Blog de la RALM

 

jeudi 27 novembre 2014

   

Rédaction : Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Valérie Constantin, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Benoît Pivert, Stéphane Pucheu, Johnny Rasco, Alan Sévellec, Robert Vitton, Pierre Vlélo, Nicolas Zurstrassen.

Pour l'envoi de propositions, utilisez le contact ci-dessus.

Nº 89 - Trauma

1. Ciné de Valérie Constantin
Trauma
I, II & III

2. Sélection in progress du trimestre

 

Édité par

Le chasseur
abstrait

www.lechasseurabstrait.com/chasseur

 

Qu'est-ce qu'une revue?

En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle et sans générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.

Patrick Cintas.
Responsable de la publication.

Sélection du trimestre
in progress
tous les lundis

C'est ici qu'on suit la construction
du numéro en cours de la RAL,M
semaine après semaine...
jusqu'à la fin du trimestre.

Travaux en cours
[Copiez ce message pour le diffuser]
Nouveautés dans la RAL

Nouveautés dans la RAL,M
************************
http://www.ral-m.com/revue/

A la Une
********

- Alan Sévellec - Ajouts nocturnes - "Ces bougres esseulés sont en train de doucement se faire balancer par leurs hamacs. Ils portent en eux une femme qu'ils couvent, qu'ils protègent et font murmurer sur leur torse d’ombre."

- Un nouveau feuilleton de Patrick Cintas - Comment j'ai rencontré Arto (suite proleptique de J'encule Marine) - "Mon pote s'appelait Pédar. Je dis s’appelait, vous comprenez pourquoi. Lui et moi on buvait. Lui du pinard et moi de l'eau."

Livres de la semaine:
***************

Peu d'œuvres donne beaucoup d'amour-propre, beaucoup de travail donne infiniment de modestie. - Balzac.

Chez Le chasseur abstrait:

- Fred Romano - Crimes de sang, Damm - http://www.facebook.com/chasseurabstrait.crimesdesang

- Benoît Pivert - Lettre vagabondes - http://www.facebook.com/chasseurabstrait.lettresvagabondes

- Joël Laloux - Aujourd'hui comme hier - poésies - [Chez Le chasseur abstrait]

Nouveautés:
*********

Gilbert Bourson
Portraits et propos à vue de perdrix:
- Machine et ses fonts baptismaux.
- Un enfant mange un hot-dog.
- Ne perdez pas l’épingle.
- Images de propos venues après le son.

Patrick Cintas
- Poète.
- Pluies.
- Autres pluies.
- La mort en est malade.
- Je vis Dieu.

Daniel de Cullà
- Garrulos.
- Grandes tenías del tesoro en el reino de Fachi Caudillo de los Mamelucos.
- ¡TO!

Romain Gambois
- Laudanum - poème.
- Fil du temps et des couleurs.

Pascal Leray
(Prix Chasseur de romans 2011)
- Vie vrille.
Plaque tournantes
- Le percement.
- Marque éclipse.
- [arx].
*** La suite la semaine prochaine...

LUCE
- Moi tu vois la poésie... - poème.

Stéphane Pucheu
(Prix Chasseur de nouvelles 2011)
Essai:
- L'étranger.

Pierre Vlélo
En attendant la suite de Otrofictif...
- Guérissez-moi.
- Conversations sans poésie.

Nicolas Zurstrassen
Miroirs brisés:
- On dénoncera sans doute notre isolement...




Suivez l'actualité de la RALM [FACEBOOK]

https://www.facebook.com/chasseurabstrait

 

Ajouts nocturnes
Alan Sévellec

Ces bougres esseulés sont en train de doucement se faire balancer par leurs hamacs. Ils portent en eux une femme qu’ils couvent, qu’ils protègent et font murmurer sur leur torse d’ombre.

Le soir tombe toujours. Ils entendent toujours cette puissance en eux continuer de rouler des astres chauds sous leurs couvertures. La terre est loin. Ils ne sentent plus devoir tenir à cette vieille illusion. N’importe, je sors. Plus rien de précis à dire à ceux que je pourrais appeler. ils sont partis depuis un certain temps.

Me voilà seul, avec mon livre à finir.

Mon grand manuscrit à finir. Il reste là, je veux en lire une partie à un ami.

