Aux victimes civiles d'une guerre sale.






Blog de la RALM

 

dimanche 1er mars 2015

   

Rédaction : Gilbert Bourson, Patrick Cintas, Valérie Constantin, Daniel de Cullá, Jean-Michel Guyot, Pascal Leray, Benoît Pivert, Stéphane Pucheu, Johnny Rasco, Alan Sévellec, Robert Vitton, Pierre Vlélo, Nicolas Zurstrassen.

Pour l'envoi de propositions, utilisez le contact ci-dessus.

* Nouveau *

Nº 90 - Feuilletonistes

Sommaire :

Bonne année ...
  [Intro...]
  [Feuilletonistes...] La narration en question...
  [Poésie...] Toujours vivante...
  [Théâtre...] Trois approches...
  [Des idées...] De tout un peu.
  [Arts...] Trois glissements.
  [Musique...] Deux bruits.
  [Palmarès 2014...] Les articles les plus lus.
  [Chronique...] Seconde chance d'Andy Vérol/Léonel Houssam.
[Sélection du trimestre] ...le meilleur des textes reçus.

 

Qu'est-ce qu'une revue?

En papier ou numérique, une revue littéraire n'est pas un magazine.
On n'y publie pas pour se faire remarquer.
On y est choisi parce que ce qu'on y propose a un intérêt littéraire ou artistique (classique ou moderne).
L'auteur y cède sa place à son art.
Et cela ne peut avoir lieu sans souffle et sans générosité.
Si vous proposez quelque chose, ne vous contentez pas de donner, ou de prêter, un échantillon de votre talent. Pensez plutôt à présenter votre travail pour en montrer l'intérêt.

Patrick Cintas.
Responsable de la publication.

 

Édité par

Le chasseur
abstrait

www.lechasseurabstrait.com/chasseur

Sélection du trimestre
in progress
tous les lundis

C'est ici qu'on suit la construction
du numéro en cours de la RAL,M
semaine après semaine...
jusqu'à la fin du trimestre.

Travaux en cours
[Copiez ce message pour le diffuser]
Nouveautés dans la RAL

Nouveautés dans la RAL,M
************************

http://www.ral-m.com/revue/

A la Une
********

- Renaud Alixte - Le Grand Poète et le petit poète municipal - "Il était une fois un petit poète qui avait la bouche en cœur et un cul de poule. Il avait bien des choses que les autres n'ont pas."

- Justice - Quand la Justice est exhibitionniste - pour l'affabuliste Claudius de Cap Blanc -à propos de l'Affabuloscope considéré comme une œuvre d'art - "Au palais de justice de Foix, en Ariège, les magistrates en poste officient nues."

- Que diriez-vous d'un feuilleton pour approcher le printemps avec la fleur de l'âge ? - CHAPERON-ROUGE de Gilbert Bourson - 2. Que de maisons dans les livres que lit Mère-grand - "C’est drôlement moche se dit Chaperon-rouge ce coin de campagne. Et ça manque de quelque chose de franc comme dans un pot-aux-roses."

- XIII - La porte s’ouvrira sur la fin de la nuit - Comment j'ai rencontré Arto* Un nouveau feuilleton de Patrick Cintas A propos de l'infantilisation du monde... et de la littérature. « Vous grimacez de douleur ou c’est-y juste pour m’emmerder ? » dit une voix qui sortait des murs. Je savais pas quoi répondre. Papa m’avait rien expliqué.

 

Livres de la semaine
*************************
Daniel de Cullá :
- Revista acuarela literaria virtual nº 15 - Organo dependiente del Club de poetas baigorria - [Dans la RALM]
- Varal do Brasil - Nº 34 - [Dans la RALM]
- Daniel de Cullá - Dulcinea del Toboso [Dans la RALM]
- Daniel de Cullál - Don Quijote y sancho Panza, dos sarasas por los caminos de la Mancha - [Dans la RALM]

 

Nouveautés:
*********

Renaud Alixte
- Le Grand Poète et le petit poète municipal.

Gilbert Bourson
Portraits et propos à vue de perdrix:
- Un récit sans histoire ou inversement.
- Réponse de l’hiver.
- L’idée s’est cassée comme un beau vase étrusque.
- Le journal dans le caniveau.
- Aux informations le visage d’Anticyclone.

