Blog de la RALM
Progress & Contenu

Blog de la RALM

 

vendredi 25 avril 2014

   

Rédaction : Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Valérie Constantin, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Benoît Pivert, Stéphane Pucheu, Johnny Rasco, Alan Sévellec, Robert Vitton, Pierre Vlélo, Nicolas Zurstrassen.
Pour l'envoi de propositions, utilisez le contact ci-dessus.
Nous ne publions plus les communiqués de Presse.

Nº 87 - Leray's gore

 

  avril/juin 2014 - nº 87 

 

Numéro consacré

 

1. au gore de Pascal Leray
et à ses travaux éditoriaux

 

2. à la sélection in progress du trimestre

 

  avril/juin 2014 - nº 87 

 

Qu'est-ce qu'une revue?

En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle et sans générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.

Patrick Cintas.
Responsable de la publication.

 

Prochain numéro

QUARTIER BAS

avec Gilbert Bourson

juillet prochain


Entretien
avec
Pascal Leray

Votre activité « gore » a pris de l’ampleur. Pas moins de huit romans publiés dans la RAL,M en lecture gratuite et un neuvième chez Le chasseur abstrait en versions papier et numérique. Soulignons que cette activité n’est pas la seule au sein d’un chantier somme toute considérable comme peuvent le vérifier les lecteurs de la RAL,M et du Chasseur abstrait.

Mais limitons-nous ici au « gore », à ce sang qui macule et inonde peut-être les pages de la RAL,M.

Y a-t-il un rapport entre le libertinage tel que l’ont conçu, à leurs risques et périls, les Théophile, Sorel et jusqu’à Sade, et cette sous-littérature que vous réussissez à élever comme un ciboire peut-être plus baudelairien que libertin ?

 

Pascal Leray — Je n’ai pas d’intention si poussée. Le « registre gore » fait partie de mon écriture depuis le départ. Dans le bric-à-brac de mes lectures d’adolescent – celles qui ont nourri mon écriture jusqu’aujourd’hui, il y a San Antonio aussi bien que Diderot, Stephen King à côté de Sade, Dostoievski tout près de livres bigarrés tels que la collection « L’aventure mystérieuse » des éditions J’ai lu et puis, surtout l’extraordinaire collection « Gore » de Fleuve noir.

Je l’ai redécouverte récemment. Il y a dans cette série de véritables merveilles comme les récits de Joël Houssin ou de GJ Arnaud… C’est cette relecture assidue qui explique la résurgence du registre gore dans mes récits les plus récents. S’il fallait rattacher cette inclination à une norme littéraire, je n’irai ni du côté des libertins (Sade étant plus proche du gore que des libertins, à mon sens) ni du côté de Baudelaire (que je voudrais voir enterrer une bonne fois pour toutes), mais plutôt des surréalistes. Cela peut apparaître paradoxal mais le « registre gore » est avant tout une porte ouverte sur le merveilleux.

Je ne pense pas qu’on puisse qualifier ces récits eux-mêmes de « gore ». Mais il y a une composante, un « registre » qui court d’ailleurs non seulement dans le récit mais aussi dans des poèmes comme ceux d’Avec l’arc noir. Dans un cas comme dans l’autre, je me soucie assez peu de savoir si mes références relèvent de la « sous-littérature »… Je me soucie assez peu de littérature en ce moment. Je préfère les telenovelas mexicaines, dont le sentimentalisme n’est pas exempt d’une touche « gore » d’ailleurs.


LIRE LA SUITE [...]

Travaux dans la RAL,M
1er oct. 2012/1er jan. 2014

8 ebooks
romans, novellas

Texte intégral
Versions pdf et epub
téléchargement gratuit

- 8 - Les sous-sols de la réalité
- 7 - Les limaces de l'effroi et le crépuscule d'Ek Naon
- 6 - Carnet de Keanu et autres séquelles
- 5 - Se dissoudre dans l'air du temps
- 4 - Le lèvement du corps
- 3 - Les zombies d'Heliatkal
- 2 - Dans l'odeur des néons suivi de L'enfer inférieur- Théâtre abstrait
- 1 - Soleil artificiel - Aigreurs d'un mois de mai plutôt maussade

Nº 87 - Leray's gore

Et un roman en édition papier :

En librairie et chez Amazon

« J'écraserai ces yeux », nous dit le cinéma. Ce livre est avant tout un hommage à Keanu, jeune actrice disparue dans les années 1990 dans des circonstances qui ne seront jamais résolues, quelque part entre Bagnolet, Berlin est, Stockholm et Auckland. Il fait également signe à l'un de ses voisins confusément amoureux d'elle, devenu projectionniste et qui a conservé quelques vieilles bandes chez lui, dans son débarras ainsi qu'un flacon de nitrate. Des reliques qu'il ne touchera plus. Dois-je le préciser ? Cette divagation est tout particulièrement dédiée au petit monde du cinéma.

 

Édité par

Le chasseur
abstrait

www.lechasseurabstrait.com/chasseur

Sélection du trimestre
in progress
tous les lundis

C'est ici qu'on suit la construction
du numéro en cours de la RAL,M
semaine après semaine...
jusqu'à la fin du trimestre.

Travaux en cours

Nouveau

Lecture

aléatoire

[Dans la télévision...]

 

oOo

 

Robert
Vitton
La part des choses
Je ne songe plus qu’au grand voyage
Malgré les attaches d’ici-bas,
Le café, les chansons, la nouba,
La rime, le chant des coquillages,
Les femmes, les alcools, les tabacs…

Nous étions une impayable bande,
Redresseurs de torts à pets, à rots,
Toujours sous les hou, sous les haro,
Une compagnie de contrebande
Entre le gibet et le garrot.

Friands de madrigaux, de sirventes,
De prosopopées, d’amphigouris,
Nous étions, drôles de gabarits,
A trousser versicules, servantes
Et verts versets sans gloria patri.