C’est une histoire où j’aurais puisé des éléments dans Joinville, Froissart, pour un drame que j’espérais de teinte au moins shakespearienne. On s’installe autour de belles bières. C’est frais. On côtoie ainsi la bonne amertume. Je lui dis tout d’abord que cela ne vaut rien, que j’ai bâclé ça dans un coin d’ombre, et sans y penser part trop. Cependant il n’est pas dupe, il sait que je mise pas mal là dessus. Je vois derrière lui les types accoudés au bar. Les gens défilant, se dépêchant de filer leurs démarches. Il se laissent entraîner. Ils resteront derrière la vitre. Je bafouille les premières lignes de mon grand drame.

I - L’étrangère
Comment j'ai rencontré Arto*
Un nouveau feuilleton de Patrick Cintas

Mon pote s’appelait Pédar. Je dis s’appelait, vous comprenez pourquoi. Lui et moi on buvait. Lui du pinard et moi de l’eau. « Quèque vous dites comme conneries ! On est pas des potes si on boit pas la même chose !

— Que je le dis moi aussi ! Mais on buvait pareil !

— Alors on s’en fout ! Pourquoi donc qu’il s’appelait ?

— Que je vous raconte… »

Ya pas deux jours, j’arrive rue Saint-Sulpice-La-Tapette. Pas celle qui sert à se mettre dans le cul, celle qui sert à écraser les mouches. Le genre de type qui se rend utile au sein de l’Église. Même qu’il a écrit des pensées avant de souffrir le martyre. Après, il s’est tu pour les incrédules, mais les cons l’entendent toujours tellement il est utile. Bref, j’y arrive. Et qu’est-ce que je vois ? Des flics. Des gendarmes avec des airs tellement intelligents que j’ai eu honte de mon cerveau.

* Suite proleptique de "[J'encule Marine]"

 

Nouveau
feuilleton

Pascal Leray

AVEC L'ARC NOIR II
livre 2. Cahier 2.

Plaques tournantes,
Recettes.

2013 - 2014

A suivre chaque semaine :

Dernières parutions :
ACMAOAPNA

--- Doctrine de l'arc
--- Arc perdu
--- Dogmatique
Dernières parutions :
PLAQUES TOURNANTES

--- [arx]
--- Marque éclipse
--- Le percement
--- L'arc au sol
--- La barque percée
Pour faire suite à
Chez Le chasseur abstrait
édition papier - 440 pages.

>> Catalogue

 

oOo

 

Pascal Leray

L'Œgmur

Dernières parutions:


>> RAL,M nº 87


Le projet !
Pas moins de huit romans publiés dans la RAL,M en lecture gratuite et un neuvième chez Le chasseur abstrait en versions papier et numérique.

>> Etc.

+ liens externes

[Le soir de mnose] - Journal

[Irniv Gyirn] - Galerie

 

Découvrez

les espaces

d'auteurs

[ICI>>>]

 

Patrick Cintas

[>>...]

gor ur patrick cintas

 

État des lieux

 

Cliquez pour lire dans la RAL,M
ou dans la Télévision

texte intégral

 
Gor Ur,
le Gorille
Urinant
Le dieu
que vous
aimerez haïr
Tome I Tome II
          
 

Tome III

Le voyage en France

FIL 1 FIL 2
 Marvel in Hell Saga de
Louis Marette

in progress





Se continue sur [MCM]

En librairie
[Catalogue Chasseur abstrait]

Les aventures
de Télévision

Cependant Calypso se réjouissait d'un naufrage qui mettait dans son île le fils d'Ulysse, si semblable à son père.

Télévison, enfant, se donne la mort.

Il arrive devant la porte de l'Enfer. Le Diable ouvre :« Désolé, petit, mais il n'y a plus de place. Va voir à côté. »

L'enfant frappe à la porte du Purgatoire. « Il n'y a pas de place pour toi ici ! »

Il frappe à la porte du Paradis :  « Je ne peux pas te recevoir ici, mon enfant, dit Saint Pierre. Mets-toi dans un coin en attendant. » Et l'enfant se met à attendre avec d'autres. Pour tromper le temps, il écrit Les chiens du Paradis.

Plutôt qu'une parodie de la Divine Comédie, ce travail est un relatif du poème de Pound, Cantos. Mais ici, quand le poète (enfant) veut entrer en Enfer, il en est empêché. À la place de l'Histoire, il ne rencontrera que lui-même. Et pour finir, au Paradis il ne trouvera qu'une niche dans l'attente d'assumer son destin de damné.

[http://www.ral-m.com/television]

Curieux...

Lecture
aléatoire

[Dans la télévision...]



