intitulé « Hallucidations ». Sa mère lui a récemment raconté qu’enfant, il aurait déclaré vouloir devenir écrivain…Rêve ou réalité ? La frontière est bien mince entre ces deux mondes…

Chantier en cours :
Ecce Homo

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
L’inconnu sans ami de Jean-Michel Guyot

L’impuissance de toute littérature, le dégoût qu’elle inspire, et dans le même temps la nécessité d’écrire et de travailler, voilà l’arc bandé par Georges Bataille et quelques autres.

Entre tous, Bataille aura permis de décocher quelques flèches vénéneuses qui ont volé loin.

Elles n’ont pas encore touché leur cible. Elles vibrent dans la solitude des œuvres.

Mais les œuvres, qui s’en soucie ?

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Le zinc de Robert Vitton

Je tisse, je m’escrime dans ce vingt-et-unième siècle comme je l’ai fait dans le vingtième et comme je le ferai dans le trentième. La succession des jours, des ans, des époques nous offre des traces, des indices, des signes, des trouvailles, des énigmes, des clefs, des outils, et par conséquent des langages. L’évidence même, j’ai à ma disposition toutes les modernités révélées. J’ai à ma disposition les onomatopées caverneuses, les plaintes et les cris gutturaux, les grommellements et les gueulements caserniers, les accents des tours babéliques des banlieues, les verbiages salonnards, les babillages commerciaux et industriels, les incantations des fées féodales de la Finance, les anônnements bâtés, entravés de la main-d’œuvre, les ricanements édentés de la Misère…

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Produire du sens de Stéphane Pucheu

Pour Stéphane Pucheu, du XVIIe siècle classique au XXe nouveau, il n’y a qu’un pas. Et il le franchit dans le genre nouvelle. Il en a publié plusieurs volumes chez Le chasseur abstrait et quelques autres dans les pages de la RALM. Littérature qu’il qualifie d’« abstraite » élaborée, dit-il encore, sur « un ensemble de lectures classiques et modernes, académiques et originales. »

 Textes du trimestre in progress
chez Le chasseur abstrait
Groupe PERSONÆ

Les uns se groupent pour s’entrecaresser à coups de recensions alambiquées. D’autres, comme Renaud Alixte, Patrick Cintas, Romain Gambois, LUCE et Pierre Vlélo, n’ont pas d’autre intention que de s’aider à créer. Ce n’est pas un spectacle destiné à entretenir une fausse reconnaissance, mais une activité secrète dont personne ne saura jamais rien. Et chemin faisant, la poésie conserve ce qui fera toujours la différence : l’honnêteté et la sincérité. Et, pourquoi ne pas le dire, des talents uniques en France, bien loin des gémissements et léchouilles des coureurs de dots et des courtisanes.


Le groupe PERSONÆ a mis sur le tapis de la RALM deux projets :
participation de Pierre Vlélo aux caNNibales de Patrick Cintas.
le Projet Babelin avec Renaud Alixte, LUCE, Patrick Cintas, Pierre Vlélo et Romain Gambois. Future collection du Chasseur abstrait éditeur.

Chantier en cours :
Projet BABELIN

Jéhan Babelin, En voyage, Grandes odes,
Phénomérides, Fables, Saisons, Haïkus dénaturés...

 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Daniel Aranjo

Organisateur du colloque sur les Fantaisistes (USTV, 2001) et du colloque Saint-John Perse. MC HDR de litt. comparée à l’USTV depuis 1999 ; enseigne la littérature comparée, en Faculté des Lettres et aussi de Droit (enseignement option « Droit et Littérature »). Auteur d’ouvrages sur Salah Stétié, poète arabe, sur Saint-John Perse et la Musique (illustré par R. Petit-Lorraine), sur Miguel Torga, l’Ecole Fantaisiste, Paul-Jean Toulet, etc., et de 300 articles ou communications. Prix de la Critique 2003 de l’Académie Française. Collaborateur du Théâtre du Nord-Ouest (Paris 9°) qui a créé trois de ses textes (le dernier, « Les Choéphores » en avril 2006).

Chantier en cours :
Sapphô, fragments d’éternité

 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Francisco Azuela

Francisco Azuela, nació en la Ciudad de León, Guanajuato, México, en 1948. Es sobrino nieto de Mariano Azuela, primer novelista de la Revolución Mexicana. Estudió en las Universidades de Guanajuato, Iberoamericana, UNAM y Panamericana de la Ciudad de México, y en las Complutense de Madrid y Laval de Québec. Es miembro de la Sociedad General de Escritores de México, Miembro Ordinario y Miembro del Consejo Panamericano de la CISAC y Miembro de la International Writers Guild.

Chantier en cours :
Semblanza autobiográfica
Cuando estalla el silencio

 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace d’Henri Valero

Henri Valéro est un aventurier qui s’est tardivement assagi en fondant enfin une petite famille. En auto, parfois bateau ou avion-stop, il a découvert bien des horizons avant de naviguer quinze ans sur ses trois voiliers. Il a vécu de mille et un métiers puis de sa peinture (huiles aquarelles et acryliques), assez souvent aussi de la plongée sous-marine. Aujourd’hui, c’est le démon de l’écriture qui le démange mais il est bien loin encore d’en toucher d’autres bénéfices qu’une intense satisfaction personnelle. Romans, policiers, courtes nouvelles, contes pour enfants et pamphlets à l’encre vitriolée remplissent désormais sa besace.

 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Daniel de Cullá

Chroniqueur infatigable, poète bois-sans-soif et artiste plastique moderne sans concession, Daniel de Cullá est un des plus anciens de la RALM. Satiriste, humoriste, fabuliste... ses tentacules explorent l’espace du web pour laisser la trace d’un Espagnol digne des meilleurs baladins. La Aventura de Bien o Mal Escribidor : « Así, a bote pronto, hacer un repaso de mi vida y milagros como escritor es un poco arduo, pues mi escribanía, papelera o mueble para escribir es rica en historias verídicas, con sus alegrías y tristezas, como el propio desarrollo de la Vida misma, y la miseria de su espectáculo. »

 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Espace de Pascal Uccelli

« L’écriture sans calmants... », mon œuvre poétique. Préfacée par Ben, illustrée par Hervé Di Rosa et d’autres personnes originaires du Liban, de l’Iran, l’Espagne, je partage aujourd’hui, ma poésie « Body Bags » avec une douzaine de détenus, tous les mercredis, au centre pénitentiaire de Marseille / Prison des Baumettes, où j’anime un atelier d’expression.

Chantier en cours :
Poésie Body Bags

 Textes du trimestre in progress
chez d'autres éditeurs
Autres textes retenus ce trimestre

Pour suivre l'évolution du numéro 106 in progress, retrouvez la sélection dans la RALM : articles des membres de l'équipe rédactionnelle, à l'œuvre chaque semaine, — des auteurs qui construisent ici leur propre espace – et des auteurs qui nous rendent visite de temps en temps.

 Textes du trimestre in progress
La poésie a des racines.
Cultivez-la !
Sans cette culture,
le comité de lecture vous enverra sur les roses.
2004/2019 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS (webmaster). - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.


- Dépôt légal: ISSN 2274-0457 -