[Lire la suite...]

 

oOo

 

 

oOo

 

 

oOo

 

Musiques
de Pascal Leray

25 avril 2014

Poésie
de Pascal Leray

25 avril 2014

---Dernières parutions :

20 avril 2014 -  Coda
13 avril 2014 -  Commission poétique
6 avril 2014 -  Au nom de l'e.
1er avril 2014 -  La nuit gouverne mal
23 mars 2014 -  Conclave d'Irpli, suite...

 

Diaro
de Patrick Cintas

25 avril 2014

---Últimos días :

2 mars 2014 -  Los recuerdos son
2 mars 2014 -  Un poco de sal
2 mars 2014 -  Lo que faltaba
18 mars 2013 -  Un Papa que nieve
11 mars 2013 -  Si tuviera cetro…

Romans, nouvelles, extraits
de Patrick Cintas

25 avril 2014

Poésies
de Patrick Cintas

25 avril 2014

 

L'enfant arrive devant la porte de l'Enfer. Le Diable ouvre :« Désolé, petit, mais il n'y a plus de place. Va voir à côté. »

L'enfant frappe à la porte du Purgatoire. « Il n'y a pas de place pour toi ici ! »

Il frappe à la porte du Paradis :  « Je ne peux pas te recevoir ici, mon enfant, dit saint Pierre. Mets-toi dans un coin en attendant. » Et l'enfant se met à attendre avec d'autres. Pour tromper le temps, il écrit Les chiens du Paradis.

Plutôt qu'une parodie de la Divine Comédie, ce travail est un relatif du poème de Pound, Cantos. Mais ici, quand le poète (enfant) veut entrer en Enfer, il en est empêché. À la place de l'Histoire, il ne rencontrera que lui-même. Et pour finir, au Paradis il ne trouvera qu'une niche dans l'attente d'assumer son destin de damné.

[http://www.ral-m.com/television]

 

Lettres vagabondes
de Benoît Pivert

Éloge du magnétophone - My First Sony de Benny Barbash
16 mars 2014

On dit que les paroles s’envolent. Il en va pourtant tout autrement dans le roman My First Sony(1) (1994) de l’Israélien Benny Barbash, né en 1951 à Beer-Shev’a. Yotam, le narrateur, est un jeune garçon qui, pour son anniversaire au milieu des années 1980, s’est vu offrir par son père un magnétophone Sony et qui, depuis, ne peut s’empêcher de tout enregistrer et d’archiver soigneusement ses cassettes. Il fixe ainsi le cours éphémère des choses. Caché, tantôt sous un lit, tantôt derrière le canapé ou sur le balcon, il saisit à la dérobée les conversations de sa famille qui aimerait bien parfois que les paroles s’envolent. Il résulte de cette entreprise d’espionnage sans malice un roman qui oscille entre comédie à l’italienne et film d’Almodovar.


Lire la suite [...]

---Dernières parutions :

 

Poésie
de Jean-Michel Guyot

25 avril 2014

---Dernières parutions :

20 avril 2014 -  Son corps
20 avril 2014 -  Le loriot
13 avril 2014 -  A une mélodie
13 avril 2014 -  Vibrations
1er avril 2014 -  Bestiaire

Essais
de Jean-Michel Guyot

25 avril 2014

---Dernières parutions :

6 avril 2014 -  Rêverie
6 avril 2014 -  Un désir de pluralité
6 avril 2014 -  Vous avez dit libertins ?
6 avril 2014 -  Zamia Lehmanni - SPK
6 avril 2014 -  La question sexuelle

Récits
de Jean-Michel Guyot

25 avril 2014

---Dernières parutions :

23 mars 2014 -  Verdeur
23 mars 2014 -  Les courbes bleues
23 mars 2014 -  Le loup
23 mars 2014 -  Le beau corbeau
23 mars 2014 -  Hibernation

 

Essais
de Stéphane Pucheu

25 avril 2014

---Dernières parutions :

20 avril 2014 -  L'interview
13 avril 2014 -  Charles Bukowski, un philosophe malgré lui
6 avril 2014 -  Caméléon
1er avril 2014 -  Stilus ou le style
23 mars 2014 -  Maman est partout

Nouvelles de Stéphane Pucheu
Traduzione di Mirta Cimmino

25 avril 2014

---Dernières parutions :

16 février 2014 -  Meccanica o oliata
9 février 2014 -  Messia
2 février 2014 -  Lanisti

 

---Texte intégral

ACTE 1 ACTE 2 ACTE 3
ACTE 4 ACTE 5 ACTE 6
ACTE 7 ACTE 8 ACTE 9
ACTE 10 ACTE 11 ACTE 12
ACTE 13 ACTE 14 ACTE 15
ACTE 16 ACTE 17 ACTE 18
ACTE 19 ACTE 20

Il ne manquerait plus qu'on nous change l'administration ! La Constitution, on veut bien. Mais pas l'administrrration avec ses mairrres, ses gendarrrmes, ses facteurrrs et autres magistrrrats reprrrésentatifs de l'État qui nous donne à bouffer. Faute de grives, on mange des merles. ON VEUT RIEN CHANGER ! Non mais des fois... Et qui c'est qu'aura plus rien à écrire si ça change, hein ? On écrira sur quoi si on connaît pas et en attendant de connaître que ça peut prendre un tas de générations ? On est d'ici et on veut pas s'en aller ! On a nos habitudes que c'est les bonnes. C'est comme le drapeau, si tu le regardes à l'envers, c'est un autre pays. On veut pas saluer n'importe qui qu'on connaît pas ! Vive la musique et la poésie ! Et que ça continue sinon on arrête ! Et qu'est-ce que vous ferez si on fait plus rien, hein ? Pensez-y en achetant un billet sur la Scène Mazérienne, le spectacle vivant le moins mort de F'rance. Johnny Rasco.