Patrick Cintas
- Quand la Justice est exhibitionniste.
- Tout ce que je ne sais pas d'elle.
- Nous partirons un jour.
- En voilà une idée !
- Exercice de l'invisibilité.
- Le remplaçant.

Daniel de Cullá
- Bruja Amiga.
- Antes que Valentín, Príapo.
- Jesús no sabe tocar la chicharra.
- Copla de Ciego.
- Orangután de color naranja.
- Son alegre, vivo y ligero.
- Urraca.
- Voy con mi turbo mas a un mitín.

Romain Gambois
Poésies matinales :
- Confusion estivale.
- Faute du vent.

Jean-Michel Guyot
- La petite vieille et le renard.
- Pour Samja.
- Le vide, le plein.
- Silence.

Pascal Leray
Plaques tournantes
- Graffiti.
- Zéro notation.
- Plaques tournantes.

LUCE
- Distiques.
- Et qui sont mes amis, ô Phillis !.
- Dieu la Fiente.
- Ah ! Ce que je suis en retard !

Jean-Pierre Parra
- Canal Royal - Sète.

Stéphane Pucheu
- Cosmocortex.

Alan Sévellec
Autres fragments de "Un captif écrit sur la neige"
- Place à la moisson des ivresses !

Pierre Vlélo
En attendant la suite d'Otrofictif...
- Les snobs tuent la vie.

Nicolas Zurstrassen
Miroirs brisés:
- A l’ère du bio-(psycho)-pouvoir totalitaire ...

Suivez l'actualité de la RALM [FACEBOOK]

https://www.facebook.com/chasseurabstrait

 



Valérie
Constantin
ASEMIC ART


[ICI]


 

La poésie a des racines.
Cultivez-la !
Que diriez-vous
d'un feuilleton
pour approcher le printemps
avec la fleur de l'âge ?
CHAPERON-ROUGE
de Gilbert Bourson
2. Que de maisons dans les livres que lit Mère-grand

Que de maisons s’extasie la fillette, qui photocopie le petit laps de ville, où mère grand lit les livres les plus défendus par la décence publique, en faisant la plus effroyable sieste du siècle dans la peau du loup, quand tout va à vau-l’eau. Dans les morceaux de ciel, qui s’effondrent avec lenteur dans la nuque de Chaperon-rouge, passent des métros aériens.

— C’est drôlement moche se dit Chaperon-rouge ce coin de campagne. Et ça manque de quelque chose de franc comme dans un pot-aux-roses.

Un pneu d’une certaine élégance l’aborde. Il porte un bouquet de chaussées à la main.

Gilbert Bourson publie chez Le chasseur abstrait

Ces pages, hors-jeu et dans le secret du jeu, cet écrivain insaisissable et inapaisable, les conçoit et les travaille depuis des années. Elles excèdent les conventions poétiques et romanesques dans l’outrance du désir et la violence d’une écriture qui ne peut se satisfaire du réalisme et de ses variantes. Souveraines, elles plongent dans un ciel étoilé et on mesure enfin aujourd’hui l’éclat d’une posture rare qui, en marge du pacte social, médite le jaillissement du poème et le passage d’un monde muet et idolâtre à un monde qui parle quand le sensible prend l’oreille ou le regard (Merleau-Ponty). Pascal Boulanger.

[Voir Catalogue...>>]

 



Daniel
 de Cullá
MAIL ART


[ICI]

et [ICI]


 

XIII - La porte s’ouvrira sur la fin de la nuit
Comment j'ai rencontré Arto*
Un nouveau feuilleton de Patrick Cintas

J’allais me coucher après ce chapitre quand je me suis senti frustré. Ah ! mais de quoi ? J’étais victime d’aller trop vite. La besogne n’était pas clairement définie. Qu’est-ce que je foutais là ? Ou plutôt : à cause de qui ? J’ai trouvé la force de me mettre sur mon derrière exactement comme s’il était devant. Et face à la caméra.

« Vous grimacez de douleur ou c’est-y juste pour m’emmerder ? » dit une voix qui sortait des murs.

Je savais pas quoi répondre. Papa m’avait rien expliqué.

* Suite proleptique de "[J'encule Marine]"

 

oOo

 

Je produisais, surtout des effets, parce que les causes me donnent la migraine. Giton Hartzenbusch.
Livres de la semaine
Conditions : eTexte intégral/ Chronique/ Livre reçu [Contact]
Daniel de Cullá
Cliquez

 


Cliquez pour voir s'il existe...