 

alors monsieur qui n'avez rien dit/quand madame a commis sur ma personne/une violence indigne de la poésie/que vous étiez venu chercher dans la rue/le roman doit-il reculer devant la poésie ?

Poésie

toujours vivante !

Alors une fois que vous avez composé, vous considérez l’objet : parce que c’est un objet : et vous évaluez son équilibre : vous laissez votre esprit danser avec les mots : s’il ne danse pas : c’est mauvais signe : et s’il danse : c’est encore plus mauvais signe !

Pierre VLELO

Otrofictif

Dernières parutions:

La suite
en décembre

Otrofictif est un poème narratif. Je le réécris ici complètement, semaine après semaine, si la poésie me prête vie ! Le titre m'a été suggéré par Patrick Cintas. Auto/otro... j'essaie de regarder les autres sans trop donner à penser que je ne suis pas capable d'autre chose.

Peu d'œuvres donne beaucoup d'amour-propre, beaucoup de travail donne infiniment de modestie. - Balzac.
Livres de la semaine
Conditions : eTexte intégral/ Chronique/ Livre reçu [Contact]
Nouveautés
Chasseur
abstrait
Cliquez

 

En nombre del Arte. En nombre de la Belleza. En nombre de la Verdad. En nombre del Orden. En nombre de la Ley. En nombre de la Bondad. En nombre del Deber... Palabras, palabras.
Vicente Huidobro
http://www.vicentehuidobro.uchile.cl/

 

Robert Vitton

Le zinc

La souricière

J'en connais qui croient s'y connaître
En tout, disons, en presque tout.
Pour l'instant, ils n'ont fait que naître,
Et c'est là leur plus bel atout.

J'en connais qui croient s'y entendre
En tout, disons, en presque tout,
Qui ne perdent rien pour attendre
Ici, là-bas ou n'importe où.


Lire la suite [...]

 

 

 

Daniel de Cullá

Primicias

 

Nuevo libro en librería:
El ser humano, animal en origen y con instintos,es también espíritu, filosofía, trascendencia... Somos animales parciales que osan buscar la verdad (al precio que sea). A todo nos atrevemos, y esa osadía es la esencia de nuestra naturaleza. Hemos osado levantar la cabeza y dejar de agachar los ojos: quizá por eso se nos nie ga el paraíso o quizá por ello algún día lleguemos a encontrarlo, ¿quién lo sabe?Mientras tanto, debemos seguir buscando, debemos seguir sufriendo y debemos seguir tanteando en la oscuridad con nuestro bastón del intelecto.Estos poemas van dedicados a esos seres que se atreven a pensar, que se atreven a vivir y ¡a dar la mejor versión de sí mismos!
[En Amazon...]

Y

[AQUÍ]

 

 

Alan Sévellec

Un captif écrit

sur la neige

Celui véritable qui ne triche pas. Mais celui-ci échappe toujours, éternellement à l'attention. Lequel vous baise, vous perd. Quoi que vous tentiez. Car vous ne gagnerez pas, c'est prévu, autant vous laisser transporter sans plus de résistance, assis dans ce grand cinéma. À croire pouvoir diriger les choses. Si l'on tient encore à faire des images, depuis le temps qu'elles ne portent plus... en tous les cas... c'est décidé, que le rythme accroisse sa cadence. Comme pour un blues virant sa transe et roulant à s'en tordre l'ivre gosier des chanteurs transportés à l'unisson. Le silence énorme du ciel rose. Les répliques fusant un soir où l'on se sent puer de tout son passé... même Jusqu'à cet air de rancune qui ne vous rafraîchit plus malgré tout l'air du soir.

 

[Texte complet ICI>>]

 

oOo

 

Alan Sévellec publie
un autre roman
chez [Petits tirages]


Cliquez

 

 

 

Souffle
poétique

C'est que le souffle poétique est pris dans une double interrogation.