On retrouvera Manuel Valls dans les prochains épisodes de [ARTO CONTRE GOR UR] — Ya pas d'raisons ! Après avoir enculé Marine, on peut tout se permettre !

L’Honneur est soft !

« La cagoule est un couvre-chef. » André Mornet.

On apprend que la France a encore été condamnée par l’Europe, tout ça parce qu’un gendarme a fait son devoir en exécutant un gardé à vue qui tentait de s’enfuir. La Justice française, en ses Assises d’Arles, avait pourtant reconnu que ce gendarme avait agi comme il devait, tuant un individu dangereux pour la société, lequel emportait même avec lui les menottes qu’on lui avait confiées. Imaginons un instant qu’il s’en soit servi. Il a fallu pas moins de sept balles de 9mm pour en finir avec la résistance de ce criminel endurci. L’Europe est-elle entrée en guerre contre la France ? On se le demande. Quand on connaît la contribution exemplaire de la Gendarmerie et de la Magistrature à la Résistance contre l’ennemi d’alors, on ne peut qu’être révolté, pesons nos mots, par cette condamnation honteuse qui ne restera pas sans conséquences sur le comportement de nos institutions judiciaires et de leurs serviteurs admirables. Qui mieux qu’une magistrate connaît les dessous de la prostitution et qui mieux qu’un gendarme a l’expérience de la drogue, ceci pour s’en tenir à deux fléaux qui nécessitent la plus grande rigueur d’exécution, quitte à déplaire à nos anciens ennemis ou à des alliés qui se passent de commentaires. C’en est assez de ces intolérables ingérences ! Le Droit est français ou il n’est pas ! Ce gendarme a mérité de la Légion d’honneur, car l’honneur est sauf, heureusement ! Aux armes s’il le faut ! Et si quelqu’un s’avise de se torcher le cul avec le drapeau, nous le lui ferons manger. Les leçons qui ne s’oublient pas sont les meilleures.


[Voir comment
on économise
les tatanes...]

 

Textes intégraux
livraisons hebdomadaires
à lire en ligne

Le lecteur habitué à me lire connaît mon goût pour les mises en parallèle. Souvent, ce sont les sens à donner ou à prendre que je compare... livrant le texte et son commentaire, ou deux textes en contrepoint, etc. Je n'ai rien inventé. C'est un exercice éprouvé de la pratique littéraire. On compare moins cependant dès que l'intention n'est plus littéraire et que le divertissement prend toute la place. Je ne parle pas ici de fête intellectuelle ou de joie esthétique, mais de ces moments qu'il faut bien passer à faire... autre chose. La paralittérature a cependant ses lettres de noblesse. Et son langage est plus souvent le nôtre que celui des œuvres plus... profondes? Voici deux polars. Le premier use à souhait des ressources du texte. Et le second, qui coule comme de l'eau de source, préfère celles de la conversation ou... du langage parlé. Les contrepoints sont laissés à l'idiosyncrasie du lecteur.

Le dur

Texte intégral

La vie ne nous laisse pas d'autre alternative : ou bien nous volons comme Randal, et nous prenons le risque d'offenser la morale si nous n'y sommes pas autorisés par notre statut; ou bien nous acceptons de donner le meilleur de nous-mêmes en partageant un savoir-faire qui nous éloigne des règles de l'art, par exemple en écrivant des polars au lieu de les lire. Les êtres peu enclins à céder leur pureté et leurs certitudes deviennent forcément des malheureux s'ils ne se mettrent pas urgemment à voler pour subsister. Fabriquer une excellente lutherie à Crémone est une bien belle occupation, mais voler un trésor caché n'est pas seulement beaucoup plus gratifiant, c'est aussi un moment terriblement excitant, presque le palliatif de l'angoisse. C'est ce que nous raconte le narrateur de ce roman policier sans policiers, mais avec des voleurs qui s'exposent à les rencontrer tôt ou tard...

 [LIRE...] 

Le facile mais pas mou
 Dernier chapitre publié :
Chapitre XX le 20 avril 2014

Le lieutenant Arto Lafigougnasse est un adhérent « de cœur » du Front National. Peut-être pas entièrement parce que ses idées le portent à militer de ce côté du pétainisme ambiant, mais plus simplement parce qu'il veut « enculer Marine ». En tout bien tout honneur, le fantasme n'étant interdit que de passage à l'acte ou d'expression libre, écueil dans un desquels Arto finit par tomber. Un cadavre ordinaire (quoiqu'empalé) va le pousser en quatrième vitesse dans les réseaux souterrains du pouvoir globalisé. Il tombera dans les filets de K. K. Kronprinz, prince du Métal et inspirateur du Centre d'Essai des Métaux à Usage Culturel. Et le pire ne sera pas évité sous l'emprise du sombre Roger Russel, manipulateur de la secte des Goruriens. De l'humour à foison, mais pas toujours volontaire chez ce policier qui promet d'autres aventures sanglantes et parfaitement injustes.

 [LIRE...] 

 

Nouveau

Jeux d'OH

[Dans la télévision...]

 

ENFIN !

Patrick Cintas

— Et voilà l’épilogue !
— Il était temps...
— Ça vous a fatigué ?...
— Non. Mais un roman est un roman.
— Le contraire m’eût étonné !

Une aventure qui va du particulier au général comme il sied aux œuvres à prétention universelle.