 

Liberté
d'expression
Faux culs, merdes et pensées diverses
in progress

Nous vomissons sur ceux qui, subitement, disent être nos amis. Willem.

Bonjour Monsieur (Madame)
l'État français,
ou peut être Ange.
Qui sait ?
Peut-être Diable...

Je me permets,
si j'ai l'autorisation,
et qui sait ?
peut-être même la liberté...

de vous écrire
pour vous dire
que j'ai compris
parfaitement
où vous voulez en venir.


Pascal Leray

[ICI]
VIDEO ART
Valérie Constantin

[ICI]


El mayor enemigo del poema es la poesía.
Vicente Huidobro
http://www.vicentehuidobro.uchile.cl/

 

 

Le Grand
Poète
et le petit
poète
municipal
fable de
Renaud Alixte
Il était une fois un petit poète
qui avait la bouche en cœur
et un cul de poule.

Il avait bien des choses
que les autres n'ont pas.

Alors il voulut à tout prix
que cela se sût.

Il voulut même qu'on le publiât.

Mais on ne le publia pas
alors qu'il avait couché
avec la bibliothécaire
de sa petite ville.

Justice

Quand la Justice
est
exhibitionniste

pour l'affabuliste
Claudius de Cap Blanc

à propos de l'Affabuloscope considéré comme une œuvre d'art

Au palais de justice de Foix, en Ariège, les magistrates en poste officient nues. 

Le spectacle n'est certes pas ragoûtant, mais la vérité exige une certaine tenue.

Quelques esprits esprit pinailleurs objecteront que la vérité judiciaire est rarement en phase avec ce qu'on a coutume d'appeler vérité nue. Mais ce sont là des propos trop bien mis pour figurer dans les conversations courantes, celles qui se partagent le plus communément entre personnes prudentes.

Voilà ce qui arrive quand la carrière de magistrat relève plus du fonctionnariat que de la culture et de l'intelligence.

 


    Patrick
Cintas
MUSIQUES


[ICI]

 

Robert Vitton

Le zinc

Berceuse pour
un grognon salé

DORS
----------------Les anges sont
Longs comme des vielles
Lucifer sur son
Rouge canasson
Lit du Supervielle
Il pleut mon garçon
Fabre d'Eglantine
Qui sait les saisons
Ecrit sa chanson
Sa plume trottine


Lire la suite [...]

 

 

 

VALÉRIE CONSTANTIN
expose des miniatures
de ses compressions
au CARLA-BAYLE   [Cliquez...]

 

Gilbert Bourson

---Dernières parutions:


>> RAL,M nº 88

Texte intégral
Publié aussi dans la revue
Corto nº 21
pour les versions papier
et numérique
Portraits et propos
à vue de perdrix

 

Daniel de Cullá

Primicias

 

Nuevo libro en librería:
El ser humano, animal en origen y con instintos,es también espíritu, filosofía, trascendencia... Somos animales parciales que osan buscar la verdad (al precio que sea). A todo nos atrevemos, y esa osadía es la esencia de nuestra naturaleza. Hemos osado levantar la cabeza y dejar de agachar los ojos: quizá por eso se nos nie ga el paraíso o quizá por ello algún día lleguemos a encontrarlo, ¿quién lo sabe?Mientras tanto, debemos seguir buscando, debemos seguir sufriendo y debemos seguir tanteando en la oscuridad con nuestro bastón del intelecto.Estos poemas van dedicados a esos seres que se atreven a pensar, que se atreven a vivir y ¡a dar la mejor versión de sí mismos!
[En Amazon...]

Y

[AQUÍ]

 

 

Alan Sévellec

Un captif écrit

sur la neige

Celui véritable qui ne triche pas. Mais celui-ci échappe toujours, éternellement à l'attention. Lequel vous baise, vous perd. Quoi que vous tentiez. Car vous ne gagnerez pas, c'est prévu, autant vous laisser transporter sans plus de résistance, assis dans ce grand cinéma. À croire pouvoir diriger les choses. Si l'on tient encore à faire des images, depuis le temps qu'elles ne portent plus... en tous les cas... c'est décidé, que le rythme accroisse sa cadence. Comme pour un blues virant sa transe et roulant à s'en tordre l'ivre gosier des chanteurs transportés à l'unisson. Le silence énorme du ciel rose. Les répliques fusant un soir où l'on se sent puer de tout son passé... même Jusqu'à cet air de rancune qui ne vous rafraîchit plus malgré tout l'air du soir.