Il interroge l'espace à portée de parole et il s'interroge sur la portée exacte de son geste, pour ainsi dire de sa geste, c'est-à-dire de sa gestation au sens clinique et clanique du terme, sur sa validité pratique, sur ses conséquences aussi, à cette nuance près: jamais l'interrogation ne freine l'élan premier et dernier: la parole a toujours le dernier mot. - J.M. Guyot. [Quelque part entre vivre et écrire]

Miroirs brisés

Espace de

Nicolas Zurstrassen

 

Dernières parutions:

 

Valérie
Constantin
plasticienne
Nouvelle série
Bruits du Son
Corde
Suites III & VI

LIENS :

Site personnel :
valerieconstantin.ral-m.com

RAL,M 89 :

>> RAL,M nº 89

Trauma I, II & III Film
in progress

Facebook :
valerie.constantin.79

 

Gilbert Bourson

---Dernières parutions:


>> RAL,M nº 88

Texte intégral
Publié aussi dans la revue
Corto nº 21
pour les versions papier
et numérique
Portraits et propos
à vue de perdrix

TELEVISION

>lisible

sur téléphone<

Choisissez un mode de lecture




Site mobile

© 2014 Patrick Cintas

 

Littérature
numérique

La couille
de Saint Pierre

ébauche
avec le Grand Jeu de l’Auteur

On a beaucoup parlé de ses larmes, mais jamais de sa couille (il n’en avait qu’une). Télévision, qui voyage sans Mentor (hélas pour lui !), l’a rencontré. Un objet en témoigne, que la RAL,M est fière de présenter à ses lecteurs. Que l’on clique sur l’image pour s’en rendre compte.

 

tramos-e

Gabriel Impaglione:
sus respuestas
y poemas

Entrevista por
Rolando Revagliatti

[Aquí...]

 

oOo

 

Silvia Guiard:
sus respuestas
y poemas

Entrevista por
Rolando Revagliatti

[Aquí...]

 

oOo

 

 

>Manual del Artista Híper-Moderno<
Por
Carlos Genaro Matus

...se establece que los únicos “materiales” del artista post- moderno son las palabras, es decir, la argumentación teórica verbal o escrita.

 

oOo

 

* A LIRE *

Enrique
Arias
Beaskoetxea

La grieta
y
la luz

[Aquí...]

 

Nouveau

Jeux d'OH

[Dans la télévision...]

 

Espaces d'auteurs

2 nouveaux

projets

 

'LUCE'

En voyage - poésie

J'irai peut-être au bout de cette merde d'existence. T'en sais rien toi non plus. Et t'es pas le seul à aimer la vie. Le plaisir surtout. Alors... tu me le donnes ou il faut que je gagne du pognon...?.

---Dernières parutions:

------ Moi tu vois la poésie
------ Je veux bien partir avec toi lulu
------ J'ai revu ce mec qui me disait rien
------ Bon sang c'est pas difficile la poésie c'est...
------ Tu ferais bien d'arrêter de te poser des questions

 

oOo

 

Romain
Gambois

L'hiver - poésie

Si l'hiver ressemble à la mort, il me reste trois saisons pour aller où je vais. Je me propose d'explorer cette triple métaphore, en commençant par le printemps parce que tu viens d'arriver.

---Dernières parutions:

 

 

Lettres vagabondes
Benoît Pivert


Rêves d’Amérique
Amerika
de Sibylle Berg

Partir pour la mort ou pour l’Amérique, ça se vaut. - Jean Cocteau[1]

 

« Los Angeles, un endroit où tout était en ébullition, où régnait dans l’air l’exubérance que faisaient naître le choc du vent du désert et du vent de la mer et douze millions d’individus à la recherche du bonheur. C’est là que Karla voulait aller. Loin de la vie réglée, de la routine, de son pays inapte aux miracles »[2]. Amérique, terre de tous les possibles, Amérique, terre de tous les fantasmes. Dans la première partie du roman Amerika de l’Allemande Sibylle Berg, tous les personnages rêvent d’Amérique. Karla, la starlette abonnée aux rôles sans relief, saute le pas et traverse l’Atlantique. En l’absence de propositions plus glamour, elle devient strip-teaseuse puis actrice de film porno, baby-sitter et enfin sans-abri sur un carton. Elle finit par rentrer en Allemagne. Les autres personnages, eux, se contentent de rêver. L’imagination entraîne Raul, le call-boy qui fait commerce de ses charmes auprès de femmes riches, faisandées et frustrées, vers Santa Monica, Carmel et Venice. Il se voit déjà en costume blanc, dans une maison avec piscine, nichée dans la verdure, produisant des films avec Sharon Stone et Julia Roberts. La vie ne lui donne pas cette chance. Il ne quitte pas l’Allemagne où il finit garçon de café avant que de se mettre en ménage avec une serveuse noire qui n’est même pas belle. Bert, un journaliste cantonné aux potins mondains et qui souffre de son physique quelconque, rêve de se rendre après son opération de chirurgie esthétique à Los Angeles. Il a vu un jour un reportage sur la ville. De longues rues bordées de palmiers, la mer, et tant de gens incroyablement beaux. S’il devient un autre homme, avec le physique de William Dafoe, il paressera au bord de sa piscine, entouré de superbes naïades qui n’auront d’yeux que pour lui. Mais le rêve de Bert se fracasse. Le chirurgien esthétique qui l’opère se trompe de patient et lui fait changer de sexe. En ôtant ses pansements, Bert se découvre, anéanti, en femme laide au visage de vieille pute. Adieu la Californie ! Karla, Raul et Bert vont devoir continuer leur vie médiocre, sans espoir, avec pour seul horizon la résignation et l’ennui.