Si l’on en croit la rumeur discrète qui alimente les esprits les plus pressés d’en finir avec la question posée pour enfin apprécier la pertinence et la moralité des solutions qui lui sont ajoutées par le principe de l’écrit commencé avec l’incipit de ladite question inaugurale, encore qu’il faille écarter de cet examen censé pallier les difficultés inhérentes aux raisons qui en inspirent la mise en hypothèse, comme on s’attend à des excuses chaque fois qu’une question vient interrompre le cours des autres solutions posées pour exister même à contre-courant, car la vie elle-même sait mieux imposer des exigences de survie dont la pensée, en proie à sa trilogie de la liberté (à savoir le Vrai, le Bien et le Beau), ne se nourrit qu’avec la peine qu’on connaît à ses pratiquants vertueux à défaut d’avoir trouvé autre chose de plus consistant dans l’arsenal ou les opimes substantiels de l’Histoire, les solutions qu’une réflexion par trop sentimentale inspire à ceux qui choisissent le concret des réalisations pressées aux finesses de l’abstraction confinée par le rêve, comme quoi il est peut-être plus sage de ne rien créer de ce qui est rêvé et de laisser au rêve le principe de ses épanchements herméneutiques, il n’est de meilleur épilogue que le plus court.

[Lire...]

 

3er Encuentro
de
Poetas del Mundo
en Cuba
"La Isla en Versos"

Del 30 de abril
al 10 de mayo

CUBA: El mes de mayo del 2012 y 2013 sirvió de plataforma para que se realizaran en Cuba los primeros Encuentros de Poetas del Mundo en Cuba â€Å“La Isla en Versos†y por sus éxitos, no sólo en las Romerías de Mayo, Holguín, sino también en las ciudades de Santiago, Bayamo, Manzanillo, Gibara, Santa Clara y La Habana, nuestro país abrirá su mar y acogerá su 3era edición. Entre el 30 de abril y el 10 de mayo de 2014 se desarrollarán lecturas poéticas, encuentros con editoriales, presentaciones de libros, ponencias, visitas a universidades y a sitios de interés histórico-cultural.

El evento es convocado desde la Casa de Iberoamérica, institución que promueve el intercambio artístico e intelectual durante todo el año, como parte de sus acciones dentro de las Romerías de Mayo, Festival Mundial de Juventudes Artísticas que en 2014 arribará su XXI edición.

 

oOo

 

 
Revues du Chasseur abstrait

 

 

Explorez les rubriques consacrées à ces revues.

["Papier"]    [Numériques]

Certaines sont en téléchargement intégral et gratuit.

 

   Revue « papier »

 

Contenu : Réflexion et création. Numéros thématiques, anthologiques ou consacrés à un auteur, leur objectif est de communiquer le travail des auteurs publiés ou non par le Chasseur abstrait.

 [Lire la suite...]

 

 

   Revues « numériques »

  Le RALMag nº 9 en papier et en numérique

Version papier 176x250 - broché - 108 pages - 45.000 mots.
En libraire et chez Amazon
Version Kindle chez Amazon et Epub chez Fnac-Kobo.

À propos du concept d’ « enculé »
Le mélodramatisme porteur de pain du concept de « l’étranger » a fait long feu. De nos jours, les seuls étrangers sont les émigrés, les exilés et ceux qui, par les temps qui courent, ont perdu leur île.

Dans ce Cahier, Patrick Cintas associe un roman à un essai pour évoquer tout autre chose. La perspective philosophique n’est pas éthique, et encore moins moraliste. Elle est scientifique. Et le monde devient de plus en plus complexe, car sa limite connue est sans cesse repoussée par les nouvelles connaissances.

Du coup, ce n’est pas l’absurde qui forme le destin de l’homme, mais la fatalité de ses capacités personnelles face aux aléas. Et « l’enculé » a beau faire, il « l’a toujours dans le cul ! » Réalité tout de même plus proche de la vérité, ou du ressenti, que les pédantes rêvasseries camusiennes qui frisent, c’est le moins qu’on puisse dire, la saloperie pure et simple. Ici donc, Faulques, plus proche de Roquentin et à la place de l’inconcevable Meursault, subit les outrages de l’existence, mais sans ressentir de nausée et encore moins de dysphorie virginale.

 

 

  Le T&P 85 est publié chez Amazon et chez FNAC-Kobo

La RAL,M nº 85 au format epub
avec un épisode de Gor Ur
120 pages

Voici qu’une série de la RAL,M prend fin avec ce numéro 85. Nous l’avions commencée avec le 81 sous l’égide de Timothy Leary et d’une critique des superstitions. Avec les deux numéros suivant, nous avons abordé les questions de la modernité (et donc de la tradition) et du pétainisme ambiant qui est bien plutôt une ambiance étatique tout au plus désagréable. Nous voulions conclure cette série par quelques remarques sur les nouvelles (déjà anciennes !) conditions de publication, non sans avoir au préalable dit notre mot sur l’hypertexte (avec cet autre penseur essentiel qu’est Ted Nelson — nº précédent). L’ensemble, qu’il sérialise quelque chose ou pas, n’est au fond que de l’existence, celle de l’écrivain, ramenée par la force du texte à la question épineuse de l’édition. Le présent numéro, qui est à la fois une conclusion et une introduction (nous avons appris les lois sérielles chez Céline), est une récréation sentimentale et non pas la preuve d’une pensée. Nous disions : « La Tradition, voix polysémique, retient la connaissance et l’alimente infiniment. Évidemment, toujours à cause des nombrilistes, on nous a sucré le plagiat qui était, jusqu’à ce que l’avarice des gens de Lettres s’en mêle, le meilleur moyen de retourner la tradition dans sa bouche. La Modernité, grosso modo, se passe de l’obligation de créer des objets, et se tourne, comme la langue, mais dans l’action, laquelle confine non pas à l’éthique, masque des nombrils, mais à l’esthétique qui, comme son nom l’indique, ne cache rien. Grosso modo... » Plutôt que nous livrer à un exercice de rhétorique, nous avons choisi Gor Ur pour donner dans le symbole et la parodie sans cesser de nous amuser des nombrils de l’autopromotion et des moralistes qui réussissent (mais comment !) à ménager la chèvre et le choux.

En vente chez Amazon et FNAC-Kobo


Consulter le sommaire [...]

 

 

 

 

oOo

*Nouvelle version*
24 avril 2014

 

Poésie

toujours vivante !