 

[Texte complet ICI>>]

 

oOo

 

Alan Sévellec publie
un autre roman
chez [Petits tirages]


Cliquez

 

 

 

 

Impression/Improvisation/Composition
(Kandisky)

[>>CATALOGUE]

Découvrez

les espaces

d'auteurs

[ICI>>>]

 

Patrick Cintas

[>>...]

gor ur patrick cintas

 

État des lieux

 

Cliquez pour lire dans la RAL,M
ou dans la Télévision

texte intégral

 
Gor Ur,
le Gorille
Urinant
Le dieu
que vous
aimerez haïr
Tome I Tome II
          
 

Tome III

Le voyage en France

FIL 1 FIL 2
 Marvel in Hell Saga de
Louis Marette

in progress





Se continue sur [MCM]

En librairie
[Catalogue Chasseur abstrait]

Les aventures
de Télévision

Cependant Calypso se réjouissait d'un naufrage qui mettait dans son île le fils d'Ulysse, si semblable à son père.

Télévison, enfant, se donne la mort.

Il arrive devant la porte de l'Enfer. Le Diable ouvre :« Désolé, petit, mais il n'y a plus de place. Va voir à côté. »

L'enfant frappe à la porte du Purgatoire. « Il n'y a pas de place pour toi ici ! »

Il frappe à la porte du Paradis :  « Je ne peux pas te recevoir ici, mon enfant, dit Saint Pierre. Mets-toi dans un coin en attendant. » Et l'enfant se met à attendre avec d'autres. Pour tromper le temps, il écrit Les chiens du Paradis.

Plutôt qu'une parodie de la Divine Comédie, ce travail est un relatif du poème de Pound, Cantos. Mais ici, quand le poète (enfant) veut entrer en Enfer, il en est empêché. À la place de l'Histoire, il ne rencontrera que lui-même. Et pour finir, au Paradis il ne trouvera qu'une niche dans l'attente d'assumer son destin de damné.

[http://www.ral-m.com/television]

Curieux...

Lecture
aléatoire

[Dans la télévision...]



 

TELEVISION

>lisible

sur téléphone<

Choisissez un mode de lecture




Site mobile

© 2014 Patrick Cintas

 

Souffle
poétique

C'est que le souffle poétique est pris dans une double interrogation.

Il interroge l'espace à portée de parole et il s'interroge sur la portée exacte de son geste, pour ainsi dire de sa geste, c'est-à-dire de sa gestation au sens clinique et clanique du terme, sur sa validité pratique, sur ses conséquences aussi, à cette nuance près: jamais l'interrogation ne freine l'élan premier et dernier: la parole a toujours le dernier mot. - J.M. Guyot. [Quelque part entre vivre et écrire]

Miroirs brisés

Espace de

Nicolas Zurstrassen

 

Dernières parutions:

 

Nouveau

Jeux d'OH

[Dans la télévision...]

Pascal Leray

AVEC L'ARC NOIR II
livre 2. Cahier 2.

Plaques tournantes,
Recettes.

2013 - 2014

A suivre chaque semaine :

Dernières parutions :
ACMAOAPNA

--- Doctrine de l'arc
--- Arc perdu
--- Dogmatique
Dernières parutions :
PLAQUES TOURNANTES

--- Graffiti
--- Zéro notation
--- Plaques tournantes
--- Ordres d'archers
--- Le cavalier décapité
Pour faire suite à
Chez Le chasseur abstrait
édition papier - 440 pages.

>> Catalogue

 

oOo

 

Pascal Leray

L'Œgmur

Dernières parutions:


>> RAL,M nº 87


Le projet !
Pas moins de huit romans publiés dans la RAL,M en lecture gratuite et un neuvième chez Le chasseur abstrait en versions papier et numérique.

>> Etc.

+ liens externes

[Le soir de mnose] - Journal

[Irniv Gyirn] - Galerie

 

Littérature
numérique

La couille
de Saint Pierre

ébauche
avec le Grand Jeu de l’Auteur

On a beaucoup parlé de ses larmes, mais jamais de sa couille (il n’en avait qu’une). Télévision, qui voyage sans Mentor (hélas pour lui !), l’a rencontré. Un objet en témoigne, que la RAL,M est fière de présenter à ses lecteurs. Que l’on clique sur l’image pour s’en rendre compte.