Lire la suite [...]

---Dernières parutions :

 

oOo

 

Impression/Improvisation/Composition
(Kandisky)

[>>CATALOGUE]

Journal de bord

   Dernières parutions :

Tome II - Comment j’ai rencontré Arto - I - L’étrangère
Poésies de Patrick CINTAS - Je vis Dieu
Poésies de Patrick CINTAS - La mort en est malade
Poésies de Patrick CINTAS - Autres pluies
Poésies de Patrick CINTAS - Pluies
Poésies de Patrick CINTAS - Poète
Miroirs brisés de Nicolas ZURSTRASSEN - On dénoncera sans doute notre isolement
Espace de Pierre VLELO - Conversations sans poésie
Espace de Pierre VLELO - Guérissez-moi
Essais (Stéphane Pucheu) - L’étranger
LUCE - Moi tu vois la poésie
Plaques tournantes - [arx]
Plaques tournantes - Marque éclipse
Plaques tournantes - Le percement
Poésies de Pascal LERAY - Vie vrille
Romain GAMBOIS - Fil du temps et des couleurs
Romain GAMBOIS - Laudanum
Espace de Daniel de CULLA - ¡TO !
Espace de Daniel de CULLA - Grandes tenías del tesoro en el reino de Fachi Caudillo de los Mamelucos
Espace de Daniel de CULLA - Garrulos
Portraits et propos à vue de perdrix - Images de propos venues après le son
Portraits et propos à vue de perdrix - Ne perdez pas l’épingle
Portraits et propos à vue de perdrix - Un enfant mange un hot-dog
Portraits et propos à vue de perdrix - Machine et ses fonts baptismaux
Espace de Daniel de CULLA - Don Quijote Pajote - Daniel de Cullá
Écos des tatanes (Patrick Cintas) - L’œuvre commune
Poésies de Patrick CINTAS - Larra et Sonoya
Poésies de Patrick CINTAS - Si j’avais du pognon
Poésies de Patrick CINTAS - La Cité des sept collines
Poésies de Patrick CINTAS - Sot saut
Poésies de Patrick CINTAS - Quelle envie !
Espace de Pierre VLELO - Nous nous éloignons des villes
Espace de Pierre VLELO - Prendre la poésie
Miroirs brisés de Nicolas ZURSTRASSEN - Non plus tant considérer cette voix...
LE ZINC DU FORGE-MÈTRE - La souricière
Essais (Stéphane Pucheu) - De l’honnêteté intellectuelle

Lire toute la sélection du trimestre dans le   
[dernier numéro de la RAL,M]
   
in progress
   

Podium

Plus de statistiques [ICI]  

Articles les plus lus

En ce moment

Essais/VOLTAIRE  Dictionnaire philosophique - édition intégrale (pdf)
Journal de Patrick Cintas/Écos des tatanes (Patrick Cintas)  En avoir ou pas
Espace de Patrick Cintas/Poésies de Patrick CINTAS  Taruma

Livres numériques les plus téléchargés

Octobre 2014

[Dictionnaire philosophique de Voltaire]
Texte intégral

Edition de P. Cintas.

1er

+21.000 téléchargements



oOo
[TELEVISION]
Site en téléchargement intégral.

De Patrick Cintas.
Impressions. Improvisations. Et enfin, compositions. La démarche est en effet plus artistique que littéraire. On voit ici le résultat d'un pareil bond. Ce travail hypertextuel est en évolution constante. Il n'est proposé ici qu'à titre de curiosité...

2e

+2.800

 

oOo
[La Condesa Sangrienta]
Texte intégral

De Alejandra PIZARNIK.
Ediciones www.elortiba.org

3e

+2.000

2004/2014 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

 S'inscrire au fil RSS RAL,M 

Add to Google 
  

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457