Alors une fois que vous avez composé, vous considérez l’objet : parce que c’est un objet : et vous évaluez son équilibre : vous laissez votre esprit danser avec les mots : s’il ne danse pas : c’est mauvais signe : et s’il danse : c’est encore plus mauvais signe !

Pierre VLELO

Otrofictif

Dernières parutions:

Otrofictif est un poème narratif. Je le réécris ici complètement, semaine après semaine, si la poésie me prête vie ! Le titre m'a été suggéré par Patrick Cintas. Auto/otro... j'essaie de regarder les autres sans trop donner à penser que je ne suis pas capable d'autre chose.

 

Valérie Constantin
plasticienne

 

Miroirs brisés

Espace de

Nicolas Zurstrassen

Le temps de la fin du monde commence.
Et ce commencement de la fin…
ne fait que commencer.

Contre l’hystérie chronologique du capital, emprunter un temps qui bifurque, dans la nuit des temps, dans la nuit canine : soit ce qui vient après la fin de l’Histoire.

 

---Dernières parutions:

 

 

 

Un captif écrit

sur la neige

Espace d'Alan Sévellec

Celui véritable qui ne triche pas. Mais celui-ci échappe toujours, éternellement à l'attention. Lequel vous baise, vous perd. Quoi que vous tentiez. Car vous ne gagnerez pas, c'est prévu, autant vous laisser transporter sans plus de résistance, assis dans ce grand cinéma. À croire pouvoir diriger les choses. Si l'on tient encore à faire des images, depuis le temps qu'elles ne portent plus... en tous les cas... c'est décidé, que le rythme accroisse sa cadence. Comme pour un blues virant sa transe et roulant à s'en tordre l'ivre gosier des chanteurs transportés à l'unisson. Le silence énorme du ciel rose. Les répliques fusant un soir où l'on se sent puer de tout son passé... même Jusqu'à cet air de rancune qui ne vous rafraîchit plus malgré tout l'air du soir.

 

---Dernières parutions:

 

Daniel de Cullá

Primicias

 

Nuevo libro en librería:
El ser humano, animal en origen y con instintos,es también espíritu, filosofía, trascendencia... Somos animales parciales que osan buscar la verdad (al precio que sea). A todo nos atrevemos, y esa osadía es la esencia de nuestra naturaleza. Hemos osado levantar la cabeza y dejar de agachar los ojos: quizá por eso se nos nie ga el paraíso o quizá por ello algún día lleguemos a encontrarlo, ¿quién lo sabe?Mientras tanto, debemos seguir buscando, debemos seguir sufriendo y debemos seguir tanteando en la oscuridad con nuestro bastón del intelecto.Estos poemas van dedicados a esos seres que se atreven a pensar, que se atreven a vivir y ¡a dar la mejor versión de sí mismos!
[En Amazon...]

 

En attendant le
prochain numéro
de la RAL,M

QUARTIER BAS

avec Gilbert Bourson

en juillet prochain

découvrez
ou
redécouvrez
le travail accompli
par ce poète
dans la RAL,M

ESPACE
de
Gilbert Bourson

[ici...]

Outre ses publications chez Le chasseur abstrait, vous y trouverez

...de la poésie

...des récits

...des essais

...des lectures

et bien sûr

LES NOCES
D’HERODIADE
DE STÉPHANE MALLARMÉ
MYSTÈRE

Mise en scène et conduite
de Gilbert Bourson
Spectacle créé
avec Anne-Marie Massé
Décors et costumes
de Francine Sidou

Bande-son du spectacle intégrale
Manuscrit original publié
chez Le chasseur abstrait

[ici...]

 

gor ur patrick cintas

 

État des lieux

 

Cliquez pour lire dans la RAL,M
ou dans la Télévision

texte intégral

 
Gor Ur,
le Gorille
Urinant
Le dieu
que vous
aimerez haïr
Tome I Tome II
          
 

Tome III

Le voyage en France

FIL 1 FIL 2
 Marvel in Hell Saga de
Louis Marette

in progress

[...]

En librairie
[Catalogue Chasseur abstrait]

 

Patrick Cintas
Œuvres libres

 

Ces ouvrages sont maintenant
en lecture libre
[CORTOS...]

Et toujours disponibles
aux formats numériques
[CATALOGUE]

 

Impression/Improvisation/Composition (Kandisky)

Patrick Cintas poursuit avec Le chasseur abstrait la publication numérique de son travail littéraire. Après La rivière noire et L'Amérique, deux compositions complexes et surtout volumineuses, voici une collection plus tranquille, plus accessible, Œuvres libres : en effet, les textes publiés dans cette nouvelle collection sont de courts romans, des nouvelles, poèmes, essais, de longueur et d'unité raisonnables. Ce sont autant de portes pour accéder, si on n'y voit pas d'inconvénient, à la construction de l'ensemble tel que le présente le site personnel de l'auteur, [TELEVISION].

Journal de bord

   Dernières parutions :