 

Espaces d'auteurs

2 nouveaux

projets

 

'LUCE'

En voyage - poésie

J'irai peut-être au bout de cette merde d'existence. T'en sais rien toi non plus. Et t'es pas le seul à aimer la vie. Le plaisir surtout. Alors... tu me le donnes ou il faut que je gagne du pognon...?.

---Dernières parutions:

------ Distiques
------ Et qui sont mes amis, ô Phillis !
------ Dieu la Fiente
------ Ah ! Ce que je suis en retard !
------ Si le troisième sexe c'est Dieu...

 

oOo

 

Romain
Gambois

L'hiver - poésie

Si l'hiver ressemble à la mort, il me reste trois saisons pour aller où je vais. Je me propose d'explorer cette triple métaphore, en commençant par le printemps parce que tu viens d'arriver.

---Dernières parutions:

 

 

alors monsieur qui n'avez rien dit/quand madame a commis sur ma personne/une violence indigne de la poésie/que vous étiez venu chercher dans la rue/le roman doit-il reculer devant la poésie ?

Poésie

toujours vivante !

Alors une fois que vous avez composé, vous considérez l’objet : parce que c’est un objet : et vous évaluez son équilibre : vous laissez votre esprit danser avec les mots : s’il ne danse pas : c’est mauvais signe : et s’il danse : c’est encore plus mauvais signe !

Pierre VLELO

Otrofictif

Dernières parutions:

Otrofictif est un poème narratif. Je le réécris ici complètement, semaine après semaine, si la poésie me prête vie ! Le titre m'a été suggéré par Patrick Cintas. Auto/otro... j'essaie de regarder les autres sans trop donner à penser que je ne suis pas capable d'autre chose.

 

Lettres vagabondes
Benoît Pivert


Deux cynégètes infatigables - Henry de Montherlant - Roger Peyrefitte. Correspondance (1938-1941)

 En 1938, lorsque débute la correspondance entre Henry de Montherlant et Roger Peyrefitte,  Montherlant a quarante-trois ans. Les Bestiaires (1926), les célibataires et les trois premiers volumes des Jeunes Filles (1936-1937) ont déjà assis sa notoriété. Peyrefitte, de dix ans son cadet, a dû démissionner de son poste de secrétaire d’ambassade à Athènes, après un scandale l’ayant mis aux prises avec le protégé d’un amiral grec. Peyrefitte et Montherlant ont fait connaissance un an plus tôt. Ayant appris par un ami commun que Montherlant partageait son goût pour les adolescents, Peyrefitte s’est enhardi et a abordé l’écrivain dans une de ces kermesses parisiennes où les messieurs, amateurs de jeunes gens, traquent leur proie. Une amitié est née. Pendant plusieurs années, les deux compères vont échanger une correspondance cryptée et fleurie, partageant leurs bonnes fortunes et leur mésaventures, s’échangeant les bonnes adresses et parfois leurs jeunes amants. Ce sont les lettres de deux satyres très en verve.


Lire la suite [...]

---Dernières parutions :


    Pascal
Leray
MUSIQUE


[ICI]

 

Journal de bord

   Dernières parutions :