Écos des tatanes (Patrick Cintas) - L’Honneur est soft !
LE ZINC DU FORGE-MÈTRE - La part des choses
Romain GAMBOIS - Ab intestat
Arto contre Gor Ur (Patrick Cintas) - Chapitre XX
Otrofictif, poème narratif - Otrofictif 12
Romain GAMBOIS - Terre des poètes
Autres romans, nouvelles, extraits (Patrick Cintas) - Le terroriste
Poésies de Pascal LERAY - Coda
Poésies de Patrick CINTAS - Paisible paisible paisible paisible paisible paisible paisible paisible paisible paisible
Goruriennes (Patrick Cintas) - La poubelle à Spielberg - nouvelle
Renaud GAYTE - La longue fugue
Ines BEN AL HADJ SASSI - Rabelais médecin - La métaphore dans le discours médical rabelaisien
Espace de Daniel de CULLA - Sin Más Acá Ni más Allá
Espace de Daniel de CULLA - Perqué republicano (14 de abril)
Espace de Daniel de CULLA - Poesía en un taper
Espace de Daniel de CULLA - Metempsicosis
Un captif écrit sur la neige (Alan Sévellec) - Comment Fernand le nouveau venu est perçu dans cette fosse
Romain GAMBOIS - Elle et ses chats
Poésie de Jean-Michel GUYOT - Son corps
Poésie de Jean-Michel GUYOT - Le loriot
Portraits et propos à vue de perdrix - H
Portraits et propos à vue de perdrix - La pornographie éclairée
Essais (Stéphane Pucheu) - L’interview
Romain GAMBOIS - Printemps de la poésie
Écos des tatanes (Patrick Cintas) - Parlement si tu mens
Otrofictif, poème narratif - Otrofictif 11
Arto contre Gor Ur (Patrick Cintas) - Chapitre XIX
Poésies de Patrick CINTAS - Livre des morts
Un captif écrit sur la neige (Alan Sévellec) - Comptoir des passions frelatées
Poésies de Pascal LERAY - Commission poétique

Lire toute la sélection du trimestre dans le   
[dernier numéro de la RAL,M]
   
in progress
   

Podium

Plus de statistiques [ICI]  

Articles les plus lus

En ce moment

Lettres vagabondes de Benoît PIVERT/Chroniques  Pas d’inquiétude de Brigitte Giraud
Personæ/Jornadas (Patrick Cintas) - 1a parte (traducción de Juan Juán)  Los recuerdos son
Le chasseur abstrait/News du Chasseur abstrait  Grand et petit écran de la Télévision de Patrick Cintas

Livres numériques les plus téléchargés

Mars 2014

[Dictionnaire philosophique de Voltaire]
Texte intégral

Edition de P. Cintas.

+27.000 téléchargements
[Mazères Contre Marette]
Texte intégral

Livre du Journal satirique de Mazères.

+4.000
[Les noces d'Hérodiade de Stéphane Mallarmé - Mystère]
Extrait

de Gilbert Bourson.

+3.000

ANTHOLOGIE
Auteurs - Genres
Corpus

 Anthologie - Auteurs
Le côté de chez Swann ... Le côté de Guermantes
ZONE
éditoriale
TRAVAUX
in progress

l'athanor

Au cœur de la RAL,M, un travail consistant à assurer la périodicité et les contenus individuels et collectifs. Cette section peut paraître quelquefois complexe, mais elle est l'endroit des recherches et des résultats.

Par principe, c'est ici qu'on entre dans la RAL,M. Mais on peut préférer y entrer de façon plus traditionnelle en consultant le plan du site ci-contre.

La RAL,M n'est pas un service, pas une revue style Lido où « chacun fait son numéro et s'en va » comme disait la Callas à propos des vaniteux - C'est un chantier où chacun, selon ses désirs et son école, petite, moyenne ou grande, construit de quoi lire, regarder ou écouter. Il faut de la générosité et du souffle pour y exister pleinement.

Tous les numéros et les éditos de la RAL,M depuis avril 2004, date de sa création.

La RAL,M publie des revues "papier" : T & P - RALMag - Cahiers de la RAL,M + la Lettre de la RAL,M.

Le RALMag et le T&P sont maintenant des revues numériques disponibles aux formats Epub et Kindle.

Un thème... un auteur.
Les numéros spéciaux représentent toujours un gros travail d’écriture et de construction.

Ces auteurs ont bien voulu animer des espaces plus proches de leurs préoccupations que le sommaire de la RAL,M toujours un peu généraliste.

Cette zone éditoriale est aussi le lieu des sites personnels. Ceux de Patrick Cintas et de Valérie Constantin sont connus depuis des années et évoluent constamment. Pascal Leray est au travail.

En marge de la littérature des nations et de celle des peuples, voici une littérature plus modestement composée et assumée, ce que Ferdinand Cheval appelle le « travail d’un seul homme ».

Les lecteurs de la RAL,M ont pu explorer depuis plusieurs années l’univers pictural de Valérie Constantin qui exerce son influence sur l’esthétique de cette revue et des ouvrages publiés par Le chasseur abstrait.

La réalité était l’objet de ce roman énigmatique.

LE SITE
l'anthologie permanente
Visitez nos rubriques ci-dessous 
 & proposez vos œuvres Contact

Accès traditionnel au contenu de la RAL,M : « anthologie permanente » qui donne accés aux œuvres par les genres et les auteurs.

Dans ces rubriques, quelques centaines d'auteurs vous offrent de quoi lire pour présenter leur œuvre.

Notez que les auteurs sont classés par ordre de parution selon la bonne règle qui veut que les derniers arrivés sont les premiers servis — ceci pour donner la primeur aux plus actifs d'entre eux.

Toute la poésie, celle des chansons comme la plus difficile. L’exigence consiste à faire le mieux possible dans sa "partie".

Tous les genres, les bons comme les mauvais. Narration, construction, écriture, tout est bon pourvu que la fable et la chronique, voire plus, tiennent le bon bout.

L’essai rend plus clair ou plus complexe, au choix, mais il est pertinent. Tous les sujets sont invités, sans distinction d’aucune sorte.

Théâtre du texte ou non, c’est un art suffisamment complexe pour qu’on s’y frotte en pleine possession de ses moyens.

La musique adoucit les mœurs ou les rend prémonitoires, en chanson ou contre toute harmonie. Au clair de la Lune ou avec Boulez...

Galeries virtuelles, avec ou sans commentaires. Avec la musique, le dessin et ses corollaires vont plus vite et peut-être mieux que les langues. Même l’homme du commun ne s’y trompe pas... ou rarement.

Quelques auteurs s’entretiennent librement en essayant de ne pas sombrer dans le nombrilisme ni la morale, les deux écueils de la pensée au travail du langage et de ses esthétiques possibles.

Quelques textes à propos de et au sujet de. Il s’agit ici de faciliter la tâche du lecteur en plongeant ici et là dans le magma que la RAL,M projette au dehors. À construire encore, au fil du temps qui passe.

NUMEROS DE LA RAL,M
depuis 2004
Printemps, maison, festival*

 Numéros de la RAL,M
[Le dernier numéro : avril/juin 2014 - nº 87]

* ou encore centre, marché,...

Liste par numéros
Liste de tous les articles
Pour une recherche dans les titres et les noms d'auteurs, année par année cliquez [ICI]
Liste de tous les éditos
2014
 Nº 87 - avril 2014 - Leray’s Gore
 Nº 86 - janvier 2014 - Les auteurs les plus lus en 2013

 

2013
 Nº 85 - Octobre 2013 - Urine contre Métal - La question de l’édition - Patrick Cintas
 Nº 84 - juillet 2013 - Hypertextualité - La question de la lecture - Patrick Cintas
 Nº 83 - avril 2013 - Pétainistes endormis - Prologue des Huniers - Patrick Cintas
 Nº 82 - janvier 2013 - Tradition et Modernité - projets pour la RAL,M - Patrick Cintas

 

2012
 Nº 81 - octobre 2012 - L’Etat, la poésie, la société... - Pascal Leray
 Nº 80 - juillet 2012 - L’Urine et le Métal - Roger Russel
 Nº 79 - avril 2012 - La série selon Mel Bochner - Pascal Leray
 Nº 78 - janvier 2012 - Aux sources du sens (de la réalité) - Pascal Leray

 

2011
 Nº 77-bis - décembre 2011 - La relation auteur-éditeur - Patrick Cintas
 Nº 77 - novembre 2011 - Manifeste mutantiste - Mathias Richard
 Nº 76 - octobre 2011 - Un puits dû au silence - Patrick Cintas
 Nº 75 - septembre 2011 - Commencement de la fin - Roland Nadaus
 Nº 73-74 - juillet-août 2011 - Rêve et poésie - Serge Meitinger
 Nº 72 - juin 2011 - La ré-invention du corps chez Rimbaud - Gilbert Bourson
 Nº 71 - mai 2011 - Figure de l’écrivain et cancans - Patrick Cintas
 Nº 70 - ANALECTIC SONG - Trois personnages au carré
 Nº 69 - PRINTEMPS DES POÈTES - Intellos & populo
 Nº 68-2 - ANALECTIC SONG
 Nº 68-1 - Vive le pouvoir judiciaire !
 Nº 67 - Le SLAM de la RAL,M !

 

2010
 Nº 66-bis - Projets ralmiques
 Nº 66.2 - Éloge du terrorisme.
 Nº 66.1 - La condition textuelle - de Pascal Leray
 Nº 64-65 - juillet-août 2010 - L’été des poètes !
 Nº 63 - Pas de printemps pour les poètes ?
 Nº 62 - SCUM
 Nº 61 - Cinéma-roman & Roman-cinéma
 Nº 60 - La poésie, Rougerie...
 Nº 59 - Identité nationale
 Nº 58 - Camus... j’aurais aimé la France...

 

2009
 Nº 57 - Salon du livre de Paris 2009.
 Nº 56 - Les poètes - Novembre 2009.
 Nº 55 - L’auteur chez Le chasseur abstrait.
 Nº 54 - Textes et Prétextes - La revue du site.
 Nº 52-52 - <I>Etoile de l’Aube - Délégation Haute-Garonne/Midi-Pyrénées de la Société des Poètes Français.
 Nº 51 - L’auteur et son libraire.
 Nº 49 - Meschonnic maintenant.
 Nº 47 - Collectif ALM.
 Nº 46 - Une année de plus.

 

2008
 Nº 45 - Serge MEITINGER - Rétrospective.
 Nº 44 - Pascal LERAY - Rétrospective.
 Nº 43 - GOR UR le Gorille Urinant - de Patrick Cintas.
 Nº 42 - 18e Salon de la revue : Cahiers de la RAL,M - HAÏTI - Préface de Jean MÉTELLUS.
 Nºs 40-41 - Croiser le style avec François Richard.
 Nº 39 - Hiboux 68 avec Robert Vitton et Jean-Claude Cintas.
 Nº 38 - Journées Poésie de Rodez.
 Nº 37 - Signes ascendants de l’écriture.
 Nº 36 - Le chasseur abstrait au Salon du livre.
 Nº 35 - Salon du livre 2008 - Pourquoi Le chasseur abstrait ? Les choix du Chasseur abstrait.
 Nº 34 - Dire le texte - SIX HEURES DE MUSIQUE ET DE POÉSIE.

 

2007
 Nº 33 - Antimesse pour Karlheinz Stockhausen.
 Nº 32 - Lettre ouverte à monsieur Azouz BEGAG : celle que j’aurais dû vous envoyer…
 Nº 30 - Entretien avec Luciano MELIS, éditeur.
 Nº28/29 - Douche it again !
 Nº27 - Poésie & Religion.
 Nº26 - Hommage à ROSTROPOVITCH.
 Nº 25 - D’un coup de dés, l’espace du poème depuis Mallarmé - avec Ann-Sarah Laroche - Bibliothèque de Toulouse.
 Nº 24 - Du chômage.
 Nº 22-23 - Le droit de choquer.

 

2006
 Nº 21 - Vallejo y Neruda - Entre classique et romantique.
 Nº 20 - À propos de Robert REDEKER.
 Nº 19 - Désespère !
 Nº 18 - FEMME(S) & CRÉATIVITÉ.
 Nº 16-17 ART & THÉRAPIE.
 Nº 15 - Espace de Valérie CONSTANTIN - Livres d’artistes.
 Nº 14 - Onuma Némon - Julie-la-fête.
 Nº 13 - Jean ORIZET, le duende.
 Nº 12 - COMBAT CONTRE LE PÈRE - Tractatus ologicus III.
 Nº 11 - SPÉCIAL ROBERT VITTON - Un aléa d’îles.
 Nº 10 - Féminité et créativité : créer ou ne pas être.