Galeries de Valérie Constantin - Compressions de 100 centimètres carrés
*ATTENTION - l’expo se termine au Carla-Bayle dimanche 22 février*
*et reprendra la semaine prochaine à Pamiers*
Chaperon-rouge (feuilleton de Gilbert Bourson) - 2 - Que de maisons dans les livres que lit Mère-grand
Tome II - Comment j’ai rencontré Arto - XIII - La porte s’ouvrira sur la fin de la nuit
Renaud ALIXTE - Le Grand Poète et le petit poète municipal
Autres fragments - Place à la moisson des ivresses !
Espace de Pierre VLELO - Les snobs tuent la vie
Miroirs brisés de Nicolas ZURSTRASSEN - A l’ère du bio-(psycho)-pouvoir totalitaire
LUCE - En voyage - Distiques
LUCE - En voyage - Et qui sont mes amis, ô Phillis !
LUCE - En voyage - Dieu la Fiente
LUCE - En voyage - Ah ! Ce que je suis en retard !
Poésies de Patrick CINTAS - Tout ce que je ne sais pas d’elle
Poésies de Patrick CINTAS - Nous partirons un jour
Poésies de Patrick CINTAS - En voilà une idée !
Poésies de Patrick CINTAS - Exercice de l’invisibilité
Poésies de Patrick CINTAS - Le remplaçant
Portraits et propos à vue de perdrix - Un récit sans histoire ou inversement
Portraits et propos à vue de perdrix - Réponse de l’hiver
Portraits et propos à vue de perdrix - L’idée s’est cassée comme un beau vase étrusque
Portraits et propos à vue de perdrix - Le journal dans le caniveau
Portraits et propos à vue de perdrix - Aux informations le visage d’Anticyclone
Espace de Daniel de CULLA - Bruja Amiga
Espace de Daniel de CULLA - Antes que Valentín, Príapo
Espace de Daniel de CULLA - Jesús no sabe tocar la chicharra
Espace de Daniel de CULLA - Copla de Ciego
Espace de Daniel de CULLA - Orangután de color naranja
Espace de Daniel de CULLA - Son alegre, vivo y ligero
Espace de Daniel de CULLA - Urraca
Espace de Daniel de CULLA - Voy con mi turbo mas a un mitín
Romain GAMBOIS - L’hiver - Confusion estivale
Romain GAMBOIS - L’hiver - Faute du vent
Poésie de Jean-Michel GUYOT - Le vide, le plein
Essais de Jean-Michel GUYOT - Pour Samja
Poésie de Jean-Michel GUYOT - La petite vieille et le renard
Essais de Jean-Michel GUYOT - Silence
Jean-Pierre PARRA - Canal Royal - Sète
Plaques tournantes - Graffiti
Plaques tournantes - Zéro notation
Plaques tournantes - Plaques tournantes
Essais (Stéphane Pucheu) - Cosmocortex
La calbombe céladone de Patrick CINTAS - Quand la Justice est exhibitionniste
à propos de l’Affabuloscope considéré comme une œuvre d’art
Chaperon-rouge (feuilleton de Gilbert Bourson) - 1- Bonjour Chaperon-rouge
Tome II - Comment j’ai rencontré Arto - XII - Avec une perfu et un drain là où je pense
Espace de Pierre VLELO - Apollinaire j’aime ta poésie car tu sais ce que tu dis
Portraits et propos à vue de perdrix - Les quand-écrire
Portraits et propos à vue de perdrix - Devant la photographie du scribe accroupi du musée du Louvre
Portraits et propos à vue de perdrix - La dent dure du froid dans le froid
Portraits et propos à vue de perdrix - On allait sur la tombe à papa c’est toussaint
Portraits et propos à vue de perdrix - Portrait de la chimère
Poésies de Patrick CINTAS - La brèche

Lire toute la sélection du trimestre dans le   
[dernier numéro de la RAL,M]
   
in progress
   

Podium

Plus de statistiques [ICI]  

Articles les plus lus

En ce moment

Espace de Valérie CONSTANTIN/Galeries de Valérie Constantin  Compressions de 100 centimètres carrés
*ATTENTION - l’expo se termine au Carla-Bayle dimanche 22 février*
*et reprendra la semaine prochaine à Pamiers*

Espaces d’auteurs/Espace de Daniel de CULLA  Salir por tangos - un tango manchego
L’inconnu sans ami de Jean-Michel GUYOT/Poésie de Jean-Michel GUYOT  Ivresse

Livres numériques les plus téléchargés

Février 2015

[Dictionnaire philosophique de Voltaire]
Texte intégral

Edition de P. Cintas.

1er

+20.000 téléchargements



oOo
[La Condesa Sangrienta]
Texte intégral

De Alejandra PIZARNIK.
Ediciones www.elortiba.org

2e

+1.400

 

oOo
[Saga de Louis Marette]

sur [MCM]
PDF à télécharger

3e

+880

2004/2015 Revue d'art et de littérature, musique

publiée par Le chasseur abstrait éditeur - 12, rue du docteur Sérié - 09270 Mazères - France

sarl unipersonnelle au capital de 2000 euros - 494926371 RCS FOIX

Direction: Patrick CINTAS

Copyrights: - Le site: © Patrick CINTAS. - Textes, images, musiques: © Les auteurs ou © Le chasseur abstrait (eurl). - Logiciel: © SPIP.

 S'inscrire au fil RSS RAL,M 

Add to Google 
  

Contact

Dépôt légal: ISSN 2274-0457