 

2005
 Nº 9 - La poésie, déesse cachée du désir quand le silence se brise.
 Nº 8 - Tractatus ologicus.
 Nº 7 - Jouir de sa douleur.
 Nº 6 - Le droit à la nuance.
 Nº 5 - León FERRARI - L’Église catholique et la peur de la Beauté.
 Nº4 - Derrida made in America.

 

2004
 Nº 3 - En vue de notre mondialité.
 Nº 2 - Écrire, pourquoi faire ?
 Nº 1 : Écrivez pour empêcher les autres d’écrire.

 

LIENS
FAVORIS
Sites importants

 Liens favoris
Liens
Sites importants

En cours...

 

(Ed.) Bruce Andrews and Charles Bernstein - Thirteen numbers and three supplements published between February 1978 and October 1981. 8 and 1/16 x 7 and 1/16 inches. Paper covers. Saddle stapled.

 

Grâce à la générosité de la mairie et de la bibliothèque de Laval, la totalité des numéros de la revue de la Société des Amis d'Alfred Jarry, L'Étoile-Absinthe, a été numérisée et est à présent disponible (à l'exception des numéros les plus récents, des catalogues et des reprints) sur ce site.

 

Project Xanadu is a much-misunderstood initiative to create a different kind of computer world, based on a different kind of electronic document. (Conventional electronic documents-- PDF, Word, HTML-- simulate paper and are built around the concept of printout. Xanadu documents go where no printout can.)

 

291 - Aventure - Der Dada - Der Marstall - Sic - 391 - Blindman (Blind man) - L'Élan - Merz - De Stijl - Action - Der blutige Ernst - Freie Strasse - Neue Jugend - Z - Aesthete 1925 - Cabaret Voltaire - Die Freude - Perevoz Dada - Zenit - Almanach der freien Zeitung - Cannibale - Littérature - Die Pleite - Der Zweemann - Almanach der neuen Jugend - Le Coeur à barbe - Maintenant - Projecteur -  Der Ararat - Dada - Manuscripts (MSS) - Proverbe

 

Voir aussi [Cahier de la RAL,M Nº 24 - La série à l'index] avec la participation de Mel Bochner.

 

The E-Poetry Board: Director: Loss Pequeño Glazier (USA) / Advisory Board: Yves Abrioux (France), Amaranth Borsuk (USA), jhave (Canada/Hong Kong), Leonardo Flores (Puerto Rico), Claudia Kozak (Argentina), Manuel Portela (Portugal), Laura Shackelford (USA)

 

A Publication of the Electronic Literature Organization. Each volume of the Electronic Literature Collection is published on the Web and on optical disc.

 

Open Library is an open, editable library catalog, building towards a web page for every book ever published.

 

Blast is the quintessential modernist little magazine. Founded by Wyndham Lewis with the assistance of Ezra Pound, it ran for just two issues, published in 1914 and 1915.

 

Casi ocho siglos de permanencia de los musulmanes en la Península Ibérica han conformado una herencia, la andalusí, que forma parte de las señas de identidad de la cultura española y mediterránea.

 

Text analysis gives you better insight into electronic texts.

 

A Hypervortext of Ezra Pound's Canto LXXXI.

 

Publishing The Unpublishable Series - The web is a perfect place to test the limits of unpublishability. With no printing, design or distribution costs, we are free to explore that which would never have been feasible, economically and aesthetically. While this exercise began as an exploration and provocation, the resultant texts are unusually rich; what we once considered to be our trash may, after all, turn out to be our greatest treasure.

 

Poésie au jour le jour (sera changé tous les mois) - Catalogue de l'écart (sera actualisé une fois par mois).

 

Que faire quand on s'emmerde à mourir dans la France des années 2010 ? Réponse : devenir mutantiste ! Le seul avantage d'une époque-désert comme celle-ci, c'est que tout est réinitialisé, et que des zozos peuvent tout reprendre à zéro. Le seul avantage de cet espace lisse désertifié -ce monde- est que des originaux peuvent en récréer les plis. Tout reprendre à zéro. S'organiser. Tout reprendre à zéro. Tout est fini. Rien n'a commencé. Auto-organisation. Mutantisme.

 

Leonardo/Olats est un site de publications à dominante francophone, au sein d'un réseau international, dans le domaine art, science, technologie.

PLAN
DU SITE
Manuel de l'usager

 Plan du site

 

Légende :

Site :

[Blog de la RAL,M] : page d'entrée du site; elle rend compte de l'activité hebdomadaire du site.

[Corpus] : Anthologie, avec ses genres et ses écrivains.

[Espaces d'auteurs] : Ces auteurs, choisis parmi les écrivains du corpus, construisent un espace qui leur est propre.

[RAL,M] : Page trimestrielle; choix parmi les textes reçus; éventuellement thème.

Outils : Le site est évidemment un outil de promotion et d'autopromotion gratuit; vu son étendue, il est équipé de deux outils de recherche:

- Recherche complète disponible dans le menu;

- Recherche dans tous les articles disponible également dans le menu (très utile quand on recherche un auteur par les titres).

- [Articles les plus lus] - le meilleur de la RAL,M selon ses lecteurs.

[Publications] :

Cahiers de la RAL,M : Revue papier consacrée à un thème ou un auteur.

RALMag : Revue papier et/ou numérique réservée aux auteurs des espaces.

T&P : Revue papier et/ou numérique; auteurs choisis dans le numéro en cours de la RAL,M.

Édition :

Le chasseur abstrait : [Voir son site]

 

2004/2014 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

 S'inscrire au fil RSS RAL,M 

Add to Google 
  

Contact

Dépôt légal: ISSN 1697-7017